Un article par
Laura Knight-Jadczyk


Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



Vrit ou Mensonge (2)

Traduction franaise: Henri R.


Ceux qui commencent l'limination coercitive de la dissidence se trouvent bientt exterminer des dissidents. L'unification obligatoire de l'opinion ne ralise qu'une unanimit du cimetire.
Juge Robert H. Jackson, 1892-1954

Comme beaucoup de lecteurs rguliers savent, presque depuis le premier jour de la publication du matriel sur ce Site Web, nous avons t accuss d'tre "un culte". J'ai eu beaucoup d'ennuis traiter avec cette accusation parce que chaque "revendication" que nous sommes "un culte" a t un mensonge et toutes les accusations ont t faites par des individus qui SONT clairement les membres de CULTES RELS - des cultes effrayants, aussi.

Le dictionnaire anglais d'Oxford donne pour 'culte': 1. Un systme d'adoration religieuse, spcialement comme exprim dans un rituel. 2. Une dvotion ou un hommage une personne ou une chose. 2b. Une mode populaire spcialement suivie par une section spcifique de la socit 3. La dnotation d'une personne ou d'une chose popularise de cette faon.

Il est clair que la susdite description pourrait facilement s'appliquer n'importe laquelle des religions organises rpandues aujourd'hui. Le Christianisme, le Judasme, l'Islam, le Bouddhisme sont remplis et en effet fonds sur le rituel et "la dvotion pour une personne ou une chose." Cependant, ils ne sont pas gnralement mentionns comme 'cultes'.

Le terme culte, en sa forme moderne et largement comprise, est rserv tout groupe form sous une structure hirarchique, o une certaine forme de contrainte ou la manipulation des membres du groupe existe. Gnralement il y a aussi un certain centre d'adoration, que cela soit le(s) leader(s) de groupe ou un certain autre personnage extrieur ou quelque chose comme Jsus, Jehovah/Yahweh, Allah ou la Fe de la Dent.

La question de la justification pour l'adoration ou l'allgeance - c'est--dire la contrainte et la manipulation - est d'habitude lie aux bnfices perus ou exposs ou aux bnfices potentiels tre tirs de la croyance, l'adoration ou l'allgeance. Autrement dit, la promesse de rcompense cleste qui ne peut jamais tre dmontre ou prouve (personne n'est jamais revenu pour nous dire que le ciel existe, ni qu'il y ait une quelconque preuve), les promesses de survie la fin du monde - tre "les Gens Elus" qui rgnent - ou des houris portant du vin qui s'occupent du martyr dans le paradis - sont toutes inclues dans les promesses des cultes principaux qui dominent notre monde : Judasme, Christianisme et Islam.

Nous prenons, d'autre part, l'approche d'une sorte de mysticisme scientifique - o des revendications mystiques sont soumises l'analyse raisonnable et au test et les preuves scientifiques requises sont modifies pour autoriser la nature de preuve de mondes thoriss l'extrieur de notre propre monde o des preuves scientifiques ordinaires ne pourraient pas s'appliquer.

Et pourtant, maintes reprises nous avons d aborder cette question d'tre tiquets un "culte" parce que les accusations et la boue continuent voler.

Dans le dbut, c'tait trs dur pour moi de comprendre pourquoi - aprs tout, j'tais juste une mre de cinq gosses avec un passe-temps publiant les rsultats de mes tudes sur Internet et on penserait que faire est permis dans une socit dmocratique - mais il est devenu vident qu'il y a l quelques groupes assez puissants sur la plante qui doivent tre effrays par cette mnagre ordinaire comme il est vident par l'effort extraordinaire mis pour essayer de me faire taire!

Jusqu'ici, quand nous avons suivi la trace les origines et les connexions de nos accusateurs, nous aboutissons gnralement aux organisations chrtiennes ou juives puissantes avec des liens secrets gouvernementaux ou militaires qui ont un droit acquis dans le maintien de leurs contrles de culte sur les esprits des peuples. ce point, les groupes islamiques n'ont pas couru aprs nous, mais c'est seulement parce que nous avons fait remarquer que les Musulmans sont minoritaires dans ce qui se passe.

Le fait est, autant que je sache, que l'Islam en tant que religion monothiste qui promeut "un objet d'adoration" - n'est pas mieux que le Christianisme ou le Judasme - toutes les trois d'entre elles sont, historiquement parlant, des CULTES vils, sanglants, violents. Ce qui continue dans le Moyen-Orient aujourd'hui - ce conflit qui menace de faire sauter la plante entire (et si vous ne savez pas que c'est le cas, vous n'avez pas prt attention!), est juste une plus grande part du mme vieux CULTE absurde qui a t jou pendant les deux millnaires passs.

J'ai rcemment reu une lettre d'un membre d'un de ces cultes propos de ma srie Qui A crit la Bible et Pourquoi?. Puisque ses commentaires sont si typiques des processus de pense des cultes, je voudrais prsenter ses remarques avec mes propres commentaires intercals. Il/elle commence ses remarques comme suit :

Ca alors, ce que vous dcrivez dans votre article est la conspiration la plus grande depuis que l'homme a invent le langage!

En ralit, quand j'ai lu cette premire ligne du message, j'ai pens "Oh! Bien! Quelqu'un l'a vraiment compris!" Bien que cet individu ait trouv l'ide stupfiante, il/elle a certainement vu la conclusion vidente qui est souvent manque par des lecteurs moins perspicaces. En effet, mon avis, les trois religions monothistes SONT la fondation "de la Mre de toutes les Conspirations!

Nous avons tous t dups par un certain nombre de gens travers l'histoire pour crer un religion pour construire l'ordre social en leur faveur.

Cela semble tre le cas. D'un point de vue historique, la SEULE ralit est celle de la conspiration. Le secret, la richesse et l'indpendance s'ajoutent au pouvoir.... La tromperie est l'lment clef de la guerre, (l'outil des lites au pouvoir) et quand la victoire est tout ce qui compte, la moralit conventionnelle tenue par les gens ordinaires devient un obstacle. Le secret provient d'un lment pntrant et fondamental de la vie dans notre monde, que ceux qui sont au sommet du tas entreprendront toujours toutes les actions ncessaires pour maintenir le statu quo.

Et le maintien "du statu quo" VIA LA RELIGION devait tre un des objectifs principaux de l'lite au pouvoir.

Notez particulirement la remarque que "le Secret provient d'un lment pntrant et fondamental de la vie dans notre monde..." Boris Mouravieff l'appelle "le Monde Trois," qui fonctionne via "la Loi Gnrale." Gurdjieff s'y rfre comme "le fait d'tre mcanique", Castaneda s'y rfre comme "le Prdateur" et Jsus l'a mentionn comme "Satan, le dirigeant de ce monde." Jsus s'est mme attaqu l'lite de son temps, les Pharisiens, comme "Vous avez de votre pre le diable et les dbauches de votre pre vous ferez. Il tait un meurtrier depuis le dbut et ne rsidait pas dans la vrit, parce qu'il n'y a aucune vrit en lui. Quand il dit un mensonge, il parle de lui-mme : car il est un menteur et le pre de cela. (Jean 8:44) Nous y pensons souvent comme l'attraction gravitationnelle de la matire par rapport l'esprit et scientifiquement, c'est appel l'ENTROPIE.

Avez-vous lu votre propre article en entier (sans regarder chaque point indpendamment) mais l'article entier dans son ensemble. Pouvez-vous voir que vous extrapolez en vous basant sur votre conseil militaire, qu'un groupe de gens a conspir pendant plusieurs sicles crer une religion pour justifier le gnocide ou quoi que ce soit d'autre que cet ordre du jour des gens tait ou est toujours .

Absolument. Ce qui est le plus intressant est que l'auteur suggre que NOUS proposions de telles ides en raison du "conseil militaire," tandis que la PREUVE montre que les leaders militaires en presque toutes les places et les temps ont fait fonctionner leurs normes oprations de meurtre avec le carburant de la religion. Au jour prsent, George Bush et Ariel Sharon revendiquent tant d'avoir une ligne directe avec Dieu, que nous pouvons voir partir de la preuve des annes de recherche de gntique menant maintenant aux "Armes Ethniques Spcifiques," (voir le lien gauche sur l'information complte sur ce sujet important) comment ils ont l'intention de commettre le gnocide une chelle encore jamais vue dans l'histoire. Je trouve fascinant que cet individu puisse certainement "connecter les points," mais reste dans le dmenti que ce qu'il/elle voit pourrait tre appliqu " la foi de nos pres."

Les gens l'poque o toute cette conspiration tait en train d'tre projete et dveloppe doivent avoir t tous trs stupides et diffrents de nous aujourd'hui pour accepter (mme si forc sur eux) le plus grand de tous les mensonges.

Pas diffrent de "nous" si cette perspective individuelle est quoi que ce soit pour se comporter. Toute l'information de ce qui se passe ici sur le BBM est l-bas pour ceux qui prennent le temps et l'ennui pour la chercher. L'quipe des Signes l'assemble chaque jour montrant comment l'aveugle mne l'aveugle.

Ces gens (conspirateurs) doivent avoir t cent fois plus futs que tous les gens qui ont essay le gnocide dans l'histoire auparavant et les gens vivant travers ces priodes doivent avoir t un million de fois plus stupides que tous les autres gens dans l'histoire.

De nouveau, jugeant par la rponse de cet auteur, "les conspirateurs" ne devraient pas mme tre cent fois plus futs... La preuve est l rassembler et runir.

Nanmoins, quand on traite avec la possibilit de manipulations hyperdimensionnelles, les tres qui sont "cent fois plus futs" et avec des capacits techniques stupfiantes qui peuvent tre utilises pour cacher leurs activits et manipulent des quantits normes des gens doit tre pris comme une donne.

Mais, mme en ayant dit a, en considrant ce qui se passe sur la plante aujourd'hui, qui suis-je pour dbattre avec l'valuation que les gens sont "un million de fois plus stupides ?"

Les gens ont un droit de justifier leurs propres croyances en dissquant la soi-disant propagande d'une faon apparemment logique, mais cela choue d'habitude parce qu'ils n'examinent pas vraiment ce que sont les autres alternatives pour la vrit.

Cet auteur n'a videmment pas lu beaucoup de ce Site Web s'il peut srieusement faire une telle revendication. Comme nous avons not maintes reprises, nous ne sommes pas intresss par "des croyances", nous sommes intresss par des donnes et la thorie et l'hypothse et le test. En effet, nous sommes ouverts l'inspiration et la modification "de tests" scientifiques pour accorder les standards thoriques de ces choses qui peuvent exister l'extrieur de notre ralit. Mais "la justification de croyances" semble a priori tre plus la ralit de l'auteur. Il se contredit certainement en disant que "les gens ont un droit de justifier leurs croyances propres" tandis qu'il m'crit pour m'informer que quoi que je pourrais croire est faux et ma soi-disant justification a "chou".

La recherche de la vrit ne peut pas tre sens unique comme votre article l'est. Lui-mme a tant de dfauts, depuis le commencement mme de l'article quand vous avez dit que les gens lisent la Bible depuis 2000 ans. Votre article a la plus grande contradiction d'entre toute en faisant des rfrences au texte de la Bible crite bien avant il y a 2000 ans. (Oh, mais ces gens taient trop stupides pour lire cela alors). Mais cette erreur est honnte, comme vous avez juste laiss chapper cette contradiction, mais c'est arriv en raison du fait que cette base est importante en dfendant votre propre croyance (si vous en avez une)

Je trouve intressant que l'auteur ait rvl sa/sa dissonance cognitive propre dans la formulation extrmement embarrasse des susdites remarques. D'abord il nous a accuss "de la justification de nos propres croyances," et maintenant il a suppos que nous n'en avions aucune.

Sa connaissance propre des textes qu'il essaye de dfendre est aussi extrmement absente et il n'a pas, apparemment, fait d'tudes vastes dans l'histoire "de l'criture" de la Bible elle-mme. Son approche "chappatoire juridique" au sujet "de la Bible" choue raliser que "la Bible" comme nous la connaissons rellement n'a pas du tout exist pendant une trs longue priode de temps, et qu'un chiffre gnral pour la priode de temps dans laquelle les textes divers taient lus avant l'assemblage final, peut tre moyenn environ 2000 ans.

Je n'ai pas le temps pour rfuter votre article parce qu'il y a beaucoup trop d'chappatoires bien que cela apparaisse logique. Notez s'il vous plat, que les contradictions et des diffrences ont deux dfinitions spares. Exemple : Moi et Paul sont alls au magasin. Il y a plusieurs faons de faire cette dclaration sans une contradiction. 1. Je suis all au magasin 2. Paul est all au magasin 3. Quelqu'un est all au magasin etc ... tous sont diffrents mais aucune n'est contradictoire du fait que je suis all au magasin. Bas sur les exemples que vous utilisez de la Bible, je pense que le meilleur mot pour dcrire ce que vous dites est qu'il y a des diffrences.

Il est tonnant comment "de vrais croyants" rpteront le non-sens juridique pour dfendre leurs croyances. C'est le vieil argument "avez-vous arrt de battre votre femme ?". Le susdit est, en fait, exactement un exemple de comment Jsus a dcrit les Pharisiens, ces coupeurs de cheveux en quatre lgaux de la loi Judaque :

Luc 11:37 Et comme il parlait, un certain Pharisien l'a pri de dner avec lui : et il est entr et s'est assis pour manger. 11:38 Et quand le Pharisien l'a vu, il s'tonna qu'il ne se soit pas d'abord lav avant le dner. 11:39 Et le Seigneur lui a dit, maintenant vous, Pharisiens, nettoyez l'extrieur de la tasse et de l'assiette; mais votre partie intrieure est pleine d'avidit et de mchancet.

Encore plus parlant est le fait qu'il "n'a pas le temps pour rfuter votre article ..." ce qui est juste de dire simplement "je ne peux pas parce que je ne sais rien du sujet de toute faon. Je suis juste " un vrai croyant " sans connaissance du sujet.

Un autre exemple : Powell a crit un discours pour Bush qu'il a lu sur CNN. J'ai annonc, Bush lit un discours sur CNN. Vous avez annonc, le discours de Powell a t lu sur CNN. Qui a dit le GRAND MENSONGE ? Je pourrais parcourir votre article comme cela et vous montrer des alternatives beaucoup de vos points, mais je doute que vous considriez mme mes points.

De nouveau : " maintenant vous, Pharisiens, nettoyez l'extrieur de la tasse et de l'assiette; mais votre partie intrieure est pleine d'avidit et de mchancet."

Il y a une diffrence norme entre le mensonge et le manque d'information. Mais cet auteur ne saisit pas apparemment ce point.

Vous voyez, vous commencez votre article partir de votre croyance et extrapolez de haut en bas.

De nouveau, cet auteur n'a pas apparemment lu beaucoup du site ici et - exactement comme dans le cas de ses croyances propres - n'est pas mme conscient de mon contexte propre dans le Christianisme Fondamentaliste. En effet, j'ai commenc partir de mes " croyances ..." et j'ai le plus dsesprment voulu trouver un peu de preuve qui indiquasse que la Bible tait une source fiable de l'information et de la vrit religieuse. Mais je n'ai pas extrapol de haut en bas, j'ai examin et j'ai test et j'ai tudi.

Ce n'est qu'aprs des annes de rassemblement de l'information que j'envisage mme "l'extrapolation" dans n'importe quelle direction. J'ai d faire face au fait trs dur que, en tant qu'un document de base pour la vrit religieuse, la Bible "n'a pas mme t fausse," c'tait juste un mli-mlo mythico/historique assembl pour duper un groupe particulier des gens. Et ensuite, j'ai d poser la question encore plus dure : si c'est vrai et s'il y A des gens dans l'autorit qui savent a (qu'il y avait certainement) quel pourrait tre probablement le motif pour commettre et perptuer ce non-sens ?

Je ne dfends pas le Christianisme, mais je suis pouvant l'article unilatral au nom de la recherche de la vrit. Mais chaque son truc. Ecc. (La Bible) Dieu a donn l'homme la curiosit pour dcouvrir la vrit, mais ne lui donnera jamais la satisfaction de la dcouverte de cela. Je ne pense pas que vous trouverez jamais la vrit, si vous n'tes pas contents alors de la foi, vous vous battez avec une bataille perdue. Mais c'est juste une conspiration et un grand mensonge! chaque son truc.

De nouveau nous voyons la dissonance cognitive de l'individu. Il "ne dfend pas le Christianisme," mais il prconise certainement une chose que le Christianisme (comme nous le connaissons) enseigne comme son principe principal : la foi. Nous sommes tous supposs " satisfaits avec la foi."

Un fondamentaliste croit non seulement que "avec Dieu, toutes les choses sont possibles," mais aussi que "avec la Bible, toutes les interprtations sont possibles" sauf, bien sr, n'importe quelle interprtation qui n'est pas d'accord avec la doctrine de l'glise, ou cela pose en principe n'importe quelles erreurs ou contradictions dans la Bible.

Je me demande ce qu'il signifie par "Ecc. (Bible) suivie par la citation boiteuse ? Pense-t-il que cela vienne de la Bible ? Il ne le pense pas. Non seulement cela, mais c'est une ide MALADE de mme suggrer qu'un " Dieu " rel jouerait de tels jeux avec l'homme. Ma conjecture est qu'il n'a jamais non seulement vraiment lu la Bible, mais qu'il rpte des ides dont il a t hypnotis dans la croyance. Il est tonnant combien de "vrais croyants" dans la Bible ne l'ont jamais lu en ralit exhaustivement.


Comme cela arrive, cette petite srie est exactement sur le problme cr par "la foi". Que signifie d'tre "satisfait avec la foi," ou mme consum par elle ? Comme un ancien croyant dans un des cultes Monothistes a crit :

"La foi profonde, la foi qui passe en courant dans vos veines, qui donne une impulsion dans votre front et sous votre peau, est plus forte que quiconque sans laquelle il ne peut comprendre."

La foi qui peut "dplacer des montagnes" est promue par des cultes, C'EST--DIRE les religions Monothistes standard, comme la chose ncessaire que "le fidle" doit cultiver pour recevoir les bnfices qui sont promis par la hirarchie.

L'exemple de l'empressement d'Abraham de sacrifier son fils, Isaac, a t dbit pendant une ternit comme l'exemple suprme de comment on doit s'approcher "de Dieu". Il faut dsirer donner Dieu quoi que ce soit et tout! Cette "Foi" est une partie essentielle "de l'accord" avec Dieu - une sorte d'"acte de commerce," pour ainsi dire.

L'histoire du "presque" sacrifice d'Abraham est en ralit presque identique une histoire Vdique de Manu. Ces actes de sacrifice taient bass sur ce qui a t appel sraddha qui est rapproch des mots fides, le credo, la foi, croire etcetera.

Le mot sraddha tait, selon des historiens religieux Dumezil et Levi, trop htivement compris comme "la foi" au sens Chrtien. Correctement compris, cela signifie quelque chose comme la confiance qu'un ouvrier a dans ses outils pour "former ou crer" et les techniques de sacrifice taient, l'gard des outils, semblables aux actes de magie!

Une telle "foi" est, donc, la partie "d'un accord" o le sacrificateur sait comment excuter correctement un sacrifice prescrit et qui sait aussi que s'il excute le sacrifice correctement, il doit produire son effet.

Bref, c'est un acte qui est conu pour effectuer le contrle des forces de vie qui rsident dans le Dieu avec qui on a fait l'accord.

De tels dieux qui font des accords ne sont pas "des ornements littraires" ou des abstractions. Ils sont des associs actifs avec l'intelligence, la force, la passion et une tendance sortir du contrle si les sacrifices ne sont pas excuts correctement. Dans ce sens, le sacrifice - "la foi" - est simplement la magie noire.

Dans un autre sens, l'asctique ou "auto-sacrificateur", est une personne qui lutte pour la sortie de l'esclavage et de l'ordre de nature selon l'acte de la tentative de mortifier le moi, la chair; le test et l'augmentation de la volont pour le but de gagner des pouvoirs tyranniques tout en tant toujours dans le monde. Mais de nouveau, nous voyons que par ce sacrifice de soi, lui ou elle cherche la matrise des dieux. Il est, en bref, la manipulation et la contrainte son point le plus subtil pour promouvoir "la foi" comme celle qui apporte le salut.

Ce qui semble tre ainsi est que ce sont gnralement les individus qui ont t "privs des droits civils" ou qui se sentent impuissants et la merci des forces de vie si elles se manifestent par d'autres gens ou des vnements alatoires - sont ceux qui sont les plus probables pour chercher une telle foi, un tel accord avec Dieu. Ils sentent intensment leur incapacit propre d'avoir un effet dans le monde et ils tournent leur crativit vers l'intrieur pour crer et maintenir leur "foi".

Le fondamentalisme de n'importe quel sorte que ce soit le Judasme, le Christianisme ou l'Islam - prospre sur certaines caractristiques des gens. La premire caractristique est "la certitude absolue." Dans ce sens, c'est une sorte de conscience terminale dans laquelle le dveloppement est arrt parce que la croissance relle et le dveloppement incluent, par ncessit, l'incertitude et le risque. Ce point a t en ralit prcis par Jsus dans la parabole des talents.

Dans cette histoire, Jsus dcrit "la Connaissance" comme "l'argent" donn trois domestiques. Deux des domestiques utilisent leurs talents/or obtenir mme plus. En fait, la description exacte est qu'ils "investissent", ou prennent un risque en renonant ce que l'on leur a donn - ce qu'ils savent (la connaissance du royaume) - pour le multiplier. Et le domestique qui s'accroche dsesprment son peu de connaissance/argent, l'enterrant dans la terre de crainte que son Matre soit dur et exigeant, perd mme le peu qu'il a. Il a ferm son esprit plus de connaissance. Il a suppos que ce qu'il avait tait suffisant et a arrt de chercher. Il s'est ni en niant la connaissance et les risques entrans dans l'obtention de cela.

"La certitude absolue" - l'enterrement du talent - du Fondamentaliste est trs semblable ce que les psychologues appellent "le Syndrome de l'Homme Juste." L'Homme Juste vit dans un monde de fantaisie et se livre aux rves grandioses de succs (la rcompense dans le ciel) sans aucune tentative raliste de les faire se raliser. Ils comptent sur leur "foi" et leurs "sacrifices" Dieu pour en fin de compte leur apporter la grande "rcompense".

L'Homme Juste est gnralement une personne qui a un "haut besoin de dominance," mais qui se trouve plusieurs reprises dans des situations de vie de subordination. Plac dans de telles situations, il essaye de leur exprimer son besoin de dominance des seules faons disponibles : gnralement la manipulation pour le pouvoir qui est, en final, quelle foi et quel sacrifice elle s'lve.

Ce qui est crucial de comprendre est que les Fondamentalistes "donnent essentiellement leur volont" en change des bnfices promis. Ce libre arbitre est leur propre pouvoir de crativit - leur possibilit propre pour la croissance et le dveloppement qui peut seulement commuter et s'tendre dans le processus d'incertitude, en prenant des risques et en faisant des changes libres et consentants avec d'autres qui n'incluent pas de domination et de manipulation.

"La certitude absolue" du Fondamentaliste l'enferme dans l'Entropie et son nergie cratrice va alimenter un systme immense d'illusion. Ces systmes sont la cration et la maintenance des Idoles qu'ils adorent. Comme le schizophrne paranode, ils inventent les systmes baroques et ingnieux de perception et les dfinissent comme "donns par Dieu." Ils dpensent alors une norme quantit d'nergie pour censurer toutes les impressions qui sont contraires leur systme d'illusion.

Bien sr, ce systme d'tre capable de trouver un texte pour chaque chose dans la Bible et expliquer les contradictions et les erreurs comme juste "des points de vue diffrents" sur le mme vnement, revient en fin de compte tre capable de faire exactement comme on aime. Beaucoup de fondamentalistes partout dans l'histoire ont excus les crimes les plus terrifiants imaginables en citant le texte appropri de la Bible. Le nom d'Yahweh, Jsus et Allah a t invoqu pour couvrir chaque horreur qui pourrait satisfaire le plus vil des criminels.

Un autre aspect de l'Homme Juste qui se manifeste dans les croyances religieuses est que les Fondamentalistes regardent de haut les autres qui ne partagent pas leur foi. C'est, la base, un systme "nous contre eux" qui concentre ses prconceptions cuirasses si rigidement sur "des bnfices futurs," que ses adhrents perdent simplement de vue le ici et maintenant.

Les fondamentalistes sont plus intresss par le dogme que par des actes rels dans l'instant. Il est extrmement important de faire croire les autres en leur illusion pour confirmer sa "lgitimit" mme s'ils revendiquent, en surface, que "chacun a le droit d'avoir son propre avis." Le fait est, qu'ils ne peuvent pas tolrer l'avis de quelqu'un d'autre s'il diffre du leur propre parce qu'il menace leur "lgitimit".

Cette lgitimit DOIT tre maintenue tout prix parce que, profondment l'intrieur, l'Homme Juste (ou la femme) lutte d'habitude avec l'horreur de son impuissance propre. Leur lgitimit est un barrage qui retient leurs pires craintes: qu'ils soient perdus et seuls et qu'il n'y a vraiment aucun Dieu parce que comment pourrait-il y avoir un Dieu qui les aime s'ils doivent souffrir autant ? Leur incapacit de se sentir vraiment aims et accepts profondment est, en effet, comme tre coinc dans un cauchemar dont ils ne peuvent pas se rveiller.

En rgle gnrale, les Fondamentalistes ont aussi une mfiance profonde des femmes et c'est caractris par la place des femmes dans les trois religions Monothistes principales. Certainement, ils dguisent cette mfiance dans des myriades de manires, mais ils ne sont presque jamais capables d'avoir un rapport sain avec une femme relle qu'ils ne peuvent accepter comme un tre humain vivant, respirant. Pour eux, les femmes doivent tre soit des saintes soit des putains et la moindre part de dfaut dans une femme qui a t sanctifie la transforme immdiatement en une dgnre repousse et insulte.

Retour la question de la FOI. Comme j'ai crit dans le chapitre prcdent, l j'tais, une mre avec trois petits bbs et chaque dimanche o nous sommes alls l'glise, nous avons entendu de plus en plus l'arrive de "la Fin du Monde." Pour sr, cela a t promu comme une grande bndiction pour ceux qui taient "sauvs", mais pour tous les autres, c'tait le feu de l'enfer et la damnation.

Quand je tenais mes bbs et les berais ou examinais leur doux visages innocents - non drang par les soucis du monde alentour, certain que la Mre les protgerait - j'ai d me demander "Comment puis-je leur dire ces choses ? Comment puis-je " leur casser le morceau " que ce monde dans lequel ils sont ns est si effrayant et incertain et plein de piges que non seulement leurs vies sont en danger constant, mais leurs propres mes peuvent tre en pril ?"

Comment pourrais-je le dire mes enfants ???

Si c'tait vrai, je DEVAIS leur dire.

Mais et si ce n'tait pas vrai ?

ET SI CE N'TAIT PAS VRAI ?

Je savais une chose et une chose seulement : j'ai voulu plus que quoi que ce soit au monde dire mes enfants la vrit, les prparer ce qui pourrait se trouver au-devant d'eux dans leurs vies. Et la question brlait l'intrieur de moi : Et si j'ai dit un MENSONGE ces petits tres que j'ai aims plus que ma vie propre? Quel genre de mre je serais? Quel genre "d'Amour Maternel" est cela ?

Et alors, j'ai commenc poser des questions. J'ai commenc chercher des rponses et parmi les milliers de choses intressantes que j'ai trouves, aucune n'tait plus choquante mes sensibilits Chrtiennes que la chose suivante :

"Il devrait mettre fin au mythe, l'histoire, la mentalit, des vangiles. Mais personne ne va vouloir le lire!"

Burton L. Mack, avant sa retraite rcente un professeur de Nouveau Testament l'cole de Thologie Claremont, dans la Californie du sud et l'auteur d'un livre succs sur les origines de Christianisme, parlait de la publication d'un document savant qu'il croit radicalement couper la revendication du Christianisme d'tre la religion de Jsus de Nazareth.

Il blme le Christianisme de contribuer aux sicles de mfaits amricains, des guerres contre les Indiens d'Amrique jusqu' l'interventionnisme l'tranger. [...]

Les 235 vers parallles environ dans Luc et Mathieu que les savants ont identifi comme matriel Q n'incluent pas les commentaires de l'vangile de la passion et la rsurrection de Jsus, qui semble tre venu d'autres sources, crites ou orales. Par consquent des partisans de Q affirment que les auteurs de Q ne savaient rien de la manire dont Jsus est mort ou sur les histoires d'un tombeau vide -- ou s'ils savaient, ils ne s'en sont pas souci. En consquence il n'y avait aucune doctrine d'expiation dans la thologie Q. Et parce que la croyance en la rsurrection de Jsus est la croyance fondamentale du Christianisme (mme des Chrtiens trs libraux professent la foi en l'vnement de Pques, si seulement comme une mtaphore pour le renouveau), les gens qui ont crit Q doivent avoir t les partisans de Jsus en Palestine qui n'taient pas "des Chrtiens" - moins que, comme Robinson et d'autres l'observent, on n'tire le mot pour inclure tous ceux qui admirent Jsus.

Les rudits ont eu l'habitude de se rfrer aux membres de la communaut Q comme "des Chrtiens juifs," un terme qui peut parfois mener la confusion. La dsignation prfre de nos jours pour le groupe dont ils taient une partie est "le mouvement de Jsus."

Cela a pris des dcennies, comme les partisans de Q le croient, avant que le mouvement n'ait t englob dans "un culte du Christ," en grande partie paen et centr sur la croix et la rsurrection - un culte qui est devenu connu comme le Christianisme.

Dans "A Myth of Innocence" (1988), Mack a soutenu que l'vangile de Marc tait responsable de contribuer l'tat d'esprit amricain qui a men la Guerre du Vit-Nam et la politique de dfense de Ronald Reagan.

The Lost Gospel (L'vangile Perdu), qui a t vendu 39000 exemplaires, a rpt ce thme. Le nouveau livre de Mack, Who Wrote the New Testament?: The Making of Christian Myth (Qui a crit le Nouveau Testament ? : la Fabrication du Mythe Chrtien) (1995), blme la Bible de fournir des justifications pour la violence style-Waco apocalyptique et l'exploitation goste des ressources naturelles. [The Atlantic Monthly; dcembre 1996; The Search for a No-Frills Jesus( la Recherche de Jsus sans fioritures); volume 278, No 6; pages 51-68.]

Ce n'est, bien sr, pas tout fait aussi simple et les thories que les rudits du Nouveau Testament ont proposes sont plus varies et compliques que le susdit segment cit d'un article beaucoup plus long nous ferait supposer. Ce qui EST important, cependant, est qu'il semble vraiment tre gnralement consenti par les experts que les ides "de foi" en cette doctrine ou une autre sont venues beaucoup plus tard et ont t, efficacement, cres pour tablir une base de support pour une glise hirarchique et un sacerdoce qui a promu "la dvotion du culte" un objet d'adoration. Il semble certainement qu'il y avait un ordre du jour politique derrire l'tablissement du contrle de l'glise - via les ides doctrinales de foi - sur les Peuples d'Europe.

Les historiens de pass font face deux problmes constants : la pnurie de preuve et comment adapter la preuve qui EST connue dans le plus grand contexte d'autre preuve, sans mentionner le contexte du temps auquel il appartient. Trs souvent les historiens doivent utiliser ce qui pourrait tre dcrit comme plus ou moins "la mthode lgale" pour dcider quel morceau de preuve a plus ou moins de poids qu'un autre. Par exemple, la plupart de ce que nous savons du pass nous vient dans la polmique crite par les adversaires d'un groupe particulier ou d'une ide. Ces polmiques ont survcu parce qu'elles ont t "favorises" par les dirigeants d'lite ou les conqurants et la "connaissance intrieure" du groupe en question est perdue parce qu'ils peuvent avoir t dtruits avec leur matriel. cet gard, il est beaucoup plus facile "de rfuter que confirmer." Une diffrence d'accentuation peut autant parler qu'une nouvelle dcouverte.

Heureusement, l'histoire antique n'est pas "statique" dans le sens que nous pouvons dire que nous savons tout ce qu'il y a savoir maintenant simplement parce que le sujet est sur "le pass". Par exemple, la comprhension de l'histoire antique de nos propres pres et grands-pres tait, par ncessit, plus limite que la ntre en raison du fait que beaucoup de matriel a t dcouvert et a merg dans les deux ou trois gnrations passes par l'archologie et d'autres sciences historiques.

Quant la religion et plus particulirement les religions qui ont de l'emprise sur notre monde comme le Christianisme n du Judasme, nous ne pouvons simplement pas surcharger l'importance de l'tude profonde et srieuse. Nous ne pouvons pas ignorer la question de savoir si vraiment le Christianisme et le Judasme et l'Islam sont "vrais" et s'ils ne le sont pas, alors pourquoi se sont-ils tendus et ont persist ? Et s'ils ne sont pas vrais, nous devons valuer une rponse approprie pour eux.

La transition de notre monde du Paen au Chrtien est un intervalle connu comme le Haut Moyen Age. Nous sommes des hritiers des conclusions qui ont t tires pendant cette priode et elles ont gouvern notre monde d'une manire ou d'une autre depuis. Je trouve ceci extraordinairement curieux ET effrayant.

Tandis que le Christianisme s'tendait, beaucoup de dieux paens avaient dj mille ans. Au milieu du troisime sicle, "payer la dvotion de culte" aux dieux paens tait toujours pratiqu et c'tait une pratique qui tait base sur tre "dans la protection" de ce Dieu particulier. Si un Dieu ne tenait pas ses promesses, il y en avait beaucoup d'autres choisir. Apparemment la bonne fortune tait cette poque peu prs comme c'est de nos jours, c'tait six d'un ou une demi-douzaine de l'autre. La Terreur de l'Histoire est venue tous et chacun tait - alors comme maintenant la recherche du contrle des forces de vie.

Le Christianisme - comme il a t formul pendant cette priode - a fourni une nouvelle explication du malheur et un nouvel espoir pour des bnfices ceux qui subissaient leurs malheurs "d'une faon Chrtienne." Le Travail est devenu le modle de Vie Chrtienne et "Celui qui supporte jusqu' la fin est sauv." Mais ce qui est aussi curieux pour moi est le fait que le Judasme, comme nous le connaissons maintenant, a t aussi "dvelopp" pendant cette mme priode. Et ensuite, bien sr, l'Islam a saut sur la scne de l'histoire vers le mme temps. Ainsi ce que nous regardons est le fait que les trois religions monothistes principales ont plus ou moins surgi pendant cet "ge de l'ignorance," mme si une d'entre elles revendique une antiquit qui s'tend des milliers d'annes en arrire et les autres revendiquent d'avoir reu le bton d'autorit de l'autre en vertu du dfaut de l'accord.

Ce que nous devrions demander, ce point, est qu'est-ce que ces trois religions Monothistes ont remplac ? Est-il vrai que le monde entier avait grand besoin du salut et Dieu, dans sa piti infinie, a donn son fils en rponse cette prire ? Est-ce que les temps Paens taient vraiment les temps de dgnrescence morale et thique ?

Dans des temps Paens, il semble que beaucoup d'individus riches aient donn "l'aumne" et aient sauv le pauvre de manire rgulire. Ils voulaient une pitaphe agrable qui disait combien de gens ils avaient sauv, combien d'alimentation ils avaient fourni, combien de jeux ils avaient patronn etcetera. C'tait pour "le souvenir" et l'apport de l'honneur leur nom de famille et la dit particulire qui ils "ont pay le culte" qu'ils ont donn et ont engag dans des travaux publics. Appartenir la classe du riche et de l'lite, tre nomm un bureau civique, impos un certain fardeau de responsabilit. Personne ne pensait vraiment qu'ils gagneraient quoi que ce soit de concret selon de tels actes c'tait pour un concept abstrait : l'honneur. Aujourd'hui, nous pourrions voir ces motifs comme "goste" ou "gocentrique", mais le rsultat final fut que des villes ont t construites et entretenues, des bibliothques et des coles ont t tablies et finances, la culture dveloppe et fleurie et ce que nous appelons "l'ge d'or de la Grce et Rome" a tir son lment vital d'un tel soutien.

Avec l'arrive du Christianisme, il y eut un changement vraiment bizarre de vues - une nouvelle raison de donner l'aumne : l'obtention de salut pour le moi comme une compensation pour la douleur et la souffrance sur terre. L'octroi n'tait plus un acte glorieux exprimant l'abondance, c'tait un acte de pnitence. Ce qui est encore plus bizarre est que le systme changea de celui o les fonctionnaires paens taient exigs de donner matriellement et autrement pour raliser la gloire et le souvenir en un systme o les Chrtiens, sont arrivs au pouvoir avec une faade de pauvret qui les a alors justifis prendre l'aumne de ceux au bas de la hirarchie!

Dans le dbut, le Christianisme tait la foi perscute d'une minorit. D'une faon ou d'une autre, au cours d'une gnration - au milieu des annes 300 - le Christianisme est all de la perscution la promotion et au soutien partout dans la Mditerrane. Quand Constantin s'est prpar pour aller lutter contre les Perses, il n'a pas mis sa foi dans Athna, mais a plutt engag un groupe de prtres Chrtiens et les a assigns son arme - le premier "des aumniers militaires" dans l'histoire - et a eu l'intention de dtruire son ennemi. Eusebius a crit sur "la dvotion religieuse" de Constantin:

Aprs qu'il ait pri sincrement Dieu, il recevait toujours une certaine rvlation de la prsence de Dieu et ensuite, comme divinement inspir, il sauterait en haut de sa tente. Immdiatement il mettrait ses troupes en mouvement et les exhorterait ne pas s'attarder, mais cet instant mme de prendre leurs pes. En paquet, ils tomberaient sur l'adversaire et les tailleraient en pices, commenant par leurs jeunes hommes ... [l'Histoire Ecclsiastique]

Il est souvent fait remarqu par des apologistes Chrtiens que, juste parce que les premiers partisans dans le Christ taient plutt douteux dans leurs motifs et mthodes, il ne doit pas amoindrir le Christianisme dans l'ensemble. Cependant, c'est la mme question "de foi" qui est induite par le dogme d'une "hirarchie" qui tait la racine de ces "erreurs" et si nous valuons "le fruit de foi" nous constatons que "la ligne de force" qui passe dans le concept porte un fruit trs amer en effet.

Qu'est-ce qu'"un leader charismatique" utilise pour inciter ses disciples s'engager dans une telle violence contre d'autres gens ?

La Foi.

Cette "foi" peut tre induite par des manipulations et des promesses de rcompense cleste ou autre, cette "lgitimit" de ses vues, de son Dieu et ce que Dieu "rvle" censment au leader et cela peut alors tre utilis pour manipuler d'autres gens pour faire son offre.

Et alors il semble que le pr-requis de "foi" et d'"adoration" d'un objet de valeur de culte comme Jhovah, Yahweh, Jsus ou Allah est le moyen par lequel les gens peuvent tre incits commettre des atrocits sur d'autres gens.

Nous voyons que l'image d'Abraham, qui dsirait sacrifier son propre fils, n'est pas une image si convaincante aprs tout. Il symbolise simplement une sorte de croyance stupide aux ordres de quelqu'un ou quelque chose "l-bas" qui ne peut pas certainement avoir les meilleurs intrts de l'humanit cur.

Nous pouvons percevoir, dans l'empressement d'Abraham pour sacrifier son fils, la terreur de l'Homme Juste de Can qui a tu son frre parce que son sacrifice n'a pas t accept. Dieu qui choisit quel sacrifice est "assez bon" - mettant le frre contre le frre - est certainement un "Dieu jaloux," et un tel Dieu est un psychopathe.

Retour Constantin. La conversion de l'Empereur au Christianisme ne pouvait certainement pas changer les croyances et les pratiques de la plupart de ses sujets. Mais il pouvait choisir - et l'a fait d'accorder des faveurs et des privilges ceux dont il avait accept la foi. Il a construit des glises pour eux, a exempt le sacerdoce des devoirs civiques et des impts, a donn le pouvoir sculaire aux vques sur les affaires juridiques et les a faits des juges contre qui il n'y avait aucun appel.

Ca ressemble un rgime Fasciste, hein ?

Le premier Christianisme avait des ides trs distinctes et nouvelles qui ont t greffes sur le Judasme. Le christianisme conserva et transmit dans une voie virulente, certains idaux du Judasme qui ont produit la base sur laquelle notre culture prsente est base.

Le modle principal du Christianisme - reu directement du Judasme - est celui du PCH.

L'histoire du PCH de ce point maintenant, est une histoire de son triomphe.

La conscience de la nature du PCH a men une industrie en pleine expansion dans des agences et des techniques pour traiter avec cela. Ces agences sont devenues les centres du pouvoir conomique et militaire, comme ils sont aujourd'hui.

Le Christianisme - la promotion des idaux du Judasme sous une feuille de placage mince "du Nouvel Accord" - a chang les manires dont les hommes et les femmes ont interagi entre eux. Il a chang l'attitude la certitude de la vie : la mort. Il a chang le degr de libert avec lequel les gens pourraient accepter de choisir quoi penser et croire.

Les paens avaient t intolrants envers les Juifs et les Chrtiens dont les religions n'ont tolr aucun dieu, sauf le leur. La domination naissante du Christianisme a cr un conflit beaucoup plus aigu entre les religions et l'intolrance religieuse est devenue la norme, pas l'exception.

Le christianisme a aussi apport la contrainte ouverte de la croyance religieuse. Vous pourriez mme dire que, d'aprs la dfinition moderne d'un culte comme un groupe qui utilise la manipulation et le contrle mental pour inciter l'adoration, le Christianisme est la Mre de tous les Cultes - au service des idaux misogynes fascistes du Judasme!

La Hirarchie Chrtienne naissant du Haut Moyen Age fut rapide mobiliser des forces militaires contre des croyants en d'autres dieux et plus particulirement, contre d'autres Chrtiens qui ont promu moins de systmes fascistes de croyance. Cela a probablement inclus les Chrtiens originaux et les enseignements originaux.

Le changement du monde Occidental du Paen au Chrtien a efficacement chang comment les gens se voyaient, eux et leurs interactions avec leur ralit. Et nous vivons aujourd'hui avec les fruits de ces changements : Guerre Sans Fin.

Vérité ou Mensonge (3)


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .