L'Onde
Laura Knight-Jadczyk



Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



L'Onde

La Connaissance protge, l'Ignorance expose au pril (Cassiopens)

Traduction par Micheline Deschreider

Chapitre I: Ports par l'Onde

Le sujet de l'Onde est revenu sur le tapis maintes reprises, lors des discussions avec les Cassiopens, et de nombreuses personnes m'ont crit pour me demander des dtails au sujet de cet vnement mystrieux qui est suppos faire partie de notre exprience future. Le sujet est tellement vaste et fait l'objet de si nombreuses rfrences, que j'ai retard ma tche jusqu' ce jour. Mais le moment est venu, je pense, pour parler de certaines de ces choses.

Au cours d'un des premiers contacts avec les Cassiopens, alors que je dsirais les tester, un soir je fis des questions d'ordre gnral:

23.07.94
Q: (L) Qu'est-ce qui cause les changements sur la terre?
R: Changements dus l'onde lectro-magntique.
Q: (L) Pouvez-vous tre plus prcis?
R: Ouverture dans mouvement ondulatoire champ hliographique .

Je n'accordai pas trop d'importance cette rponse parce qu'elle tait plutt incomprhensible mes yeux, et nous n'avions pas encore commenc enregistrer les sances sur cassettes audio, de sorte que j'tais trs occupe essayer de garder des notes sur tout. Mais mesure que nous avanons, ceci va devenir trs important, de sorte que je vous conseille de vous en souvenir!

Je retrouvai l'ide de l'existence d'une sorte d'onde trange lors d'une sance d'hypnose avec une victime d'enlvement. Afin de replacer ceci dans le contexte appropri, je pense que je dois dire aux lecteurs quelques mots propos du sujet et de ses expriences, de manire ce que vous ayez une meilleure base pour valuer ce qui a t dit.

Le sujet avait environ 35 ans et tait l'pouse d'un agent de change . Elle tait propritaire de deux affaires de joaillerie. Elle tait mre de deux fillettes, tait ne et avait t leve dans le Colorado, au sein d'une famille de Mormons, mais l'avait quitte dans l'adolescence pour se rendre en Californie, chez son frre qui travaillait dans une joaillerie. Elle y obtint un engagement et finit par pouser le propritaire, qui mourut peu de temps aprs et la laissa avec un petit enfant et un gros hritage.

Elle emmnagea avec son deuxime mari, l'agent de change, l'enfant de son premier mariage et leur bb, en Floride. Le but tait de s'loigner autant que possible des souvenirs malheureux laisss par la perte de son premier poux, et de commencer une nouvelle vie. Elle confia l'affaire de bijoux son frre, en Californie.

Lorsque le plus jeune enfant eut commenc frquenter l'cole, le sujet (appelons-la Maryann, bien que ce ne ft pas son vrai prnom) trouva le temps long et dcida de travailler pour les employeurs de son mari. On lui confia un poste administratif, et elle assuma avec facilit ses fonctions au sein de la compagnie, parce qu'elle tait trs intelligente, charmante, et jolie.

A la mme poque elle se mit frquenter une Eglise Mtaphysique/ Spiritualiste, sans doute plus par curiosit qu'autre chose; mais peu de temps aprs elle s'engagea fond dans la doctrine et les pratiques spiritualistes. Alors, des choses tranges commencrent se produire dans sa vie, bien qu'elle prtendt que des choses tranges se fussent produites tout au long de sa vie, mais qu'elle tait parvenue les ignorer.

Le premire de ces choses fut que, dans l'immeuble o elle travaillait, elle rencontra, de nombreuses reprises, un employ d'une firme tablie un autre tage. Elle le rencontrait seulement dans l'ascenseur ou dans le parking, ou dans des petits restaurants du voisinage. Mais chaque fois qu'elle le rencontrait, elle avait conscience d'un trange champ lectrique entre eux et ils changrent quelques plaisanteries ce sujet.

Un soir, au moment o elle quittait l'immeuble, alors que son mari tait en voyage d'affaires, elle rencontra cet homme et ils engagrent une conversation banale. Les choses en seraient restes l si elle n'avait pas constat ce moment que les cls de sa voiture se trouvaient enfermes l'intrieur de celle-ci. L'homme vient sa rescousse et passa environ une heure essayer d'ouvrir la porte. Lorsqu'il eut russi, il suggra d'aller prendre un verre pour fter ce succs. Comme elle n'avait rien d'urgent faire et qu'elle tait reconnaissante de sa gentillesse, Maryann accepta d'aller prendre une bire dans un pub avant de rentrer chez elle.

Dans le pub ils rencontrrent une collgue de Maryann, et celle-ci se joignit eux. A la table, tandis qu'ils buvaient leur bire (un seul verre !), la discussion s'orienta vers la mtaphysique, puis sur les croyances chamaniques. L'homme dit qu'il savait o se trouvait un tumulus indien dans le voisinage (il y en a un certain nombre dans la rgion) et que c'tait un site d'une grande puissance. Il offrit de conduire les deux femmes cet endroit. S'estimant en sret avec une compagne, Maryann voulut aller voir le tumulus indien et ils s'y rendirent dans la voiture de leur cicerone. Il se faisait tard et l'obscurit tait tombe quand ils arrivrent sur les lieux : un endroit marcageux et bois sur les bords du Golfe du Mexique. Ils sortirent tous de la voiture et s'engagrent dans les taillis, pour se diriger vers le suppos tumulus indien.

A un moment, la collgue de Maryann, qui marchait derrire eux, se perdit, et quelque chose se produisit, qui effraya Maryann, mais par la suite elle fut incapable de dire de quoi il s'tait agi. Elle savait seulement qu'elle s'tait sentie trs dsoriente et avait demand tre reconduite d'o ils venaient. Le compagnon obtempra de bonne grce, la collgue fut retrouve errant dans les taillis, et il reconduisit les deux femmes leur voiture respective, puis tous s'en retournrent chacun chez soi. Le seul problme est que quand Maryann arriva la maison, elle constata qu'il tait presque minuit. Elle avait perdu plus de trois heures.

A partir de ce moment, sa vie commena se dgrader. Soudain, elle se sentait sans cesse tellement motive et bouleverse qu'elle n'avait aucun moment de rpit. Elle tait obsde par l'homme qu'elle avait rencontr dans l'immeuble o elle travaillait. A un moment elle tait convaincue qu'il tait son me-soeur, la minute d'aprs elle tait convaincue qu'il tait un espion du gouvernement. Elle sentit qu'elle devait tout prix l'approcher. A la mme poque, son mari eut un accident de voiture alors qu'il tait accompagn d'une autre femme, et son mariage commena se dsintgrer. La srie d'vnements devient trs complique et ne nous intresse pas ici, mais c'est alors que je la rencontrai une runion de Reiki.

Lors de cette runion, de nombreux sujets mtaphysiques furent abords, et je mentionnai en passant que j'tais hypnothrapeute. Maryann me regarda avec le regard d'un chevreuil paralys dans la lumire des phares d'une voiture et s'exclama: "Mon Dieu! C'est justement ce dont j'ai besoin. Vous n'avez PAS IDEE de ce que j'ai vcu!"

Nous prmes rendez-vous et, aprs avoir parl longuement avec elle, je compris qu'elle semblait souffrir d'un Post Traumatic Stress Disorder ou Syndrome de Tension Post Traumatique. Naturellement, la premire ide qui me vint l'esprit est qu'elle avait d absber une drogue quelconque de viol de rencontre, administre par cet homme qui l'avait conduite au tumulus indien, mais aprs plusieurs sances d'hypnose je commenai penser que quelque chose d'autre avait pu se produire. Il tait clair que sa rencontre avec cet homme avait t programme et qu'il avait t plus ou moins plac dans sa vie pour faciliter un enlvement par des tres inconnus.

C'est lors d'une ce ces sances avec Maryann que le sujet de l'Onde fut abord. A ce moment de la sance, le but tait d'analyser un rve que Maryann avait fait par le pass et qu'elle avait mentionn comme important au cours d'une sance prcdente, et cela vaut la peine de lire le compte rendu in extenso de cette partie, pour se faire une ide plus prcise des vnements. Elle-mme, son deuxime mari et les deux petites filles taient en vacances en Californie, et elle avait eu le rve une nuit dans un motel.

01.09.94
Q: Bon. Dtendez-vous (dcompte). Je veux que vous retourniez, dans l'espace/temps, en dcembre 1993 ; vous vous trouvez quelque part dans le nord de la Californie, passant la nuit quelque part ; vous avez eu un rve pendant lequel vous sembliez assister une sorte de rencontre. A quelle date en dcembre?
R: Je dirais le 28.
Q: O tes-vous?
R: Je suis dans le nord de la Californie, juste l'ore de la fort de squoias .
Q: Vous trouvez-vous dans un htel ou un motel?
R: Un motel.
Q: Vous souvenez-vous du nom de ce motel?
R: Umm... Je pense que c'tait le Motel 8.
Q: Bien. Vous vous apprtez vous mettre au lit. Dcrivez ce que vous faites.
R: Les petites sont agites et nous essayons de les calmer. Tout est rang. Umm...Je suis couche sur le lit. Les filles sont sur l'autre lit et se battent un peu. Il y a deux lits dans la chambre. E__ et moi sont dans l'un, et elles sont dans l'autre.
Q: Est-ce que les lumires sont dj teintes?
R: Um hmm.
Q: Etes-vous sur le point de vous endormir?
R: Um hmm (grand billement). Je suis vraiment fatigue.
Q: Qu'est-ce qui se passe ensuite?
R: Je suis endormie.
Q: Allez au point o le rve commence.
R: C'est drle. Juste avant cela il me semblait que quelqu'un essayait de forcer la porte, et puis vous m'avez fait avancer et maintenant je vois des vagues devant moi, comme des ondes de lumire.
Q: Bien. Arrtez et retournez au moment o quelqu'un tentait de forcer la porte. Dcrivez tout ce qui se passe partir de ce moment. Entendez-vous quelqu'un derrire la porte?
R: Ouais. C'est comme s'il y avait des gens derrire la porte. a ne me dit rien qui vaille (signes de dtresse).
Q: Avancez. Vous tes ici, en sret. Qu'est-ce qui se passe?
R: (Soupir) Je ne parviens pas voir.
Q: Pourquoi ne pouvez-vous pas voir?
R: Je ne sais pas. C'est comme si j'avais vu un visage dans un clair et maintenant tout est noir.
Q: Bien. Arrtez. Prenez une profonde inspiration et allez plus loin. Vous avez vu un visage dans un clair. Retournez au moment o vous avez entendu quelque chose derrire la porte. Je vais compter jusqu' trois, et tout ce qui se produira partir de ce moment apparatra clairement et nettement sur un cran. Regardez l'cran. Sur l'cran se projettent votre subconscient et votre esprit inconscient. Tout ce qui se produit pendant votre sommeil ou votre tat d'veil est enregistr (dcompte). Vous entendez quelqu'un derrire la porte. Qu'est-ce qui se passe ensuite?
R: Je vois que la porte s'ouvre. Il y a une lumire.
Q: Quelle sorte de lumire?
R: C'est une lumire vraiment brillante. La porte craque. Elle s'ouvre Je suis couche dans le lit...
Q: Que fait E__?
R: Il dort. Ils arrivent (soupir) Ils viennent de mon ct du lit ; ils touchent ma tte. Je me lve et je les accompagne.
Q: A quoi ressemblent-ils?
R: Ils sont blancs.
Q: Sont-ils grands?
R: Ils ont la taille d'un enfant.
Q: Dcrivez leur visage.
R: Ils ont de grands yeux. De grands yeux bruns.
Q: De petites oreilles? De grandes oreilles?
R: Je ne vois pas d'oreilles.
Q: Pas d'oreilles?
R: Unh uh.
Q: grand nez, petit nez?
R: Um, juste un petit nez et une trs petite bouche.
Q: Vous disent-ils quelque chose?
R: Non. Je sais qui ils sont.
Q: Ils sont entrs et ont touch votre tte. A combien sont-ils?
R: Je pense qu'il y en a trois.
Q: Et ils touchent seulement votre tte.
R: Um hmm. Ils m'veillent et je me lve et je les accompagne.
Q: Et o allez-vous?
R: Ils me tiennent la main et je les accompagne.
Q: Passez-vous la porte?
R: Um hmm.
Q: Qu'est-ce qui se passe quand vous tes dehors? Vous rendez-vous au parking?
R: Non.
Q: Que se passe-t-il?
R: Je vois un vaisseau et il y a des lumires autour du sommet, et il est plutt petit. Et (soupir) j'entre simplement avec eux.
Q: Avez-vous march jusqu'au vaisseau ? Etait-il gar sur l'aire de stationnement?
R: Non. C'est bizarre ; c'est comme si nous marchions sur de l'air ou quelque chose du genre. C'est drle. Ils ont pris ma main et c'est comme de marcher sur un nuage...
Q: Bon. Pouvez-vous regarder en arrire et voir si votre corps se trouve encore sur le lit ou bien tes-vous dans votre corps physique?
R: Non, je ne suis pas dans mon lit. Ceci est mon corps physique. Nous entrons dans le vaisseau.
Q: Bien. Vous entrez dans le vaisseau. Comment entrez-vous? Passez-vous une porte ? Grimpez-vous des escaliers pour y entrer?
R: Je ne sais pas. C'est comme si nous enfourchions quelque chose pour y arriver. Oh, Je vois. C'est un rayon de lumire bleue.
Q: Vous chevauchez un rayon de lumire bleue?
R: Um hmm. C'est assez clair. C'est presque comme si on marchait dans un tunnel et qu'il vous porte en quelqusorte.
Q: Que se passe-t-il ensuite ? Regardez l'cran et dcrivez tout ce que vous voyez. Vous vous voyez entrer dans le vaisseau. Que faites-vous ensuite?
R: Je me suis assise puis il y a eu un clair. C'est comme une toile filante
Q: O est l'toile filante ?.
R: Nous allons vite... c'est comme... vraiment vite!
Q: Et comment vous sentez-vous ?
R: Oh, je ne ressens rien du tout, c'est si rapide!
Q: Dcrivez l'intrieur du vaisseau.
R: Umm... Il m'est impossible de voir pour une raison ou une autre
Q: Vous ne pouvez pas voir l'intrieur du vaisseau?
R: C'est sombre.
Q: Voyez-vous des cratures autour de vous?
R: Oui, on dirait que nous sommes assis en cercle et ils ont les yeux ferms, comme s'ils rflchissaient.
Q: Qui pilote le vaisseau?
R: Umm... Tout ce que je peux dire est que c'est comme si leurs penses faisaient mouvoir le vaisseau. C'est comme si tous les trois pensaient ensemble et a fait avancer le vaisseau. .
Q: Um hmm. Qu'est-ce qui se passe ensuite?
R: C'est trs difficile voir pour moi.
Q: Respirez profondment. Dtendez-vous. a va venir.
R: Umm... Nous nous rendons dans un vaisseau allong. Comme un long cylindre. Dans le fond et je vois tous ces points lumineux qui arrivent, vous savez? Ils arrivent dans le fond, nous allons dans le fond aussi. Il y a un tas d'entre eux l.
Q: Que se passe-t-il ensuite? Etes-vous encore dans le vaisseau?
R: Umm...
Q: Quand ils ont vol dans le fond de ce vaisseau allong, qu'ont-ils fait et comment l'avez-vous vu? L'avez-vous vu par une fentre?
R: Unh uh.
Q: Comment l'avez-vous vu?
R: a c'est drle... c'est comme si une section du vaisseau tait comme, umum un cran, un peu comme un miroir sans tain, comme du verre fum, sombre, travers lequel on peut voir.
Q: Bon. Alors le vaisseau entre dans ce grand vaisseau allong et que fait-il?
R: Oh, il entre dans une faille.
Q: Il entre dans une faille?
R: Um hmm.
Q: Et ensuite?
R: Je vois des gens.
Q: D'o viennent ces gens? Etes-vous sortie du navire?
R: Um hmm.
Q: Comment tes-vous sortie?
R: Par une ouverture.
Q: Sur quoi avez-vous dbouch quand vous tes sortie?
R: C'est comme un corridor, un couloir.
Q: Et que voyez-vous dans ce couloir?
R: Il faut simplement le suivre.
Q: Marchez-vous seule?
R: Non, ils sont avec moi. Ils m'emportent.
Q: Et puis?
R: Nous arrivons dans une salle.
Q: Bien. Comme vous entrez dans la salle, voyez-vous quelque chose d'autre autour de vous?
R: Non, nous sommes dans une sorte de couloir c'est comme un tunnel. C'est comme si on devait parcourir un tunnel.
Q: Y a-t-il quelqu'un d'autre dans le tunnel?
R: Umm... Je ne sais pas. Il y a diffrents tunnels qui conduisent cet endroit.
Q: Est-ce une grande salle ou une petite salle?
R: Plutt grande.
Q: Qu'y a-t-il dans la salle?. Que voyez-vous?
R: Um hmm. Il m'est difficile de voir (elle respire profondment pour approfondir la transe).
Q: Qu'est-ce qui se passe autour de vous?
R: Je vais vous dire ce que je vois. C'est assez bizarre. Umm... Je vois tous ces petits tres blancs, ils sont comme des enfants... ils courent dans tous les sens... un tas d'entre eux... umm... Je vois cette femme avec du gris umm... Je ne sais pas si je peux la voir (dtresse). Voyez-vous, c'est comme si j'essayai s de voir et que cela se drobait. Elle est l mais je ne peux pas la voir.
Q: Prenez une inspiration trs profonde. Je vais compter jusqu' trois et trois, tous les blocages de votre mmoire, tous les obstacles, toutes les distorsions disparatront et vous verrez clairement et compltement tout ce qui s'est pass cet endroit, ce moment, et ensuite (dcompte). Que voyez-vous? Regardez cette femme. Quel est son aspect?
R: Umm... Cette salle est ronde et est couverte d'une sorte de dme en verre ..ummm... Je, euh... C'est comme si je voyais une ville. Ceci est trange...
Q: Dcrivez.
R: Je vois... c'est trs brillant l'intrieur et c'est comme... ohhh... nous sommes arrivs au-dessus et on peut voir en bas et on peut voir ce grand dme comme une bulle de verre. C'est vraiment trs beau. C'est comme une cit de verre. Je ne sais pas si les choses sont relles, um... brillantes, comme si elles taient de verre et c'est trs beau...
Q: Arrtez une minute... arrtez et prenez une inspiration profonde. Revenez en arrire. Revenez la femme que vous ne pouviez pas voir. A trois elle apparatra sur l'cran et vous pourrez la dcrire clairement (dcompte) <> R: Umm... oooh... Je vois cette femme... elle a de longs cheveux blancs crpus. Je vais vous dire ce que je vois. Quand je la regarde dans les yeux ils sont comme des cercles verts du vert qui tourne en cercle en spirale sur une image je la vois vilaine, mais d'autre part je vois le visage d'une belle femme. Je la vois d'une manire, et quand je regarde il y a comme une ombre sur son visage il me semble que c'est une belle femme mais quand je l'ai regarde la premire fois elle n'tait pas belle mais quand je l'ai regarde encore une fois elle paraissait belle
Q: Qu'prouvez-vous devant cette femme?
R: Je dirais qu'elle mane de la haine.
Q: Vous dit-elle quelque chose?
R: Non. C'est comme si elle me regardait avec normment d'attention.
Q: Quelle sorte de vtements porte-t-elle?
R: Unh uh.
Q: Elle est nue?
R: Um hmm.
Q: Comment est son corps?
R: Umm. Trs mince et trs long... avec des bras trs, trs, trs minces et de longs doigts.
Q: Combien de doigts?
R: Quatre me semble-t-il. Elle est vraiment trs grande. Vraiment maigre. Mais cette grande tte avec ces cheveux crpus
Q: Dcrivez la tte.
R: C'est un triangle, mais en quelque sorte avec des bords arrondis.
Q: A-t-elle de grandes oreilles, ou de petites oreilles?
R: Non, Je vois de petites courbes sur les cts de sa tte.
Q: Et sa bouche?
R: Des ranges de dents.
Q: Son nez?
R: Je vois deux petites courbes, trs petites deux trous, juste des trous.
Q: Vous avez dit qu'elle est nue. A-t-elle des parties typiquement fminines?
R: Non. Elle est plate. Comme un enfant.
Q: Elle ne vous dit rien?
R: Non, mais elle m'observe. Elle m'observe pendant que j'approche avec ces je lui dplais pour une raison que je ne connais pas.
Q: D'accord. Que se passe-t-il ensuite?
R: Nous nous asseyons.
Q: Qui, nous?
R: (soupir). Je suis assise sur le banc. Maintenant ceci est ... [longue hsitation]
Q: Dcrivez. Dcrivez exactement ce que vous voyez.
R: Je suis assise et il y a une petite bonne femme prs de moi et il y a un homme prs de moi. Et cette femme est comme debout derrire moi.
Q: Quelle est la femme qui est derrire vous?
R: Celle avec le uh, la femme que je n'aime pas. Elle est autoritaire.
Q: C'est elle la responsable?

R.: Unh uh. Mais elle a, je ne sais pas... elle a une certaine fonction ou quelque chose du genre... mais umm... Je ne sais pas, elle n'est simplement pas sympathique.
Q: Vous tes assise sur un banc et il a une femme prs de vous.

R. Oui. Il y a une personne. Un humain.
Q: Le reconnaissez-vous?
R: Unh uh.
Q: Reconnaissez-vous cet homme?
R: Je ne parviens pas le voir clairement.
Q: Que se passe-t-il pendant que vous tes assise sur le banc? Pourquoi tes-vous assise sur ce banc?
R: Ils nous montrent un grand cran.
Q: Dites-moi ce que vous voyez sur l'cran.
R: (Soupir) Umm... Ce que nous regardons c'est la Terre, et ils nous montrent divers endroits sur la Terre.
Q: Qu'y a-t-il ces endroits?
R: Des bases. Je crois que c'est a qu'il y a.
Q: Des bases?
R: Um hmm.
Q: Quelque chose que vous pourriez reconnatre?
R: Unh uh. Seulement des endroits. Ils nous montrent juste des endroits pour une raison que j'ignore.
Q: Pourquoi vous montrent-ils cela?
R: (Soupir) Ils nous prparent.
Q: Ils vous prparent quoi?
R: A des dparts vers ces diffrentes bases.
Q: A des dparts vers ces diffrentes bases?
R: Um hmm.
Q: Quelqu'un vous a-t-il dit quelque chose ? Des dtails quant aux raisons de ceci?
R: Ils nous montrent.
Q: Que voyez-vous d'autre sur l'cran?
R: Umm... Eh bien c'est, c'est... c'est comme s'ils nous montraient cela..oh, a c'est bizarre... [longue pause]
Q: Dcrivez.
R: Ils nous montrent diffrents endroits... ils nous les montrent et alors toutes les informations viennent dans notre tte, toutes les explications et les lieux... toutes les informations quant aux raisons et quant ce qui se passe et...
Q: Eh bien, quelles sont ces informations?
R: Umm... (soupir)
Q: Dites-moi ce qui vous passe par la tte pendant que vous regardez les images sur l'cran.
R: Ils nous donnent une formation pour une sorte de travail. Ils veulent que nous sachions comment faire les choses.
Q: Quelle sorte de choses?
R: Eh bien, comment faire fonctionner les choses.
Q: Faire fonctionner quelles choses?
R: Des choses qui, umm... comment lechoses fonctionnent.
Q: Quelles choses. Comment quelles choses fonctionnent?
R: Comment ces bases fonctionnent. O elles sont situes. Et ils nous donnent un entranement pour vivre l-bas.
Q: Est-ce que ces bases sont sur la plante Terre?
R: Um hmm.
Q: Pouvez-vous en nommer certaines?
R: Umm... La jungle amazonienne, umm... le Ple Nord... il y en a partout.
Q: Cette connaissance, ces informations, vous viennent l'esprit pendant que vous regardez ces images sur l'cran; pouvez-vous dire comment on y accde?
R: (soupir)... Je dirais, umm... hypnose permanente et peler les couches...
Q: Peler les couches. D'accord. En d'autres termes, vous voulez dire que les informations sont stockes un niveau trs profond du subconscient, de l'inconscient...
R: De l'inconscient...
Q: Ce que vous voyez en ce moment, est-ce un souvenir implant partir de l'cran, ou est-ce ce qui s'est vraiment pass?
R: Ce qui s'est pass.
Q: Bien. Continuez dcrire ce que vous voyez sur l'cran. Quelque chose d'autre?
R: Umm... le seule chose que je voie est que nous sommes assis l et c'est comme, umm... un transfert de pensevous voyez ce que je veux dire? C'est comme des symboles et des notes de musique...
Q: Vous voyez des symboles?
R: Um hmm.
Q: Et vous entendez de la musique ou des sons?
R: Eh bien, je vois de la musique.
Q: Vous voyez la musique?
R: Um hmm.
Q: Pouvez-vous geler quelques uns de ces symboles et vous les rappeler lorsque vous serez veille pourriez-vous dessiner quelques uns de ces symboles?
R: Je ne sais pas. Ils vont si vite.
Q: Vous rappellent-ils des symboles que vous avez dj vus en d'autres lieux ou en d'autres temps?
R: Um hmm.
Q: Que vous rappellent-ils?
R: Eh bien, les dessins dans les champs de crales .
Q: Donc les dessins dans les champs de crales pourraient contenir des informations?
R: Um hmm.
Q: Bon. Que se passe-t-il ensuite?
R: Nous ne faisons qu'apprendre.
Q: Pouvez-vous nous en dire davantage sur ce que vous apprenez?
R: Tout est au sujet de ces bases. Et ce que nous devons y faire.
Q: Avez-vous une ide de l'poque o vous allez faire tout cela?
R: Umm... 1998 vient l'esprit, je ne sais pas pourquoi C'est une anne importante pour quelque chose le compte rebours commence...
Q: Bien. Percevez-vous pourquoi il vous sera ncessaire de savoir comment faire ces choses dans ces bases?
R: Oooh... nous avons des ennuis...
Q: Nous avons des ennuis?
R: Um hmm.
Q: Que voyez-vous, qu'entendez-vous, que savez-vous?
R: Je ne vois pas, je ressens Je me sens juste trs triste.
Q: Pourquoi vous sentez-vous trs triste?
R: Je ne sais pas. Je me sens simplement triste. [le sujet se met pleurer]
Q: Pourquoi vous sentez-vous triste? Dites ce que vous savez. Cela vous soulagera d'en parler.
R: C'est juste je ne sais pas il a tellement de destructions...
Q: Il y a des destructions ; quelles sorte de destructions?
R: Je ne sais pas. C'est presque comme s'il y avait des guerres ou quelque chose de ce genre.
Q: Il y a des guerres?
R: (Soupir, dtresse) C'est comme si quelqu'un venait.
Q: Quelqu'un vient? Qui vient?
R: Je ne sais pas. C'est comme une armada de vaisseaux que je vois.
Q: Une armada de vaisseaux est en chemin?
R: Um hmm.
Q: Quelle sorte de vaisseaux?
R: Des vaisseaux spatiaux. Tout ce que je vois est un groupe de petits disques comme volant en grandes formations.
Q: Est-ce qu'ils sont...
R: Pas sympathiques.
Q: Pas sympathiques? Pouvez-vous dire d'o ils viennent? Avez-vous cette information sur votre cran?
R: Unh uh.
Q: Quelqu'un arrive et vous voyez qu'une guerre se prpare. Est-ce que ce sera une guerre entre ce quelqu'un qui vient et des gens de la plante Terre?
R: a n'a pas de sens. C'est presque il y a ces extraterrestres qui collaborent avec le gouvernement pour prparer, planifier ce, cette. Ce que ces autres gens, autres tres qui arrivent. Je sais que a n'a pas de sens, mais c'est ce que je vois, ou ce que je sens, ou ce que j'entends .
Q: Bien. Les tres avec lesquels vous vous trouvez, vous les jugeriez de polarit positive ou ngative?
R: Umm... ils sont sympathiques...
Q: Est-ce que les tres qui vont venir...
R: Sauf cette femme... Je n'aime pas cette femme...
Q: Les tres qui vont venir, les voyez-vous de nature positive ou ngative par rapport aux humains? Ou bien est-ce seulement qu'ils vous disent qu's sont sympathiques?
R: C'est seulement ce qu'ils me disent.
Q: Se pourrait-il que les tres avec lesquels vous vous trouvez soient des tres ngatifs et ceux qui vont venir des tres positifs?
R: (Soupir) Je ne sais pas. Je ne me sens pas mal l'aise avec ces, avec ces petits tres blancs. Mais je n'aime pas cette femme.
Q: Je veux que vous fassiez une petite exprience. Je vais compter jusqu' trois, et trois je veux que vous captiez ce qu'il y a dans son esprit et ce qu'elle pense (dcompte). Captez et dcrivez. Comment peroit-elle ce qui se passe?
R: [dtresse vidente] Ce que je ressens maintenant c'est une grande faim.
Q: Est-ce ce qu'elle ressent?
R: Um hmm.
Q: Faim pour quoi? Elle a faim de quoi?
R: [Longue hsitation] (Soupir). Elle se nourrit de nous.
Q: Que voulez-vous dire? Comment se nourrit-elle de nous? Que fait-elle quand elle s'alimente? Que veut-elle faire?
R: Elle se nourrit de nous... Je ne sais pas. C'est comme si elle plaait sa bouche sur quelqu'un et aspirait quelque chose... comme de l'air... et ses yeux, vous voyez ce que je veux dire? C'est, vous savez, elle nous vide.
Q: Et elle fait partie du groupe dans lequel vous tes?
R: C'est comme si elle tait l'afft l-derrire. Elle n'est pas responsable du groupe mais elle est, um, dans le fond. Elle m'observe.
Q: Avanons. Les vidos ou les images se poursuivent Que se passe-t-il ensuite?
R: J'ai l'estomac retourn.
Q: Pourquoi avez-vous l'estomac retourn?
R: Je ne sais pas. Je me sens seulement trs mal.
Q: Dites-moi pourquoi vous vous sentez si mal.
R: Ils nous ont dit des choses qui nous ont blesss. Je ne sais pas. Je me sens seulement trs malade. Cela me fait mal.
Q: Revenons en arrire. Arrtez-vous o vous tes et revenons en arrire. Je vais compter jusqu' trois, et trois vous vous trouverez au point dans l'espace/temps, o ils vous disent des choses qui heurtent. Vous allez pouvoir discerner clairement ce que sont ces choses et vous allez me les rpter (dcompte). Ils vous disent des choses qui vous heurtent. Quelles sont ces choses?
R: Ils nous montrent toutes sortes de destructions. Des villes de fer dchiquet les choses ne seront plus sres.
Q: Qu'est-ce qui ne sera plus sr?
R: La plante ne sera plus sre.
Q: A cause de quoi?
R: Ces destructions.
Q: Qu'est-ce qui cause ces destructions?
R: Je ne sais pas. Je vois seulement une onde qui est produite.
Q: Une onde qui est produite?
R: Um hmm.
Q: Qu'est-ce qui produit cette onde?
R: Je ne peux rien voir.
Q: Que fait cette onde quand elle est produite?
R: Dstabilise l'axe. L'axe magntique. Elle est magntique et nous avons un axe magntique. En quelque sorte il est compltement dsharmonis. Cela lui fait quelque chose et il est dsharmonis.
Q: Et quelle est le rsultat de cette dsharmonisation de l'axe?
R: Je vois la Terre qui tourne. Non pas normalement, mais en dsquilibre.
Q: Bien. Et quel est le rsultat de ce tournoiement en dsquilibre?
R: Destruction.
Q: Bon. Et vous ne pouvez pas voir d'o provient cette onde?
R: Je ne peux rien voir.
Q: Est-ce une onde naturelle? Ou n'est-elle pas naturelle?
R: Je ne sais pas ce que cela signifie. Quelqu'un provoque... ils perturbent quelque chose. Tous ces vaisseaux que j'ai vus...
Q: Est-ce que ce sont ces vaisseaux qui provoquent cette onde?
R: Ils sont en train de perturber quelque chose. Il y a une perturbation.
Q: Ces escadrilles de vaisseaux que vous voyez arriver, est-ce qu'elles arrivent avant cette destruction ou aprs?
R: Tout ce que je peux dire est qu'ils font venir l'onde.
Q: Ils font venir l'onde? Et vous ne pouvez pas voir d'o vient cette onde?
R: Tout ce que je peux voir est que nous devons nous prparer.
Q: Comment devons-nous nous prparer?
R: Ils nous prparent.
Q: Devons-nous faire quelque chose nous-mmes?
R: Nous sommes programms.
Q: Comment peut-on savoir si quelqu'un est programm?
R: Des choses vont tre dclenches. Vous tes destins faire certaines choses des films, des livres, diffrentes choses veillent des choses qui sont dans votre subconscient... je vois une cl ou une roue... comment deux rouages sont assembls et s'ajustent...
Q: Bon. Cette onde dont vous parlez, ressentez-vous qu'il s'agit d'une onde provenant du fond de l'espace ou bien est-ce une onde de notre systme solaire?
R: Elle arrive! Nous ne savons rien d'elle mais quelqu'un sait!
Q: Qui sait? Le gouvernement sait-il?
R: Oui.
Q: Ont-ils l'intention d'avertir quelqu'un?
R: Ils sont en train de mettre les choses en place. C'est pour cela que nous recevons de plus en plus d'informations.
Q: Bien. On vous a montr toutes ces informations. Y a-t-il d'autres renseignements importants?
R: Je vois cette femme vraiment agrable.
Q: Comment est-elle?
R: Elle est toute blanche.
Q: Est-elle sur le vaisseau?
R: Um hmm.
Q: Est-elle l'un d'eux?
R: Oui. Cependant elle trs gentille. Elle est diffrente. Elle me tient les mains et sait que je suis trs bouleverse.
Q: Que vous dit-elle?
R: Elle dit que tout le monde ne s'en sortira pas, mais, umm... ils sauveront autant d'enfants qu'ils pourront.
Q: Sait-on dj qui s'en sortira et qui ne s'en sortira pas?
R: Ils sont en train de programmer un tas de gens. Ils veillent de plus en plus de gens.
Q: Pouvez-vous en savoir plus, auprs de cette femme, au sujet de cette autre femme ? Est-ce que cette autre femme est un membre captur de la civilisation des envahisseurs? Ou fait-elle partie de leur groupe?
R: Je ne sais pas. Je ne sais pas pourquoi elle est l. Elle n'est en quelque sorte pas sa place.
Q: Bien. Et cette femme sympathique, que vous dit-elle encore?
R: Elle me montre la Terre et c'est une plaine de jeux. Je regarde par cette fentre et je vois une plaine de jeux. Nous jouons avec des choses que nous ne connaissons pas. Nous faisons des choses que nous ne comprenons pas.
Q: Est-ce que la Terre est une plaine de jeux spirituelle? Est-ce que tout cela est fait en jouant?
R: Non. Ecole. C'est, umm... je vois que les enfants sont malades. Nous sommes les enfants.
Q: De quoi sommes-nous malades?
R: Les mes sont malades.
Q: Que vous dit encore cette femme?
R: Que nous devons rassembler les enfants.
Q: Quels enfants?
R: Les enfants spirituels.
Q: Et faire quoi avec eux?
R: Nous irons avec eux.
Q: O irons-nous avec eux?
R: Ils ont prpar des endroits pour nous.
Q: Sur la plante ou en dehors?
R: Certains en dehors, d'autres dessus. Je ne sais pas ce que tout cela signifie.
Q: Vous disent-ils si un endroit est meilleur qu'un autre?

R Unh uh. Je ne sais pas. C'est drle, parce que ce n'est pas ainsi que le rve s'est produit.
Q: Pourquoi avez-vous ressenti le rve comme vous l'avez fait ? Etait-ce un souvenir de l'cran?
R: Unh uh.
Q: Qu'tait le rve alors?
R: Je ne sais pas. Nous parlions au sein d'une foule et les couleurs taient trs vives, mais je ne vois pas de couleurs vives prsent.
Q: Bon. Vous progressez dans l'exprience. Que se passe-t-il ensuite?
R: Elle m'explique ce qui se passe.
Q: Que dit-elle?
R: C'est presque comme si elle me prdisait l'avenir.
Q: Que vous dit-elle? Quel est votre avenir?
R: Je vois seulement qu'elle me parle de ma famille et je suis trs bouleverse.
Q: Que vous dit-elle pour que vous soyez bouleverse?
R: (Dtresse, soupir). Elle dit que le chemin sur lequel nous nous sommes engags, si nous ne changeons pas, quant ma famille, il y aura beaucoup de destruction. Il doit y avoir un effondrement. Ma famille doit tre disloque pour une raison que j'ignore, et cela me rend triste.
Q: Et qu'est-ce qui doit se passer aprs cette dislocation?
R: (Soupir). C'est trange. Je vois une pche. C'est peut-tre trs bon. Je ne sais pas. Et j'attrape vraiment trs chaud [Visiblement mal l'aiset en sueur]
Q: Pourquoi avez-vous chaud?
R: Je ne sais pas. Quand on est expos on attrape chaud. Je transpire de partout. (dtresse)
Q: Pourquoi transpirez-vous?
R: Il y a normment d'nergie ici.
Q: Bien. Que se passe-t-il ensuite?
R: Je lui ai demand pourquoi je suis ici.
Q: Que dit-elle?
R: Elle dit que certaines personnes savent comment arriver ici.
Q: Et vous savez comment arriver l-bas?
R: Ils viennent nous prendre.
Q: Que se passe-t-il ensuite?
R: Je suis de retour prs de l'htel et je vois un mur de feu.
Q: O est ce mur de feu?
R: Je me trouve l et il y a ce mur de feu. C'est comme s'il bloquait quelque chose.
Q: Comment tes-vous revenue dans votre chambre d'htel?
R: Ils m'y ont mise. Mais avant de revenir j'ai vu le mur de feu.
Q: Etes-vous revenue dans un vaisseau?
R: Um hmm. Mais c'est comme si j'tais debout devant l'htel et que je voyais ce grand mur de feu devant moi. Je ne sais pas pourquoi je vois a.
Q: Bien. Vous tes revenue l'htel. Que faites-vous dans l'htel? Comment tre vous rentre dans l'htel? Vous ont-ils ramene?
R: Nous avons rebrouss chemin en marchant et voil.
Q: Qu'avez-vous fait aprs cela?
R: J'ai dormi. Ils m'ont dit que je serais repose et j'aurais une journe merveilleuse.

Un tas de choses trs intressantes se sont produites pendant cette sance d'hypnose, mais nous allons nous concentrer sur l'Onde. Maintenant que nous avons une premire allusion ce sujet et le contexte dans lequel les choses se sont produites, zoomons sur les remarques spcifiques.
Q: Qu'est-ce qui cause ces destructions?
R: Je ne sais pas. Je vois seulement une onde qui est produite.
Q: Une onde qui est produite?
R: Um hmm.
Q: Qu'est-ce qui produit cette onde?
R: Je ne peux rien voir.
Q: Que fait cette onde quand elle est produite?
R: Dstabilise l'axe. L'axe magntique. Elle est magntique et nous avons un axe magntique. En quelque sorte il est compltement dsharmonis. Cela lui fait quelque chose et il est dsharmonis.
Q: Et quelle est le rsultat de cette dsharmonisation de l'axe?
R: Je vois la Terre qui tourne. Non pas normalement, mais en dsquilibre.
Q: Bien. Et quel est le rsultat de ce tournoiement en dsquilibre?
R: Destruction.
Q: Bon. Et vous ne pouvez pas voir d'o provient cette onde?
R: Je ne peux rien voir.
Q: Est-ce une onde naturelle? Ou n'est-elle pas naturelle?
R: Je ne sais pas ce que cela signifie. Quelqu'un provoque... ils perturbent quelque chose. Tous ces vaisseaux que j'ai vus...
Q: Est-ce que ce sont ces vaisseaux qui provoquent cette onde?
R: Ils sont en train de perturber quelque chose. Il y a une perturbation.
Q: Ces escadrilles de vaisseaux que vous voyez arriver, est-ce qu'elles arrivent avant cette destruction ou aprs?
R: Tout ce que je peux dire est qu'ils font venir l'onde.
Q: Ils font venir l'onde? Et vous ne pouvez pas voir d'o vient cette onde?
R: Tout ce que je peux voir est que nous devons nous prparer.
Q: Comment devons-nous nous prparer?
R: Ils nous prparent.
Q: Devons-nous faire quelque chose nous-mmes?
R: Nous sommes programms.
Q: Comment peut-on savoir si quelqu'un est programm?
R: Des choses vont tre dclenches. Vous tes destins faire certaines choses des films, des livres, diffrentes choses veillent des choses qui sont dans votre subconscient... je vois une cl ou une roue... comment deux rouages sont assembls et s'ajustent...
Q: Bon. Cette onde dont vous parlez, ressentez-vous qu'il s'agit d'une onde provenant du fond de l'espace ou bien est-ce une onde de notre systme solaire?
R: Elle arrive! Nous ne savons rien d'elle mais quelqu'un sait!
Q: Qui sait? Le gouvernement sait-il?
R: Oui.

Mme ce moment je n'ai pas fait le lien entre l'onde dont parlait Maryann et celle mentionne par les Cassiopens au cours de la sance prcdente. Je dois souligner que Maryann n'avait aucunement connaissance de cette remarque. De sorte que lors du contact suivant avec les Cassiopens je remis sur le tapis le sujet des changements terrestres et posai une question en rapport avec ce que j'ai prsent dans le Syndrome de No (The Noah Syndrome), et mesure que le sujet tait dvelopp j'en arrivai la question de l'Onde, telle que relate par Maryann:

30.09.94
Q: (L) Est-il vrai qu' intervalles rguliers le soleil met d'normes quantits d'nergie lectro-magntique, ce qui a pour rsultat d'accrotre ou de diminuer l'interaction que les plantes du systme solaire ont entre ell?
R: Autres pulsations irrgulires dtermines par des vnements vibratoires externes.
Q: (L) Le soleil n'est pas la source de la priodicit des morts ; est-ce correct?
R: Parfois. Nombreuses causes.
Q: (L) Bon. Quelle est la cause qui revient si rgulirement qu'elle semble rgle par un mouvement d'horloge? Existe-t-il une cause qui soit une pulsation rgulire?
R: Pluies d'astrodes.
Q: (L) D'o proviennent ces pluies d'astrodes?
R: Groupe en orbite propre.
Q: (L) Est-ce que ce groupe d'astrodes est en orbite autour du soleil?
R: Oui.
Q: (L) Quel est le cycle, en nombre d'annes, de ce groupe d'astrodes pour arriver sur le plan de l'cliptique?
R: 3.600 ans.
Q: (L) De quel corps cleste parlaient les Sumriens lorsqu'ils dcrivaient la Plante du Passage ou Nibirou?
R: Des astrodes.
Q: (L) Ce corps d'astrodes?
R: Oui.
Q: (L) Est-ce que ce groupe d'astrodes apparat comme un seul corps cleste?
R: Oui.
Q: (L) S'agit-il du mme objet dont la rumeur dit qu'il est prsentement en chemin vers nous?
R: Oui.
Q: (L) Qui taient les Announakis?
R: Des gens d'une autre plante.
Q: (L) D'o venaient-ils?
R: De Zeta Reticuli.
Q: (L) Est-ce qu'ils viennent ici chaque fois que le groupe d'astrodes approche, pour capter l'nergie des mes cre par la crainte, le chaos, etc.?
R: Oui.
Q: (L) Est-ce que les deux vnements sont relies d'une manire ou d'une autre?
R: Oui.
Q: (L) Est-ce pour cela qu'ils sont ici pour le moment?
R: A peu prs cela.
Q: (L) Y a-t-il une grande flotte de vaisseaux spatiaux qui sont en quelque sorte ports par l'onde qui approche de notre plante?
R: Oui.
Q: (L) D'o viennent ces vaisseaux?
R: Zeta Reticuli.
Q: (L) Quand arriveront-ils?
R: Entre un mois et 18 ans.
Q: (L) Comment peut-il y avoir une telle diffrence de temps?
R: Cette flotte est tellement norme que la distorsion dans l'espace/temps est irrgulire et difficile dterminer en tant que mesure du temps.
Q: (L) Est-ce que ces vaisseaux sont ports par une sorte d'onde?
R: Oui.

Tout cela tait trs intressant mais il se faisait tard et nous remmes plusieurs questions plus tard. Mais le problme de la grande diffrence de temps quant cette arrive me tracassait, de sorte que je voulais absolument en reparler et c'est alors que nous commenmes enregistrer les sances.

05.10.94
Q: (L) Supposons qu'il y ait une flotte de vaisseaux spatiaux originaires de Zeta Reticuli, qui profite d'une onde pour approcher de la Terre. Qu'est-ce que cela veut dire que la distorsion de l'espace/temps est indfinissable quant leur arrive? Pourquoi cela? Veuillez expliquer.
R: La masse affecte le transfert lectro-magntique au sein de l'onde de gravit.
Q: (L) Pouvez-vous aider un peu plus, l?
R: La masse affecte le cycle temporel: petite gale cycle court; grande ou dense gale cycle long.

Cette rponse m'avait mise compltement ct de mes pompes et je ne savais qu'en faire. Il se fit que je ne revins plus sur le sujet par moi-mme, du moins pas expressment, mais la question revint sur le tapis d'une manire tout fait inopine. J'avais lu un ouvrage sur l'Ile de Pques et souhaitais en apprendre davantage sur les VILAINES ttes de ces statues. Je voulais absolument savoir quelle race ou quel groupe elles reprsentaient. Je me figurais que ceux qui les avaient tailles s'taient reprsents eux-mmes, et que ce pourrait tre un indice quant aux groupes qui vivaient sur Terre dans les temps anciens. Donc, un soir je lanai une question sur l'Ile de Pques, et je reus bien plus que je ne l'avais espr!

02.11.94
Q: (L) Qui a sculpt le ttes de pierre de l'Ile de Pques?
R: Des descendants des Lmuriens.
Q: (L) Les indignes disent que les pierres se sont places elles-mmes en position. Est-ce vrai?
R: Non.
Q: (L) Alors, comment?
R: Vibration tonale.
Q: (L) Et que reprsentaient ces pierres?
R: Des Nephalim. [ceci est l'orthographe utilise par les Cassiopens]
Q: (L) C'est cela que les Nephilim ressemblaient?
R: A peu prs.
Q: (L) Est-ce que cela signifie que les Nephilim taient prsents en Lmurie?
R: En quelque sorte.
Q: (L) O tait situe la Lmurie?
R: Pacifique, au large de l'Amrique du Sud. Tout prs, tout autour de l'Ile de Pques c'est ce qui reste de la Lmurie.
Q: (L) Qu'est-il arriv la Lmurie?
R: Submerge peu prs l'poque o vous situez la Chute d'Adam et d'Eve.
Q: (L) Alors, si les Nephilim sont arrivs ici il y a 9.000 ou 12.000 ans [comme vous l'avez dit prcdemment]...
R: Dernire visite. Sont venus ici 5 fois. Reviendront.
Q: (L) Les Nephilim reviendront? [j'tais plutt sous le choc, c'est le moins qu'on puisse dire!]. O les Nephilim vivent-ils prsent?
R: Orion.
Q: (L) Ils vivent dans la constellation d'Orion? Quelle est leur plante?
R: N'en ont pas. En transit.
Q: (L) Tout le bon sang de tas est en transit?
R: Trois vhicules.
Q: (L) Combien de Nephilim y a-t-il dans chaque vhicule? [Je crois qu' cette minute ma voix tremblotait]
R: Environ 12 millions.
Q: (L) Viennent-ils pour nous aider? [J'esprais!]
R: Non. Onde, groupe d'astrodes, tous utilisent la mme nergie.
Q: (L) Utilisent la mme nergie pour quoi faire?
R: Traverser l'espace/temps.
Q: (L) Est-ce que cela veut dire que sans ce groupe d'astrodes ils ne peuvent pas traverser l'espace/temps?
R: Non. Plus lent.
Q: (L) Donc, ils seraient plus lents arriver ici sans cette onde? D'o vient cette onde?
R: Suit le groupe.
Q: (L) Elle suit le groupe. Que reprsente cette onde?
R: Frontire d'un monde.
Q: (L) Est-ce que la frontire de ce monde suit le groupe d'astrodes de faon permanente?
R: Non.
Q: (L) Est-ce que la frontire de ce monde est associe au groupe d'astrodes chaque fois qu'il vient?
R: Non. La frontire de ce monde suit les changements globaux de la ralit en termes d'nergie ; la frontire de ce monde suivra le passage de ce groupe et il y en a d'autres, mais pas en majorit.
Q: (L) Est-ce que la frontire de ce monde est comme une frontire dimensionnelle?
R: Oui.
Q: (L) Bon. Pour la frontire de ce monde, est-ce que les dimensions...
R: Mondes vibrants. Mondes fluctuants.
Q: (L) Notre monde fluctue-t-il ou vibre-t-il?
R: Non.
Q: (L) Qu'est-ce qui fluctue?
R: Rsidence. Votre plante fluctue entre deux mondes.
Q: (L) Quelle est la frquence de cette fluctuation?
R: Elle se reproduit tous les 309.000 ans. [Notons que cela correspond presqu'exactement 12 cycles prcessionnels.]
Q: (L) Autrement dit, nous pouvons nous attendre nous retrouver en 4e densit pendant environ 300.000 ans?
R: Oui.
Q: (L) Est-ce que cela signifie que l'tat dnique exist pendant environ 300.000 ans avant la Chute?
R: Oui.
Q: (L) Vous dites que la plante fluctue...
R: Non. Les mondes. Une plante ne fait qu'occuper le monde.
Q: (L) Quelle est la source, dans l'espace/temps, de cet autre monde?
R: Trop complexe pour nergies prsentes.
Q: (L) Quelle est la source qui le gnre?
R: Partie d'un grand cycle.
Q: (L) S'agit-il du cycle connu des Mayas?
R: Ils ont compris partiellement.
Q: (L) Leur calendrier va jusqu' l'an 2012... est-ce l l'poque o la frontire du monde va tre affecte?
R: En quelque sorte. Encore indfini si l'on se rfre votre faon de mesurer le temps. Les lzards esprent vous gouverner dans la 4e densit. Plus prs de 18 ans.

Et 18 ans compts partir de la sance ci-dessus nous amneraient dcembre 2012. Mais ne nous arrtons pas cela, parce que nous avons encore beaucoup de pain sur la planche. Une nouvelle allusion l'Onde se fit en rponse une autre innocente question sans rapport (semblait-il) avec le sujet:

07.11.94
Q: (L) J'ai lu rcemment un article propos d'explosions de rayons gamma dans la couche suprieure de l'atmosphre. Que sont ces explosions de rayons gamma?
R: Accroissement d'nergie d l'approche de l'Onde.

En une autre fois encore, en rponse une question relative un tremblement de terre, l'Onde fit son apparition:

24.11.94
Q: (L) Pouvez-vous nous dire quelque chose au sujet de cette rcente ruption volcanique? Quelle en tait la cause?
R: Rchauffement de la Terre.
Q: (L) Quelle est la cause de ce rchauffement?
R: Changements de frquence vibratoire.
Q: (L) Quelle est l'origine de ces changements de frquence vibratoire?
R: Approche de l'Onde, comme nous l'avons dj dit.
Q: (L) Cette Onde qui approche est-elle si vaste, ou si ample que ses effets sont ressentis des annes avant qu'elle atteigne son lieu d'arrive?
R: Dans la nature, toutes les ondes ont une phase de contraction.
Q: (L) Est-ce que c'est comme pour une vague qui, arrive au rivage, aspire tout elle lorsqu'elle repart?
R: Oui.
Q: (L) Donc, nousommes dans la phase d'aspiration [dmonstration au moyen de mouvements de la main et de sons.]
R: Jolie analogie.

C'tait peut-tre joli, mais je me mis penser srieusement cette affaire d'Onde!

26.11.94
Q: (L) Vous nous avez dit, par l'intermdiaire de cette source, qu'il existe un groupe d'astrodes connect d'une certaine manire interactive, notre systme solaire, et que ce groupe d'astrodes revient dans le plan de l'cliptique tous les 3.600 ans. Est-ce correct?
R: Oui. Mais cette fois ports par une onde la frontire d'un monde, vers le 4e niveau, o toutes les ralits sont diffrentes.
Q: (L) Bon. Alors le groupe d'astrodes est transport par l'onde la frontire de ce monde. Est-ce que cela signifie que lorsqu'elle arrivera dans le systme solaire, son effet sur le systme solaire ou les plantes du systme solaire, ou nous, pourrait tre attnu ou ne pas tre attnu par le fait de cette transition? Est-ce un facteur d'attnuation?
R: Sera attnu.

C'tait au moins un petit soulagement. Ce que les Cassiopens semblaient vouloir dire tait qu'il serait possible d'UTILISER cette onde selon une frquence individuelle. Alors nous posmes quelques questions ce propos, pendant cette mme sance:
Q: (L) Est-ce que cela signifie que les changements terrestres pourraient en ralit ne pas se produire tels qu'ils ont t prdits, d'aprs ce que nous comprenons?
R: Et comment!
Q: (L) Cela veut-il dire que tout ce bruit, tout ce ramdam, tout ce foin qu'on fait ici et l...
R: Tout cela c'est strictement une faon de penser de la 3e densit.
Q: (L) Bon. Si c'est penser comme en 3e densit, et si des tas de ces choses sont symboliques, je suppose qu'elles sont symboliques des mouvements ou changements nergtiques.
R: Oui.
Q: (L) Et s'il se produit des changements nergtiques, est-ce que cela signifie que la population de la plante, en tant que groupes ou masses spcifiques de groupes, est dfinie en tant qu'nergies en transformation dans la description de ces grands vnements et cataclysmes. Est-ce comme un cataclysme de l'me dans un individu ou bien collectif?
R: En quelque sorte.
Q: (L) Lorsque l'nergie se changera en 4e densit, vous nous avez dj dit que les gens qui iront dans la 4e densit lorsque la transition se produira, subiront un processus de rajeunissement, se verront pousser de nouvelles dents, etc. Qu'est- ce qui se passera pour ceux qui n'iront pas dans la 4e densit et qui en sont totalement inconscients? Est-ce qu'ils seront transports avec les autres par l'Onde, joueront-ils en quelque sorte saute-mouton avec ceux qui en ont conscience et qui sont dj en train de changer de frquence, ou bien iront-ils ailleurs?
R: Etape par tape.
Q: (T) Autrement dit, nous voyons que ce qui se produit en ce moment, est qu'une onde va permettre la race humaine d'entrer dans la 4e densit?
R: Et la plante et votre secteur tout entier d'espace/temps.
Q: (T) Est-ce l le but du plan tout entier? Alors, si je puis me permettre: cela concerne galement tous ceux qui sont ici: il y a des gens qui sont venus ici sous la forme humaine pour ancrer la frquence. Est-ce que c'est bien a : nous sommes ici pour fixer la frquence, pour que, quand cette Onde arrivera, assez d'entre nous soient prts. La frquence sera tablie de manire ce que les changements puissent se drouler comme prvu sur la plante?
R: Oui.
Q: (T) Bon, quand on parle de changements sur la Terre, quand on parle littralement des survivants et de ceux qui ne survivront pas, et de destruction etc., etc., sur les ralits des 3e, 4e et 5e niveaux, nous ne parlons pas de destruction de la plante au plan du 3e niveau physique, ni de la perte de 90% de la population parce que les gens seraient morts, mais parce qu'ils vont passer au 4e niveau?
R: Whoa! Vous commencez brler
Q: (T) Bon. Donc, quand ils parlent de disparition d'environ 90% de la population, ce n'est pas que les gens ne vont pas survivre, qu'ils vont mourir, mais qu'ils vont se transformer. Nous allons monter d'un niveau. C'est ce que signifie toute cette affaire de lumire?
R: Ou une autre possibilit est que les cataclysmes sur le plan physique se produiront seulement pour ceux qui resteront au 3e niveau de densit sur la terre.
Q: (T) Bon. Alors, ce que vous voulez dire c'est que nous sommes en train de fixer cette frquence de manire que, quand l'Onde arrivera, on puisse transfrer autant de personnes que possible en 4e densit, afin d'arrter l'emprise que les SDS de 4e densit ont sur cette plante ; et ceux qui restent en arrire n'auront plus assez d'nergie pour que les SDS se proccupent encore de la plante. Ils seront moins nombreux, de sorte que la plante pourra se rafrachir et ils pourront alors progresser dans leurs leons sans interfrence?
R: C'est peu prs a.
Q: (L) En ce point de transition dimensionnelle, ce que nous faisons c'est fixer une frquence qui crera littralement une autre Terre en 4e densit, qui existera alors en 4e densit, et l'ancienne Terre de 3e densit presque comme la division d'un organisme monocellulaire, sauf que dans cette sparation, une moiti va dans une autre dimension et est nergise et littralement cre par la fixation de la frquence, tandis que l'autre reste et exprimente une ralit de 3e densit?
R: Etape par tape.
Q: (L) Sommes-nous en train de fixer une frquence pour crer une division?
R: Canal de dveloppement.
Q: (T) A quoi doit servir ce canal?
R: Pour vous et ceux qui vous suivront.
Q: (L) Ce canal. Est-ce un conduit par lequel la plante tout entire transitera?
R: Vous en tes un. Il y en a d'autres. En train de se dvelopper.
Q: (T) Ce sont des tunnels que nous pouvons emprunter pour entrer dans la 4e densit?
R: La connaissance est essentielle pour pouvoir crer un canal.
Q: (T) Nous sommes en train de crer un tunnel pour passer de 3e en 4e densit. Est-ce que lorsque nous aurons travers le tunnel nous aurons accompli ce pourquoi nous sommes ici, c'est--dire fixer la frquence?
R: En partie.
Q: (T) Est-ce que ce canal est une sorte de sortie de secours pour nous?
R: En quelque sorte.
Q: (L) Rsumons. Lorsque nous passerons par le canal, est-ce que l'autre...
R: Vous vous trouverez sur une Terre de 4e niveau, et non plus sur une Terre de 3e niveau.
Q: (L) Ce que je veux dire ici, une fois encore, moi Laura qui ai les pieds sur terre, c'est que je veux du pratique ici, pas de la thorie. Est-ce que cela veut dire qu'une Terre de 3e densit coexistera ct d'une Terre de 4e densit...
R: Pas ct ; mondes totalement diffrents.
Q: (L) Est-ce que ces mondes s'interpntrent mais dans des dimensions diffrentes...
R: En quelque sorte.
Q: (L) Donc, en d'autres termes, un tre de, disons de 6e densit, pourrait regarder cette plante que nous appelons Terre et la verrait tournoyer dans l'espace et verrait plusieurs dimensions de Terre, et cependant la place en termes d'espace/temps serait la mme, donc elles seraient simultanes. (J) Ils peuvent regarder vers le bas, mais non vers le haut.
R: Oui.
Q: (L) Donc, on pourrait dire que, pendant que tous ces cataclysmes se produisent sur la Terre de 3e dimension, nous nous trouverons sur la Terre de 6e dimension et tout cela n'aura pas lieu l, et nous ne verrons pas les gens de la 3e dimension et ils ne nous verront pas parce que nous serons dans des densits diffrentes qui ne sont pas "en rapport" ,?
R: Vous comprenez le concept mais vous devez maintenant dcider si c'est la ralit.

Eh bien, Diable! Quelle mission! Mais d'autre part, combien de choix y a-t-il? Comme vous pouviez vous y attendre le sujet est revenu sur le tapis, et nouveau, ce sont les Cassiopens qui l'y ont mis. A cette occasion ils ont fait quelque chose d'inhabituel: ils ont donn toute une srie de prdictions, sans s'arrter pour des questions. La position des Cassiopens, quant aux prdictions est que:
R: "Les forces l'uvre ici sont de loin trop intelligentes que pour tre devines trs aisment. On ne sait jamais quels coups tordus pourront suivre ; elles sont au courant des schmas prophtiques et philosophiques, et en changent gnralement le cours pour tromper et dcourager ceux qui croient en des futurs dtermins."

Donc, il tait trange de leur part de donner une aussi longue srie de prdictions, mme s'ils ne donnaient pas de dates. Mais, dans cette srie, les prdictions semblaient plutt tre des vnements points de repre : des choses qui se produiraient en une sorte de groupe, pour avertir que d'autres choses allaient suivre, comme dans un jeu de dominos. En ce qui concerne l'allusion une tentative de suicide de la princesse Diana, il y eut des rvlations de tentatives de suicide ANTERIEURES, bien qu'en fait la probabilit choisie fut qu'elle mourt dans un accident de voiture en mme temps que les Inondations du Millnaire se produisaient en Europe. Les dclarations les plus rcentes du garde du corps la presse mettent en cause Dodi Al Fayed parce celui-ci avait fait preuve de lgret et avait fait de trs mauvais choix pour assurer leur scurit. Je suppose que, dans un certain sens, le fait que Diana ait accept ses dcisions pourrait tre qualifi de suicidaire.

03.12.94
R: Explosion chimique ou nuclaire en Ukraine. Un avion s'crase Hawaii; implication probable des militaires. Encore des activits sismiques en Californie aprs le 1er de l'an San Diego, San Bernardino. North Bakersfield, Barstow: tous sont des points de fracture. Hollister, Palo Alto, Imperial, Ukiah, Eureka, Point Mendocino, Monterrey, au large de San Luis Obispo, Capistrano, Carmel: tous ces lieux sont des points de tension et de fracture en srie. L'poque est indfinie. Attendez-vous une dtrioration graduelle de l'conomie californienne, pendant que l'on assiste un exode massif. Le mont Shasta entre en ruption ; activit du Lassen. Le fond de l'ocan commence s'effondrer. Maladie grave (du sang) de la Reine Elisabeth. Tentative de suicide de la Princesse Diana. Explosions de gaz dans le N.E. des Etats-Unis, dans le Texas et d'autres tats. Supernova et temps inhabituel partout. Tremblements Memphis. A Minneapolis, scandale bancaire en rapport avec une mystrieuse alliance nordique. Dcouverte d'une liaison d'une personnalit de l'Eglise Evanglique. Dcouverte d'or en Californie la suite d'un des tremblements de terre. Spectaculaire augmentation des OVNIs et foule Gulf Breeze, devient une Mecque des masses. Laura voit davantage d'activit d'OVNIs. Grande vague d'activit OVNI. Toutes formes et toutes origines. Attendez et vous verrez : vous en aurez des frissons et des nuds dans l'estomac. De nombreux extraterrestres vont apparatre et seront visibles de tous. Pensez-y comme un rassemblement. Tous doivent s'veiller cela. C'est en train d'arriver maintenant. Tous les lments de la population auront un rle jouer selon leur propre frquence individuelle. Ceci est seulement le commencement. Attendez, Henry Higgins, Vous ne perdez rien pour attendre, attendez !
Q: (L) Etes-vous des fans de Rodgers et Hammerstein?
R: Oui.
Q: (L) Qui tes-vous par rapport aux Padiens?
R: Les Pladiens communiquent avec de nombreux autres. Nous nous clatons sur scne avec vous, mais en essence nous sommes les mmes, simplement des points de concentration lgrement diffrents, la frontire de ce monde.
Q: (L) Pourquoi toute cette activit en ce moment?
R: Le grand cycle arrive sa fin, et prsente de ce fait une opportunit unique.
Q: (L) Ceci signifie-t-il qu'il s'agit d'une opportunit unique pour changer le futur?
R: Futur, pass et prsent.
Q: (L) Eh bien cela me fait penser que si les choses ne sont pas quelque peu modifies maintenant dans le grand cycle, tout pourrait bien se retrouver compltement bousill. Pas vrai?
R: Mais ce ne sera pas. Vous n'avez pas saisi le concept.
Q: (L) Si. J'ai pig, j'ai compris. Cela fait simplement partie du cycle. Tout a est un cycle. Je veux dire qu'ils soient ici est reli ce que nous soyons ici...
R: Ah oui??? [Point d'interrogation gant sur la planche]
Q: (L) Oui quoi?
R: Vous avez dit que vous avez compris le concept. Rellement? Apprenez.
Q: (V) Je suis seulement proccupe par ce rassemblement...
R: Rassemblement cause de la traverse de la frontire de ce monde.
Q: (L) Et pourquoi y a-t-il un rassemblement qui assiste cette traverse de frontire de monde? Je veux dire, est-ce juste un grand spectacle?!
R: C'est une opportunit. Une opportunit d'influencer l'univers tout entier. Figurez-vous une interprtation l'chelle cosmique de "Pomp and Circumstance" connue aussi sous le titre de "Hope and Glory."
Q: (Laura) Comment un rassemblement runissant des aventuriers de toutes espces et races, convergeant sur une plante pas plus grosse qu'une tte d'pingle, sur les bords d'une galaxie sans importance, aux confins de cet norme univers, pourrait-il affecter tout le bazar?
R: C'est votre perception vous.
Q: (L) Mais alors, quelle est la perception correcte? Est-ce que la plante Terre et ses habitants et les choses qui s'y passent seraient plus importants que nous n'aurions tendance le penser?
R: La Terre est un point de convergence.
Q: (L) Est-ce qu'elle tait destine tre un point de convergence ds le dbut?
R: Fonction naturelle.
Q: (L) A-t-elle t tout le temps un point de convergence? Est-ce pour cela qu'il s'y passe tellement de choses bizarres?
R: Difficile de rpondre cela, car vous n'avez aucune comprhension de ce qu'est le temps.
Q: (V) Est-ce que ce type de rassemblement a dj eu lieu sur d'autres plantes, avec d'autres groupes d'tres?
R: A eu, a et aura lieu.
Q: (L) Donc, en d'autres termes, il y a d'autres plantes, je ne veux pas dire de structure ou d'occupation similaire, qui sont des points de convergence. Si ces points de convergence sont parpills dans tout l'univers, est-ce que la convergence du passage de la frontire de ce monde se produira simultanment dans tous les points de l'univers qui sont des points de convergence?
R: Non.
Q: (L) Cela se produit seulement en, disons, des points de convergence slectionns?
R: En quelque sorte.
Q: (L) Alors, les frontires du monde ont quelque chose voir avec la situation gographique?
R: Les frontires du monde sont portes par des ondes.
Q: (L) Et d'o viennent ces ondes?
R: Elles accomplissent constamment un cycle.
Q: (L) Cela a-t-il quelque chose voir avec le mouvement de la plante Terre vers l'onde ou bien est-ce elle qui s'approche?
R: Les deux sont valables.
Q: (F) Est-ce que ce rassemblement ou convergence a quelque chose voir avec le fait qu'il y a des tres vivants sur la Terre?
R: Oui, et parce que vous tes un point critique de dveloppement.
Q: (L) Je voudrais savoir si les prophties que vous nous avez faites lors de la premire sance sont encore valables et sont sur le point de se produire?
R: Elles voluent.
Q: (L) Est-ce que cela signifie qu'elles voluent de sorte qu'elles vont se produire bientt?
R: Fluides.
Q: (L) Cela veut-il dire que certaines pourraient ne pas se produire?
R: Oui.
Q: (L) Et les prophties que vous avez donnes pendant cette soire, sont-elles susceptibles de changer aussi?
R: Cela se peut.
Q: (L) Quand la Terre a-t-elle franchi la frontire d'un monde pour la dernire fois?
R: Selon votre manire de mesurer sur Terre: il y a 309.000 ans.
Q: (L) En quoi consiste cette onde, du point de vue nergie?
R: Sensation. Sensation hyperkintique.
Q: (L) Qu'est-ce que a veut dire?
R: Tout. Trop complexe pour ce medium.
Q: (L) D'accord. Combien de foil'onde est-elle venue et a-t-elle affect la Terre telle que nous la connaissons?
R: Nombre infini de fois.

Cette rponse m'avait rendue tout--fait perplexe. Un nombre infini de fois ? Comment l'esprit linaire pouvait-il se reprsenter une telle ide? Mais j'tais dtermine essayer. Je commenai prparer, pour la sance suivante, mes questions sur l'Onde:

05.12.94
Q: (L) Je voudrais savoir quelle dfinition vous donnez un cran dimensionnel et en recevoir la description
R: Cela va de soi. Pensez.
Q: (L) Lorsque nous parlons d'crans dimensionnels, nous parlons de divisions un mme niveau de densit, est-ce bien cela?
R: Cela se peut.
Q: (L) Est-ce que des crans dimensionnels peuvent exister entre dimensions au mme niveau de densit?
R: Oui.
Q: (L) Peut-il y avoir des crans dimensionnels entre niveaux de densit?
R: Oui.
Q: (L) Donc, un cran dimensionnel est un point en lequel se produisent certains changements. Qu'est-ce qui produit ces changements?
R: La nature.
Q: (L) En termes techniques, qu'est ce qui dfinit ces changements?
R: Exprience.
Q: (L) Ont-ils un rapport quelconque avec la physique atomique ou quantique, ou les mouvements des atomes?
R: Oui.
Q: (L) Bon. Un atome est de la 3e densit. Qu'est-ce qui le distingue d'un atome de 4e densit?
R: Ralit.
Q: (L) Qu'est-ce qui distingue un monde d'un autre?
R: Suppositions.
Q: (L) Bon. Ce qu'on suppose ou attend est ce qu'on peroit de cet atome selon la ralit dans laquelle on se trouve. Correct?
R: A peu prs.
Q: (L) Qu'est-ce qui dtermine vos hypothses?
R: L'exprience.
Q: (L) Mon exprience des atomes est qu'ils s'assemblent de manire former de la matire solide...
R: Tout ce qui existe n'est que leons.
Q: (L) Bon. Alors, lorsqu'on a appris certaines leons ou expriment certaines choses, nos hypothses changent?
R: Oui.
Q: (L) Bon. Est-ce que cette onde qui vient vers nous nous donnera une exprience qui nous fera changer nos hypothses?
R: Question difficile. La moiti de la rponse est que vous devrez changer vos hypothses afin d'exprimenter cette onde de manire positive.
Q: (L) Et en quoi consiste cette onde en termes d'absolu?
R: Frontire d'un monde.
Q: (L) Est-ce que cette frontire est un point qui spare une ralit d'une autre?
R: Oui.
Q: (L) Cette frontire de monde est-elle un cran dimensionnel?
R: Oui.
Q: (L) Donc, la plante Terre va passer au travers d'un cran dimensionnel?
R: Ou une frontire. Tout n'est que leons, et rien, nous rptons, rien d'autre.
Q: (L) Bien. Mon exprience des leons est qu'elles sont en gnral pnibles. Est-ce que cette traverse de frontire ou cette exprience de fusion, sera perue par nous autres de la 3e densit, comme ce que vous qualifieriez de pnible?
R: Wait and see.

J'avais plutt l'impression que je n'tais nulle part avec ma dernire srie de questions. Mais, naturellement, cela me conduisit penser TRES intensment ce sujet!

Entretemps, j'eus une exprience des plus pnibles avec un sujet hypnotis. Les problmes soulevs lors de cette sance semblent avoir quelque rapport avec les sujets prsents, donc je vais vous en dire quelques mots. Prparez-vous!

Chapitre 2


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .