Un article par
Laura Knight-Jadczyk


Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols

Traduction franaise: Henri R.


Samedi 27 mars 2004 : Je veux continuer maintenant juste un peu sur le sujet de la gographie du monde de l'ge de Bronze avant que nous nous dplacions vers d'autres questions qui se dirigent directement sur notre monde aujourd'hui.

Wilkens place plusieurs lieux nomms par Homre en utilisant non seulement les descriptions du paysage, mais place aussi des noms et l'tymologie, et des directions de voyage par terre et par mer. De cette faon, nous trouvons le royaume de Mnlas en Espagne et Argos correspond grossirement la moiti nord de la France.

Il y a, en fait, beaucoup de noms de lieux en France tirs de "Argos", y compris la rgion de l'Argonne, l'ouest de Verdun, Argouges, Arromanches, Argoeuvre et Argueil.

Nous avons dj appris que l'Egypte d'Homre correspond grossirement au dpartement franais actuel de la Seine Maritime. Homre dcrit comment Mnlas, en rentrant la maison de Troie Sparte, s'est arrt pour riger un monument son frre Agamemnon, assassin sur son voyage de retour Mycnes. part le fait que cela ne signifierait rien pour un roi grec d'riger un monument son frre mort ou faire des offrandes aux dieux inconnus dans un pays tranger, les vnements dcrits serait absolument absurdes dans la gographie de la Mditerrane o l'Egypte est trop loin pour quelqu'un pour le visiter "en route de la Turquie la Grce."

Ainsi, cela semble assez vident, maintenant que nous avons connect les collines Gog Magog la chute infme de Troie, connue de tous travers le monde antique, que quand Homre crit" sur "Thbes de l'Egypte" , "Thbes des Sept Portes" et la ville de Cadmus et les Cadmens, il ne parle pas de la terre des Pharaons. Thbes, en Egypte que nous connaissons maintenant tait connue comme Wase jusqu'au temps d'Alexandre le Grand et n'avait pas de murs ou de portes. Homre connaissait Thbes comme le port actuel de Dieppe.

Dans l'Odysse, aprs la perte de 11 bateaux sur 12, Ulysse navigue loin de Lamus "pein au cur, heureux d'avoir chapp la mort." Il permit la mare de les porter et arriva enfin :

l'le d'Aiai, une le qu'a choisie pour demeure Circ, la terrible desse doue de voix humaine, Circ aux belles boucles, une sur d'Aits aux perfides penses : tous deux doivent le jour au Soleil des Vivants, qui les eut de Pers, la nymphe ocanide. Nous arrivons au cap, et, sans bruit, nous poussons jusqu'au fond du mouillage : un dieu nous pilotait... (Odysse X, 133-141) (1)

Homre nous dit qu'Ulysse parvint une le plate o il y a des mares et une autre le proche semblable. Cela dcrit le delta d'une rivire, prs de la mer. Les estuaires de grandes rivires comme le Nil, l'Euphrate et le Gange, ont historiquement t des centres religieux et il est probable que c'tait le cas en Europe pr chrtienne aussi. Le grand delta du Rhin est juste un tel endroit.

Les Celtes ont certainement attach une importance religieuse particulire au Rhin (rene celte = la renaissance), la Meuse (moza celte = muer, le symbole de transformation et la Schelde. Ces trois rivires forment ensemble un estuaire principal dans la province du Zeeland dans le sud-ouest des Pays-Bas.

Parmi les nombreuses les de cet estuaire, il y a celle appele Schouwen dont la capitale est Zierikzee, un nom qui, selon Wilkens, n'a aucune signification en nerlandais. Il y a quatre cents ans, Justus Lipsius, un professeur l'Universit de Leyde, a dit que si le "c" dans Circ est prononc comme un "z" doux, les sons de nom exactement comme Zierikzee. On a suppos que c'tait une plaisanterie universitaire, mais avec les outils d'tymologie et d'autres indices dans le secteur, Wilkens suggre qu'il soit possible de confirmer que Circ et Zierikzee sont le mme nom.

Selon le Dictionnaire d'tymologie anglaise d'Oxford, le mot "church" (glise) vient du Vieil anglais cirice ou circe, un mot qui semble clairement tre apparent Circ. Nous savons aussi que la forme dialectale de Circ (aussi trouve en Grec) tait Kirke et les tymologistes sont d'accord que le mot hollandais pour "glise", kerk, l'allemand Kirche et l'Ecossais kirk, tous viennent de l'ancien saxon kirika, un autre mot apparent Kirke ou Circ. [Wilkens]

Ainsi, si Zierikzee, qui a t orthographi de beaucoup de manires sur de vieilles cartes, y compris Zierixzee, Sierckzee et Zircze, tait le mme mot que Circ signifiant "place sacre" ou "glise", alors Circ doit avoir t le nom de la desse dont le nom tait Church. Le nom de l'le, parfois aussi attribue Circ, Aiai est la version la plus antique du nom de la desse de la Terre, Gaia, la source de toute vie.

On a suggr que la maison de Circ se trouvait aux alentours de Zierikzee o, l're Chrtienne, le monastre de Syon a t construit sur les fondations des grandes pierres dresses qui taient ajustes ensemble sans ciment, rvlant une origine trs antique.

Autour de la maison de Circ, dont Ulysse s'approcha, se trouvent des loups et des lions. Les noms de deux villages dans le secteur sont Wolfaartsdijk (digue des Loups) et Lewedorp (Village du lion).

Circ drogue l'alimentation et la boisson des hommes et les transforme en porcs et les met dans un enclos de porcs. Des diagrammes maritimes montrent un banc de sable aux alentours de Zierikzee appel Berendam, signifiant "enclos de porc." Un atlas historique des Pays-Bas nous montre qu' l're romaine, les eaux au nord et l'est de l'le sur laquelle les ports taient situs, taient appels Helinium, une version latinise de Helion, un rappel du pre Helius de Circ. L'atlas est probablement bas sur les critures de Pline qui a dclar que Helinium tait sur la branche sud du Rhin. Tacite crit qu' son poque, on croyait gnralement qu'Ulysse avait t en Europe du Nord :

On dit que les Germains, comme beaucoup d'autres peuples, ont t visits par Hercule et ils le chantent comme le plus important de tous les hros quand ils sont sur le point de s'engager dans la bataille. Ulysse aussi, dans toutes ces errances fabuleuses de ses prgrinations fabuleuses, est suppos par certains d'avoir atteint la Mer du Nord et visit des pays germains et avoir fond et nomm Asciburgium (la ville d'acceptation), une ville sur le Rhin habite jusqu' ce jour. Ils ajoutent mme que l'on a dcouvert un autel consacr par Ulysse et inscrit aussi avec le nom de son pre Larte il y a longtemps cette mme place et que certaines collines avec des monuments dessus portant des inscriptions grecques existent toujours aux frontires de l'Allemagne et de Retie. Je n'ai pas l'intention de me disputer pour ou contre ces affirmations; chaque homme doit les accepter ou les rejeter comme il se sent enclin. [Tacite, Germania, 3, traduit par H. Mattingly, Penguin Classics]

Ulysse et ses compagnons sont rests avec Circ pendant un an. On pense que l'histoire d'Ulysse est une histoire d'initiation aux mystres Hyperborens, mais je ne vais pas y entrer maintenant puisque nous devons rester avec la gographie et les correspondances mythiques pour l'instant. Ulysse a demand Circ de les renvoyer Ithaque (Espagne) et elle en a convenu une condition :

mais voici le premier des voyages faire : c'est chez Hads et la terrible Persphone, pour demander conseil l'ombre du devin Tirsias de Thbes, l'aveugle [l'Odysse X, 490 ...] (1)

Les anciens associaient Hads la renaissance et au renouvellement cyclique par sa femme Persphone qui rejoignait son mari pendant seulement trois ou quatre mois de l'anne, pendant l'hiver.

L'le de Hads est trouve dans l'extrme Sud-ouest du Zeeland et est connue maintenant comme Walcheren, un nom apparent avec l'allemand Walkren et l'anglais Valkyries, les servantes d'Odin qui, dans la mythologie nordique, voyageaient dans les airs et choisissaient les hros qui devaient tomber la bataille et accompagnaient les morts dans le monde de l'au-del. Dans l'Iliade, c'tait la tche du Ker (souvent traduit comme 'Destin') et si nous combinons ce mot avec l'Ancien Nordique Val, signifiant tant "champ de bataille" que "guerrier mort", nous obtenons Val-ker, pluriel Valkeren, clairement le mme que Walcheren (l'le) et Valkyries... Homre explique : "Il tait tomb Ker et tait descendu la maison de Hads. (Odysse VI, 11) [Wilkens]

Sur l'le de Walcheren, il y a une ville antique nomme Veere. Les gens du pays disent que Veere signifie simplement "bac". Cependant, il y a des ports d'le innombrables ayant des liaisons par bac et seulement un seul lieu nomme Veere. Wilkens pense que Veer doit son nom Persphone :

... Via les formes de dialecte bien connues de son nom, qui taient Phere-phatta et Pher (r)-phassa, signifiant "(elle qui) porte des colombes" qui est la langue symbolique pour des "mes de bacs" parce que pour les anciens, un type particulier de colombe blanche immacule reprsentait la partie d'un tre humain qui est ternelle : l'me. (Cela explique aussi le nom de la rgion prs de Zierikzee qui est appele Duiveland, signifiant non seulement "Terre des colombes", mais principalement "terre des mes"). Persphone tait en effet la desse responsable d'envoyer les mes Hads dans l'attente de leur rsurrection une nouvelle vie. Pour ce voyage elle les embarquait sur le bateau ou le "bac" de Charon de mme qu'on croyait qu'Isis envoyait les mes des morts par bateau vers l'Autre Monde. [...]
... On peut toujours voir le bateau de Charon sur les blasons de Veere, passant sous une protection qui s'accroche entre deux piliers gards par des guerriers arms avec des gourdins et tenant des serpents dans leurs mains. Persphone tait souvent appele par son de nom de famille Core (Grec Kore) qui est li au hollandais koren et l'anglais corn (NdT : bl,mas) comme elle tait la desse de renouvellement de la Nature... Mais encore plus important tait son rle dans la rsurrection de l'me humaine. [Wilkens]

Il semble que le nom d'Ulysse soit perptu dans la ville de Vlissingen (Ulyssingen). Wilkens nous dit que cette ville n'est pas trs vocatrice d'un pass antique parce qu'elle a t dtruite dans presque chaque guerre europenne principale, ncessitant une reconstruction frquente. Wilkens savait que la seule probabilit de trouver la preuve d'Ulysse l pourrait tre dans le blason de la ville.

La premire impression des armes fut plutt dcevante, comme elles montrent simplement un vase blanc avec un masque d'or. Tandis que j'tais toujours dans le doute de sa signification hraldique, ma femme tait dj convaincue qu'il symbolisait le Graal et pour une bonne raison : il s'est avr que la population locale appelle le vase simplement la "bouteille" cause d'une lgende antique de Saint Willibrord ayant "douze mendiants" qui ont bu de sa bouteille, dont le contenu n'a pas diminu. "[...] l'Odysse, tant une histoire d'initiation, est clairement une recherche du Graal, expliquant ainsi le vase sur les armes de Vlissingen. L'Odysse est donc l'pope la plus vieille du Graal, qui devait tre trouve exactement, dans l'ge de Bronze, o les rites d'initiation taient excuts. [...]
Il n'est pas surprenant de trouver le Graal aussi voisin de Middelburg car cette ville tait le centre de l'le de Hads. La ville tait l'origine construite en cercle parfait, qui est toujours vident aujourd'hui par la disposition des rues. Au onzime sicle, une grande abbaye tait intgre au centre-ville autour d'une sculpture du Graal debout dans la grande cour intrieure. [Wilkens]

Wilkens identifie une autre le dans la rgion, Pytho, aujourd'hui appel Putten, qui a donn son nom l'oracle Delphes. Delphes elle-mme tait le vieux nom pour Delft. On a considr Delphes comme "le nombril du monde," le lien entre le ciel et la terre. Le lien est symboliquement prserv dans les blasons de Delft, qui montre une colonne verticale droite liant le bas de la protection au sommet.

Nous venons ensuite la question du royaume d'Agamemnon, le commandant de toutes les armes Achennes, "Seigneur de beaucoup d'les et de tout Argos." La dcouverte de la capitale d'Agamemnon, Mycnes, tait un peu une nigme pour Wilkens.

Il est peu probable qu'il vivait dans la rgion o Paris se trouve maintenant, car dans le temps d'Homre on connaissait cette rgion comme "large Hlice" (Elyse). Prs de l tait un endroit appel Gonoessa qui doit tre dans la rgion du prsent Gonesse, juste au nord de Paris. Il est gnralement pens que Paris lui-mme a t fond aprs le temps d'Homre par les Parigii, une tribu celte qui vivait toujours l l'poque des Romains (qui ont appel la ville Lutetia). Selon quelques savants, le nom Paris est connect l'adoration du soleil, comme les dolmens ont t trouvs avec les images d'un bateau solaire semblable de faon saisissante aux bateaux solaires gyptiens. Il semble qu'il y avait en effet certains liens entre les Druides et le culte de la desse gyptienne Isis. Le bateau solaire, qui est toujours trouv dans les blasons de Paris, a donn son nom la ville, via Barisis (Barque d'Isis ", ou "bateau d'Isis"). Il peut y avoir peu de doute que Paris doive son nom Isis, comme nous avons aussi la preuve crite que cette desse - d'habitude associe seulement l'Egypte des pharaons - a t vnre d'abord en Europe du Nord. [...] L'autorit en question est Tacite, crivant sur les Germains en 98 ap. J.-C. :
Au dessus de tous les autres dieux, ils adorent Mercure (l'quivalent latin de Herms) et ne considrent pas un pch, certains jours de banquet, d'inclure des victimes humaines dans les sacrifices offerts lui. Hercule et Mars (Ares) ils apaisent par des offrandes d'animaux, conformment la tradition civilise ordinaire. Certains des Suebi (allemand : Schwaben) sacrifient aussi Isis. Je ne connais pas l'origine ou l'explication de ce culte; mais l'emblme de la desse, tant fait en forme d'un vaisseau de guerre lger, prouve lui-mme que son culte est venu de l'tranger.
Le bateau d'Isis, qui avait une signification symbolique, le passage l'Autre Monde, ne "prouve" videmment pas qu'elle est venue de la Terre des Pharaons. Le susdit passage prouve seulement que nous connaissons toujours trs peu du rapport entre les cultes des Druides et ceux du Proche-Orient. Isis a aussi t adore en Angleterre, o le nom alternatif des parties suprieures de la Tamise en Oxfordshire est l'Isis. Le culte d'Isis doit s'tre tendu en Europe aprs le temps d'Homre, comme il ne la mentionne jamais et son nom ne figure ni dans le panthon celtique, ni dans le panthon nordique. L'inverse est aussi arriv, comme le nom celtique Cleopatra a "migr" en Egypte. [...]
Quant la capitale antique d'Argos, Mycnes, cela pourrait tre une contraction d'un nom signifiant Mystres-sur-Seine (le mystre tant apparent avec le grec musterion = secret), une place d'initiation gnostique. Il est peu probable que cette ville, dcrite par Homre comme tant "opulente" et ayant de "larges rues", ft le prsent Mussy-sur-Seine, un petit village environ 40 km au sud-est de Troyes, malgr la ressemblance phontique des noms. Il est beaucoup plus probable que Mycnes a chang son nom aprs la Guerre de Troie, pour devenir Troyes, pour commmorer pour toujours la victoire d'Agamemnon. [...]
Situe 160 km l'est de Paris, Troyes est une ville mdivale sur les rives de la Seine. Elle est le chef-lieu de l'Aube, qui est un des 3 dpartements de la rgion de Champagne avec la Marne et la Haute-Marne. Une des curiosits de la rgion est la forme de la ville, qui est dcrite comme la forme d"un bouchon de champagne et est appele le Bouchon de Champagne. Vue d'en haut, la ressemblance est tout fait tonnante.
Comme je contemplais l'image ci-dessus, je me suis souvenue que le mot "Mycnes" signifie "lieu du champignon". J'avais toujours t intrigue par cette dfinition, mais quand on regarde une vue d'avion de Troyes, comme ci-dessus, elle ressemble certainement plus un champignon qu' un bouchon de bouteille de champagne. En fait, elle a un aspect phallique certain.
Il y a un curieux lment que cela amena l'esprit: il y a un tableau sur un des porches de la cathdrale de Chartres de Melchisdech, le "roi-prtre de Salem", et la Reine de Saba. A gale distance entre eux se trouve l'Arche d'Alliance dans un chariot. Melchisdech tient une coupe qui est suppose tre le Saint Graal. A l'intrieur de cette coupe se trouve un objet cylindrique en pierre. Evidemment, on se demande ce que Melchisdech fait avec la Reine de Saba qui est suppose tre contemporaine de Salomon, mais il y a beaucoup de mystres ici. Mais, ce que nous remarquons, tout d'abord, est que l'objet tenu par Melchisdech ressemble normment un champignon l'envers!
Donc, tant reli par des "images de champignons" l'Arche d'Alliance, nous pensons simultanment au plus remarquable des incidents dans la Bible o David dansait devant l'Arche d'Alliance en sous-vtements, pas moins et le dieu "dansant toute la nuit" dans le temple rond des Hyperborens!
Quelle trange juxtaposition d'images!
Ensuite, notre esprit se tourna naturellement vers le fait que, soit l'Arche d'Alliance, soit le Saint Graal taient les objets du sjour et des recherches des Templiers Jrusalem, et que le Concile de Troyes est o les Templiers furent crs comme ordre officiel en 1128, sous la directive de Bernard de Clairvaux, un parent des Comtes de Champagne.
Ensuite nous arrivons au fait qu'un homme nomm Chrtien de Troyes fut suppos avoir dmarr la manie de l'"Histoire du Saint Graal", et que sa sainte patronne tait Marie de Champagne.
C'est simplement une petite "boucle de connections" et cela nous emmnerait trop loin maintenant pour la suivre, mais gardez-la l'esprit.
Si l'Argos d'Homre tait la moiti du nord de la France, il n'est pas trs surprenant que le pote dusse l'appeler pays "levant les chevaux" et qualifier le royaume comme "opulent", parce qu'il inclut la terre la plus riche en France, un facteur d'importance essentielle dans un ge o la richesse d'un pays dpendait presque entirement de l'agriculture. [...]
Nous verrons que l'Argos d'Agamemnon s'tendait l'ouest jusqu' la Gironde, au nord en Bretagne et vers l'est au ct loign du Rhin. [...]
Agamemnon tait le commandant en chef des armes Achennes, pour que mme le plus grand hros de l'Iliade, Achille, un originaire du delta du Rhin, lui ait d allgeance. [...]
Mais une chose qui embrouille fortement le lecteur de Homre est qu'il utilise le nom "Argos" non seulement pour le royaume d'Agamemnon, mais aussi parfois pour une ville, une province ou mme tous les territoires celtiques de l'Europe, avec l'exception possible de la Crte (Scandinavie). De mme il se rfre aux allis Continentaux apparemment au hasard comme Achens, Danaens (un nom driv de Danaos, un roi d'Argos), ou Argives, les gens d'Argos. [...]
Dans Homre, Argos dans son sens le plus large incluait tout le territoire celtique jusqu'en bas au sud de l'Espagne, o il y avait la ville d'Ephyre en lide, "dans le coin d'Argos." L tait aussi la maison d'Hlne d'Argos. Le nom prsent de la rgion d'Aragon en Espagne est aussi un rappel de l'Argos celtique. [...]
Argos tait non seulement le nom d'un territoire, mais tait aussi le nom d'un homme celtique commun et mme le chien d'Ulysse tait appel Argos. Il peut tre trac en arrire aux mmes origines des langues indo-europennes, car c'est tir, via "argros", de la racine Sanscrite "rjra" signifiant "brillant" de l "argent" ou l'argent. A l're celtique "argos" signifiait "blanc" [Wilkens]

On connaissait la famille royale d'Argos au moment de la guerre de Troie comme les Atrides d'aprs le pre d'Agamemnon, Atre qui avait usurp le trne de la dynastie Perside, les hritiers lgitimes. Agamemnon tait un fils de Plops. Plops tait la figure centrale dans une histoire plutt bizarre. Apparemment, pendant son enfance, son pre fut visit par les dieux de l'Olympe. Le pre, Tantale, eut l'ide folle de tester l'omniscience des dieux en leur servant son propre fils pour le dner. Tous les invits divins sauf un, reconnurent que de la chair humaine leur tait servie et ne mangrent pas. Dmter, cependant, avait dj mch l'paule. Ainsi, quand les dieux fchs rassemblrent l'enfant, une partie manquait que Dmter avait mange, et en consquence, elle lui donna une paule d'ivoire. En consquence, toujours aprs, ses descendants eurent une marque de naissance blanche sur l'paule.

Pindare rejette cette histoire disant que Plops fut tir de son royaume de Lydie par Ilus, le roi de Troie et alla avec ses disciples en Grce. (Et bien sr, nous souponnons que ce n'tait pas la Grce que nous connaissons maintenant comme la Grce.) Malgr beaucoup d'avantages et faveurs des dieux (y compris tre ranim par eux aprs que son propre pre l'eut cuit en ragot pour le dner) Plops tait apparemment un personnage plutt trompeur et dloyal. C'est probablement la raison pour laquelle il fut capable de devenir si puissant, annexant beaucoup d'autres pays son royaume incluant l'Arcadia. Plusieurs de ses actes de trahison ont rsult des maldictions sur lui et ses descendants.

Les fils de Plops, Atre et Thyeste turent leur demi-frre pour satisfaire leur mre. Plops les maudit et les bannit. Atre et Thyeste allrent chez le roi de Mycnes, Sthnlos, le fils de Perse et d'Andromde, le mari de leur sur Nicipp (ou Amphibia) pour avoir de l'aide. Sthnlos les mit travailler comme gouverneurs de la ville de Midea.

Arop, la fille de Catre, le roi de la Crte (que nous connaissons maintenant comme la Scandinavie), fut achete comme esclave par Atre, qui l'a alors pouse. Leurs fils furent Agamemnon et Mnlas. Malheureusement, Arop tomba amoureuse du frre de son mari, Thyeste. Dans cet vnement est la rponse la question : comment Atre devient roi de Mycnes ?

Atre avait jur de sacrifier Artmis le meilleur agneau n dans ses troupeaux cette anne. Pour le tester, la desse lui envoya un agneau avec une toison d'or, qu'Atre tua et garda dans un coffre. Arop, sa femme, vola la toison et la donna au frre d'Atre, Thyeste.

Le fils de Perse, Sthnlos et le petit-fils, Eurysthe, taient morts tous les deux et le royaume tait, apparemment, sans roi. On consulta l'oracle Delphique et on dit aux gens de choisir un roi dans les souverains de Midea, c'est--dire. Atre ou Thyeste. Thyeste a intelligemment suggr qu'ils doivent choisir celui qui pourrait prsenter une toison d'or. Atre fut d'accord, pensant qu'il avait une telle toison dans son coffre au trsor. Naturellement, il fut compltement stupfait quand Thyeste en prsenta une de lui-mme.

Atre a alors propos que Thyeste puisse garder le royaume moins que lui, Atre, fasse changer compltement la course du soleil. Thyeste, bien sr, pensa qu'Atre tait fou de faire une telle proposition et il a t d'accord. Cependant, l'impossible apparemment arriva et Thyeste d cder le trne Atre.

Atre bannit son frre et dcouvrit seulement plus tard que le frre s'tait vad avec sa toison d'or. Il invita son frre en banquet et Atre lui servit ses trois fils comme plat principal. Quand Thyeste avait fini de manger, Atre lui montra les mains et les pieds de ses enfants morts et lui dit ce qu'il avait mang.

Thyeste fut envoy de nouveau en exil, maudissant Atre et ses enfants. Il alla l'oracle Delphique demander comment il pourrait obtenir la vengeance, comment faire sa maldiction efficace. On lui dit d'avoir un enfant par sa propre fille Plopia. Il se dguisa et la viola, mais elle russit prendre son pe et la cacher sous une statue d'Athna.

Suite la maldiction de Thyeste et la mchancet d'Atre, une famine arriva sur la terre d'Argos. Atre consulta l'oracle pour dcouvrir comment il pourrait expier et dit d'aller chercher son frre, Thyeste, pour le ramener la maison. Il alla chercher son frre et rencontra par hasard Plopia et tomba amoureux en elle. Il l'pousa, ne sachant pas qu'elle tait enceinte. Quand son bb, Egisthe est n, elle l'abandonna, mais Atre rcupra l'enfant et l'leva la cour.

En attendant, Atre envoya ses fils, Agamemnon et Mnlas pour trouver Thyeste. Ils tombrent sur lui visitant l'oracle Delphique, le capturrent et le ramenrent Mycnes. Atre le jeta dans une cellule et envoya Egisthe, maintenant adulte, le tuer, lui donnant fortuitement la mme pe que Plopia avait prise de Thyeste. Quand Thyeste vit l'pe, il demanda Egisthe o il l'avait obtenue et le garon lui dit qu'elle appartenait sa mre. Thyeste demanda comme une dernire faveur qu'il puisse parler Plopia et il lui dit la vrit : il tait la fois son pre et le pre de son fils.

Plopia fut si honteuse qu'elle se suicida immdiatement avec l'pe de Thyeste et Egisthe, refusant d'assassiner son propre pre, apporta l'pe trempe de sang Atre, prtendant qu'il avait fait l'acte souill. Atre se prpara remercier les dieux pour la mort de son frre dtest et comme il restait devant l'autel sur le bord de mer, Egisthe le transpera avec l'pe et vengea Thyeste.

Maintenant, rappelez-vous Egisthe et la maldiction de Thyeste sur Atre et son rsultat parce qu'on a t pens que le destin d'Agamemnon, le fils d'Atre, tait une consquence de cette maldiction.

Quant la maison royale d'Argos, nous savons par la littrature grecque antique, qui doit tre tire de la tradition druidique venue du nord, que la famille d'Agamemnon, la maison des Atrides, avait connu une srie de drames sanglants. Dans l'Odysse, Homre raconte la fin horrible d'Agamemnon lui-mme, assassin le jour mme de son retour triomphant de Troie par sa femme Clytemnestre et son amant Egisthe. Quand Ulysse descend aux Enfers pour questionner les mes de guerriers morts, l'me du roi s'approche de lui pour dire comment il a t tu par sa propre femme:
"A peine, du sang noir, l'Atride [Agamemnon] avait-il bu qu'il me reconnaissait [Ulysse] et pleurant, gmissant, versant des flots de larmes, il me tendait les mains et voulait me toucher. Mais rien ne lui restait de la force et du muscle, qu'il avait eus jadis en ses membres alertes
"A sa vue, la piti m'emplit les yeux de larmes, et je dis, levant la voix, ces mots ails : Atride glorieux, chef de nos guerriers, Agamemnon, dis-moi quelle Parque t'a pris et couch dans la mort? [Odysse, XI, 390-398] (1)

Si on lisait juste Homre, il serait dur de comprendre simplement pourquoi Clytemnestre a dtest son mari au point qu'elle voulut tre personnellement implique dans son meurtre. Elle pourrait, aprs tout, l'avoir laiss son amant ou des assassins embauchs. Mais Homre ne nous dit pas pourquoi Clytemnestre dtestait Agamemnon. Pour comprendre les dtails, nous devons aller vers Eschyle.

A la mort d'Atre, Thyeste prit le royaume de Mycnes et les fils d'Atre s'enfuirent vers le roi de Sparte, Tyndare.

Tyndare avait deux filles : Clytemnestre et Hlne qui pousrent Agamemnon et Mnlas respectivement. C'tait un peu douteux parce que Clytemnestre avait dj pous un fils de Thyeste, Tantale. Agamemnon ne se laissa pas dranger par cela : il tua le mari de Clytemnestre, arracha son bb de ses bras et l'assassina sous ses yeux.

Aid par son nouveau beau-pre, le roi Tyndare, Agamemnon retourna Mycnes avec une arme et chassa Thyeste. Il s'enfuit l'le de Cythre o il mourut.

Il y eut quatre enfants ns d' Agamemnon et de Clytemnestre : trois filles, Iphignie, Electre et Chrysothme et un fils, Oreste.

Eschyle nous dit que quand les armes Achennes furent assembles dans Aulis, prtes attaquer Troie, la flotte fut bloque dans le port par des temptes. Quand le temps ne s'claircissait pas jour aprs jour, on consulta un voyant qui dit que la desse tait fche et que la seule faon de la calmer tait de sacrifier une vierge royale, Iphignie.

Agamemnon envoya Argos un messager disant Clytemnestre qu'il avait promis la fille en mariage Achille. Quand Iphignie arrive pour ce qu'elle pense tre un mariage, elle est emmene l'autel pour se faire couper la gorge.

Maintenant Homre non seulement ne mentionne pas cet pisode, dans l'Iliade, Agamemnon, longtemps aprs son arrive Troie, offre toutes ses trois filles en mariage Achille.

Il y a deux versions de ce qui est arriv quand Iphignie fut emmene l'autel. Eschyle nous dit qu'elle a t tue l par les prtres en prsence de son pre, Agamemnon. Euripide, cependant, affirme qu'Artmis substitua une biche au dernier moment et que la fille a t sauve.

En tout cas, c'est, selon Eschyle, cause du sacrifice de sa fille que Clytemnestre a rumin sa vengeance contre son mari. Bien, que diable, qui peut la blmer ? Et en ce qui concerne son premier bb qu'Agamemnon a brutalement arrach de ses bras et tua ?

Le problme avec l'histoire, comme Wilkens le dsigne pour nous, est qu'il est trs peu probable que le sacrifice d'Iphignie - s'il a jamais eu lieu dans les termes dcrits - soit arriv dans Aulis o la flotte Achenne tait assemble. Aulis a t identifie par Wikens comme le nord du Jutland pour la raison suivante : si la flotte tait incapable de naviguer cause de la tempte, cela n'aurait pas t possible pour un bateau de faire l'aller et retour Argos aller chercher la fille, ni Clytemnestre n'aurait eu connaissance non plus du sacrifice jusqu' une longue priode de temps plus tard. Cela suggre que la soif de sang de Clytemnestre soit en raison du fait que le sacrifice de sa fille n'a eu lieu ni l'endroit, ni l'poque avancs par Eschyle.

Nous pouvons encore dcouvrir quand, pourquoi et mme o, Agamemnon a sacrifi sa fille. Avant de partir la guerre, ce roi ambitieux, commandant en chef des armes Achennes, a demand aux dieux de lui accorder la chose qu'il voulait surtout, la victoire sur les Troyens. Dans l'change il a d lui offrir la personne la plus chre, sa fille Iphignie. Elle n'a donc pas t sacrifie, comme les Grecs sont venus plus tard le croire, pour un problme mineur d'offense la desse, mais pour quelque chose de beaucoup plus important : la victoire dans la guerre la plus grande que le monde de ce temps avait jamais vue. Le sacrifice doit avoir alors t fait Mycnes, avant que l'arme d'Agamemnon n'ait dfil. Il est assez sr de dire que la tragdie d'Iphignie a eu lieu o Troyes se trouve maintenant, dans la capitale de l'ge de Bronze de la France et que la mre perdue tait prsente au spectacle horrifiant. [Wilkens]

Ce qui me frappe dans l'histoire d'Iphignie est que cette mme histoire essentielle est dite dans la Bible.

La civilisation grecque antique a ddi un de ses festivals des moissons la desse de la terre et de tout le grain, Dmter. Le festival, connu comme les Thesmophories, tait clbr pendant trois jours et montrait la construction d'abris par des femmes maries, la participation la grve de la faim et des offres Dmter. La connexion entre des femmes maries et le festival peut indiquer une croyance que la maternit et la rcolte saine ont t connectes. Le mot Mete est, bien sr, rapproch de la mre et De est le delta, ou le triangle, un signe gnital fminin. Cette lettre dans les alphabets antiques a l'origine reprsent la Porte de naissance, la mort, ou le paradis sexuel. Ainsi, la "cabine" ou la Tente, taient un peu plus qu'une structure tablie pour manifester une "embrasure". Les embrasures en gnral taient considres comme sacres aux Desses et Sumer elles ont t peintes en rouge pour reprsenter la sang de vie fminin. En Egypte, on a enduit des embrasures avec du sang rel pour les rites religieux de la desse. (O en avons-nous entendu parler auparavant ?)

Le culte de Dmter qui clbrait les rites d'Eleusis a t bien tabli Mycnes au 13me sicle av. J.-C. et c'est plus que probable que la Fte de Souccot en Canaan tait une ramification de cette activit. Nos sources d'information quant aux Mystres d'Eleusis incluent les ruines du sanctuaire l, de nombreuses statues, des bas-reliefs et des poteries. Nous avons aussi des rapports d'auteurs antiques comme Eschyle, Sophocle, Hrodote, Aristophane, Plutarque et Pausanias - tous tait des initis de mme que les rcits des commentateurs Chrtiens comme Clment d'Alexandrie, Hippolyte, Tertullien et Astorias, qui tait des critiques et pas des initis. Encore pour toute cette preuve, la vraie nature des restes de Mystres envelopps en incertitude parce que les participants taient remarquablement fermes dans le fait d'honorer de leur gage pour ne pas rvler ce qui avait lieu dans le Telesterion, ou le sanctuaire intrieur du Temple de Dmter. Violer cette loi du silence tait une violation capitale.[1] Pour ces raisons, les savants doivent aujourd'hui se servir de preuves circonstancielles et d'infrences, en consquence il n'y a toujours aucun consensus quant ce qui a eu lieu ou non.

Foucart et ses disciples ont conclu que les Mystres Eleusis doivent l'origine tre venus de l'Egypte. Le fait est, les ruines de sanctuaire Eleusis remontent manifestement des sicles plus tt que l'Hymne gyptien Dmter rcit par Homre qui est souvent cit comme la preuve que l'origine tait gyptienne. Qui plus est, les fouilles n'ont dterr l aucun artefact gyptien de cette priode. Mais bien sr, nous savons maintenant que ce n'tait pas l'Egypte des Pharaons.

Beaucoup de savants prfrent aujourd'hui la vue que le culte de Dmter est venu probablement de Thessalie ou de Thrace. Ils basent cette conclusion en partie sur des rfrences dans Homre et d'autres auteurs antiques certains temples Dmter manifestement Pr Doriens dans les villes Thessaliennes de Thermopyles, Pyrasos et Pherai; en partie sur certains liens tymologiques connectant des mots clefs dans les rites de Dmter des dialectes pr hellniques du nord. D'autres savants font remarquer que Dmter peut tre la mme qu'une desse "Dameter", qui est mentionne brivement dans des tablettes en Linaire B de Pylos datant d'environ 1200 av. J.-C.

En tout cas, les parallles indniables avec l'adoration de desses de crales dans d'autres parties de la rgion de la Mditerrane orientale indiquent de frquents contacts et l'hybridation d'ides religieuses. Et tandis que nous pensons certainement que la Fte de Souccot Canaanite tait une version corrompue d'une certaine forme plus antique.

Il se trouve que le terme "Thesmophoria est tir de thesmoi, signifiant, "lois" et phoria, "transport", en rfrence la desse comme "porteur lgal". Mais le symbolisme de l'arche d'Alliance avec Yahweh comme porteur lgal dans la "tente de runion, ou le "Delta-mre", l'embrasure vers les royaumes suprieurs, a remplac la signification d'origine et le rle des femmes dans le processus.

Des livres entiers sont crits qui sont pleins de suppositions sur les rites d'Eleusis. Un jour, je peux en crire un moi-mme, mais, laissez-moi stopper la poursuite ici : le plus prs dont nous pouvons arriver la comprhension du but de ces rites est de suggrer qu'ils avaient un rapport avec la "monte" ou la "descente" vers d'autres mondes pour excuter l'acte archtypal de cration du Nouvel An.

Les festivals du Nouvel An des anciens ont inclus les rites qui ont symbolis la nature cyclique du temps, l'puisement de ressources cosmiques aboutissant au chaos, suivi par le hieros gamos, ou le mariage sacr. C'tait, efficacement, la "plantation de la graine dans le nouvel univers, ou le "passage" par les eaux de l'inondation, dans une arche, dans le nouveau monde. Cela peut aussi reprsenter, dans sa forme la plus originale, une utilisation de la connaissance des Boucles de Temps - une Machine voyager dans le Temps.

Dans ce sens, il semble seulement raisonnable de suggrer que la monte ou la descente puissent avoir t la fonction ou le but du hieros gamos lui-mme et que peut-tre les relations sacres qui ont symbolis l'union avec la Desse, aussi indique dans l'acte, si non en fait, la runion de l'homme avec la divinit et la rception des "lois" ou des "destines" pour le groupe entier pendant l'anne venir - Baal, l'poux de la Desse - Babel, ou la Porte de Dieu. Prenant ces images encore plus loin dans le pass - la science antique prsume - il se peut que le hieros gamos ft seulement un autre symbole de la "dissolution dans le temps d'une Machine voyager dans le temps.

C'tait pendant le hieros gamos que les feux taient teints, la hirogamie avait lieu sous la direction du hirophante, dans une tente rige pour l'intimit et quand les lumires taient rallumes, c'tait un symbole que l'ancienne anne tait morte et que la graine avait t plante pendant le Nouvel An natre. Il est dit que le mystre suprme a t rvl Eleusis dans les mots une oreille de grain rcolt dans le silence - un ftiche sacr que les Juifs ont appel schibboleth.[2]

Cette affaire du "schibboleth" est un indice intressant ici. Le mot lui-mme est tir d'une racine hbraque inutilise, shebel, qui signifie, couler comme la trane d'une dame, ou quelque chose qui trane aprs une femme ou sort d'elle. Ainsi, on voit l'oreille de grain comme quelque chose qui grandit d'une femme, ou ce grain coule d'elle, comme le grain est le cadeau de la desse. Nous avons ici une image de quelle nergie bio-lectronique exacte peut avoir t exige pour transformer l'nergie cosmique pour faire descendre les voitures pleines des paniers de grain comme dcrit dans le Rig Veda :

Les adorables Maroutes, arms de lances brillantes et cuirasss d'or, mnent une existence vigoureuse; puissent les chars des rapides Maroutes arriver pour notre bien. Faiseurs de pluie, crateurs de fertilit, verseurs d'eau, multiplicateurs de nourriture. Pourvoyeurs de nourritures abondantes. Vos outres lait ne sont jamais vides. Nous invoquons les chars chargs de nourriture des Maroutes. [3]

Le mot "schibboleth apparat seulement une fois dans la Bible, dans le livre des Juges, chapitres 11 et 12. Il semble qu'il y avait un homme nomm Jepht qui tait le fils d'une prostitue. Il fut rejet de sa famille par les fils lgitimes de son pre, Galaad, et est parti et est devenu une sorte de leader d'autres personnes dpossdes. Semble un peu semblable l'exil d'Agamemnon et Mnlas par Thyeste.

Il se trouve que ses frres qui l'avaient rejet, les "ans de Galaad, furent attaqus par les "enfants d'Ammon. Ils avaient dsesprment besoin d'aide et ils savaient que Jepht avait une rputation de guerrier froce avec une bande qualifie d'hommes joyeux. Ainsi, ils sont alls demander de l'aide Jepht.

Jepht fit remarquer qu'ils avaient beaucoup d'audace de lui demander de les aider se battre dans leurs batailles, mais ils le persuadrent en disant si tu nous aides maintenant, nous te ferons chef de la famille. C'tait plus que Jepht pouvait rsister, donc il acquiesa. Non seulement cela, mais il jura un serment public Yahweh que si Yahweh le faisait couronn de succs dans cette entreprise, il donnerait comme une offrande brle quoique sortira des portes de ma maison pour me rencontrer, quand je reviendrai. Je suis sr que le lecteur voit ce qui vient maintenant. Jepht fut, en effet, couronn de succs dans sa bataille.

Jephth retourna dans sa maison Mitspa. Et voici, sa fille sortit au-devant de lui avec des tambourins et des danses. C'tait son unique enfant; il n'avait point de fils et point d'autre fille.

Ds qu'il la vit, il dchira ses vtements, et dit: Ah! ma fille! tu me jettes dans l'abattement, tu es au nombre de ceux qui me troublent! J'ai fait un voeu l'ternel, et je ne puis le rvoquer.

Elle lui dit: Mon pre, si tu as fait un vu l'ternel, traite-moi selon ce qui est sorti de ta bouche, maintenant que l'ternel t'a veng de tes ennemis, des fils d'Ammon.

Et elle dit son pre: Que ceci me soit accord: laisse-moi libre pendant deux mois! Je m'en irai, je descendrai dans les montagnes, et je pleurerai ma virginit avec mes compagnes.

Il rpondit: Va! Et il la laissa libre pour deux mois. Elle s'en alla avec ses compagnes, et elle pleura sa virginit sur les montagnes.

Au bout des deux mois, elle revint vers son pre, et il accomplit sur elle le vu qu'il avait fait. Elle n'avait point connu
d'homme. Ds lors s'tablit en Isral la coutume que tous les ans les filles d'Isral s'en vont clbrer la fille de Jephth, le Galaadite, quatre jours par anne. [Juges 11 34:40] (2)

Bien, part le fait que si nous devons prendre la Bible littralement, nous avons ici une indication prcise qu' Yahweh tait l'origine un Dieu qui peut avoir exig le sacrifice humain, nous avons le plus certainement une indication qu' Yahweh au moins acceptait le sacrifice humain l'occasion! Mais, dans un autre sens, c'est simplement une autre version de l'histoire du sacrifice d'Iphignie et l'histoire o Abraham a presque sacrifi son fils Isaac, qui est presque identique une histoire Vdique de Manu. Ces actes taient bass sur ce qui a t appel sraddha qui est rapproch des mots fides, credo, foi, croire et cetera.[4]

Le mot sraddha tait, selon Dumezil et Levi, trop la hte compris comme "foi" au sens Chrtien. Correctement compris, cela signifie quelque chose comme la confiance qu'un ouvrier a dans ses outils et les techniques comme des actes de magie! Il est, donc, la partie d'un "accord" o le sacrificateur sait comment excuter un sacrifice prescrit correctement et qui sait aussi que s'il excute le sacrifice correctement, il doit produire son effet.

Bref, c'est un acte qui est conu pour effectuer le contrle des forces de vie qui rsident dans le Dieu avec qui on a fait l'accord. De tels dieux qui font des accords ne sont pas des "ornements littraires" ou des abstractions. Ils sont des associs actifs avec l'intelligence, la force, la passion et une tendance de sortir du contrle si les sacrifices ne sont pas excuts correctement. Dans ce sens, le sacrifice est simplement magique.

Dans un autre sens, l'asctique ou "auto-sacrificateur", est une personne qui lutte pour la sortie de l'esclavage et de l'ordre de la nature selon l'acte de tentative de mortifier le moi, la chair; le test et l'augmentation de la volont pour le but de gagner des pouvoirs tyranniques tout en tant toujours dans le monde. Il cherche la matrise de lui, d'autres hommes et mme des dieux eux-mmes.

Dans l'histoire de Manu de l'Inde, nous constatons qu'il a une manie pour le sacrifice de mme que les asctiques et les saints ont une manie pour le sacrifice de soi. La plus clbre des histoires dpeint Manu, asservi son sraddha, renonant tout de valeur dans sa vie au dmoniaque Asura brahmans, Trsta et Varutri. Pour obtenir quelque chose de Manu, tout ce que ces dmons doivent faire est de dire Manu, tu es un sacrificateur, ton Dieu est sraddha. Ainsi, une chose aprs l'autre est exige de lui et finalement mme sa femme, Manavi. Indra, cependant, intervient ce moment pour sauvegarder Manavi et apparat Manu et utilise les mmes mots : Manu, vous tes un sacrificateur, votre Dieu est sraddha. Pour djouer le complot des Brahmanes dmoniaques qui ont produit dans Manu l'tat de sraddha, ou la croyance en la ncessit du sacrifice, Indra exige le sacrifice des deux Brahmanes dmoniaques eux-mmes! Manu, tant un partisan de sraddha, les remet sans aucune difficult et Indra les dcapite avec l'eau du sacrifice.

Les actes de sacrifice sont, efficacement, des actes de commerce - une excution d'un contrat d'change entre l'homme et la divinit. Je donne ce que vous pouvez donner. Dans l'histoire dans la Bible o le sacrifice de grain de Can a t rejet, nous trouvons une rflexion de l'ide que Dieu value la plus ou moins grande valeur d'une offre propose.

Manu, priv de sa victime par l'intervention charitable d'Indra, n'a pas aim que ses "droits" soient viols. Finissez mon sacrifice! dit-il Indra. Indra lui donne un gage : le dsir que vous aviez dans la prise de votre femme pour votre victime, laisse ce dsir vous tre accord; mais que cette femme soit![5]

Dans l'histoire du sacrifice d'Abraham de son fils, Isaac, et l'apparition du blier dans le fourr, nous avons une variation la plus intressante sur ce thme. Agni est galis avec Vasishtha, n du lotus ou de la desse. Nous avons vu qu'une semblable dynamique fut propose pour le rsultat du sacrifice d'Iphignie : on a fourni un cerf et Iphignie a t sauve.

Dans l'histoire de la fille de Jepht, nous constatons que l'diteur des textes bibliques a estim que l'histoire ne pouvait pas tre supprime parce que c'tait si familier aux gens, mais a d dguiser la vraie nature du sacrifice. La question devient plus claire avec la chose suivante :

Llew Llaw Gyffes (le Lion la Main Sre), un type de Dionysos ou d'Hercule Cleste ador en Grande-Bretagne antique, est gnralement identifi avec Lug, le Dieu soleil Goidlique Cela ne serait-il pas plus que Soleil! C'est le visage rayonnant de Lug la main longue - que personne ne peut regarder sans tre bloui.
Sa mort le premier dimanche d'aot - appel Lugh nasadh, plus tard chang en Lugh-masse ou Lammas - a t jusque rcemment observe en Irlande avec un deuil semblable au Vendredi saint et tenue comme un banquet de famille morte, le cortge de deuil tant toujours men par un jeune homme portant une couronne courbe. Lammas tait aussi observ comme un banquet de deuil dans la plupart des parties de l'Angleterre l'poque mdivale
Dans quelques parties du Pays de Galles, Lammas est toujours gard comme une foire. Sir John Rhys enregistre que, dans les annes 1850, les collines de Fan Fach et de South Barrule dans le Carmarthenshire taient bondes de parents du dfunt pour Llew Llaw le premier dimanche d'aot, leur excuse tant qu'ils montaient pour pleurer la fille de Jepht sur la montagne. Ceci, assez curieusement, tait la mme excuse que les filles juives post-Exode avaient utilise, aprs les rformes du Deutronome, pour dguiser leur deuil de Tammuz, la contrepartie palestinienne de Llew Llaw.[6]

Le sacrifice de la fille de Jepht est, ainsi, un autre cas o la nouvelle vue de femmes comme expliqu par Hsiode et sa Bible crivant des contreparties tait impose au monde de la Mditerrane Orientale. Il est intressant de penser au "pithoi" de Pandore dont les ennuis coulaient avec l'indice du schibboleth qui est inclus dans l'histoire de Jepht :

12:4 Jepht rassembla tous les hommes de Galaad, et livra bataille Ephraim : Les hommes de Galaad battirent Ephraim, parce que les Ephramites disaient: Vous tes des fugitifs d'Ephram! Galaad est au milieu d'Ephram, au milieu de Manass!
12:5 Galaad s'empara des gus du Jourdain du ct d'phram. Et quand l'un des fuyards d'phram disait: Laissez-moi passer! les hommes de Galaad lui demandaient: Es-tu phramite? Il rpondait: Non.
12:6 Ils lui disaient alors: H bien, dis Schibboleth. Et il disait Sibboleth, car il ne pouvait pas bien prononcer. Sur quoi les hommes de Galaad le saisissaient, et l'gorgeaient prs des gus du Jourdain. Il prit en ce temps-l quarante-deux mille hommes d'phram. (2)

Un autre indice aux rites d'Eleusis est que l'on a dit qu'ils taient clbrs par des femmes seulement partout dans toute la Grce le mois de Pyanepsion ( la fin d'octobre), leur trait caractristique tant un sacrifice de porc, le sacrifice habituel aux Dits chthoniennes [7].

Les Grecs attribuaient des pouvoirs spciaux aux porcs cause de leur fertilit, la puissance et l'abondance de leur sang et peut-tre cause de leur capacit trange de dterrer des tubercules et des pousses enterrs. Les experts suggrent que l'on croyait que la chair de porc se mlangeant avec les graines de crales augmenterait l'abondance de moisson de l'anne prochaine. Les savants nous disent aussi que les crmonies comprenaient jene et purification, une descente ritualise dans le Monde Souterrain et l'utilisation de magie sympathique pour redonner une vie renouvele hors des griffes de la mort.

Ainsi nous voyons que les participants aux Thesmophories rvraient le porc et leurs rituels montraient le lavage et le sacrifice de jeunes porcs sacrs Dmter (bien que cela ait eu lieu sur les ctes au Pire prs d'Athnes plutt qu' Eleusis mme. Et d'une faon ou d'une autre nous constatons que c'est une pratique Canaanite qui est maintenant trs trangement juxtapose une religion que l'on connat pour son interdiction du porc. tait-ce parce que l'animal sacr de la religion rivale tait le porc, ou tait-ce parce que, dans un certain cur intrieur profond de la fondation de la religion du Judasme, le porc est en ralit protg d'tre mang cause de la rvrence ?

Suite...

[1] Eschyle, par exemple, a d une fois craindre pour sa vie cause d'arriver trop prs de la rvlation de vrits interdites.

[2] DAlviella, Comte Goblet, The Migration of Symbols (la Migration des Symboles), (New York : University Books 1956).

[3] Rig-Veda, Vol III

[4] Meillet, Antoine, Mmoires de la Socit de Linguistique de Paris, XXII, 1992.

<[5] Sylvain Levi, cit par Dumezil, Georges, Mitra-Varuna: An Essay on Two Indo-European Representations of Sovereignty (Mitra-Varuna : un Essai sur Deux Reprsentations indo-europennes de Souverainet) (Zone Books; dition rimprime en 1988) p. 63.

[6] Robert Graves, The White Goddess (la Desse Blanche), (New York : Noonday Press 1948) pp. 302, 303.

[7] Sombre, primitif et mystrieux."

(1) NdT : Traduction de Victor Brard

(2) NdT: les extraits de la Bible sont de la traduction franaise de Louis Segond (LSG) sur http://www.biblegateway.com


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .