Un article par Laura Knight-Jadczyk

Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



Ascension: La queste du Saint Graal

Traduction franaise: Micheline Deschreider


Les lecteurs assidus de ce site savent dj que nous sommes des chercheurs dans le domaine de ce que l’on appelle gnralement le “progrs spirituel”.  Comme beaucoup d’entre vous, nous sommes nous-mmes en recherche depuis aussi longtemps que nous nous en souvenions –depuis la naissance sans doute.  Et tout comme vous, au cours de notre queste spirituelle, le terme  Ascension  s’est maintes reprises trouv sur notre route. Et tout comme vous, nous avons trouv des centaines, voire des milliers de dfinitions de ce mot, ainsi que d’innombrables techniques supposes nous permettre d’atteindre cet objectif si dsirable.  

Dans le but de trouver une dfinition concise et de la philosophie qui sous-tend ce mot, moi, Laura, j’ai dcid de faire des recherches sur la  Toile .  J’ai dactylographie le mot "ascension", ainsi que le mot “spirituel” dans le champ de recherche d’un moteur de recherche populaire.  Pour mon dification, j’ai reu  115.000 pages en rponse.

Pourquoi, cette priode-ci de l’Histoire, tant d’attention est-elle accorde ce sujet ? 

Pardi! Nous connaissons tous la rponse cette question.  C’est cause de l’tat du monde dans lequel nous vivons. 

Les lois de la probabilit nous disent que sans aucune intervention “intelligente”,  50% des vnements qui surviennent dans notre monde seraient extrmement bnfiques l’humanit.  D’une manire strictement mcanique, la vie dans notre monde devrait avoir atteint une sorte d’quilibre.  Une intervention dans des dcisions intelligentes de faire le bien devrait lever cette moyenne environ 70%.  Cela signifie que l’humanit  aurait pu atteindre, au cours des millnaires, un niveau d’existence o des choses bonnes et positives se manifesteraient dans notre existence plus souvent des choses  mauvaises  et  ngatives .    Si c’tait le cas, de nombreux problmes rencontrs par les tres humains auraient tout bonnement t rsolus.  Les guerres et conflits divers seraient devenus des rarets, au moins 70% de la population terrestre bnficierait d’une assistance mdicale dcente, aurait un toit confortable au-dessus de sa tte, et serait nourrie dcemment, de sorte que maladies et famines seraient pratiquement inconnues.   

La ralit est cependant diffrente. 

Et ce sont ces ralits de la vie qui poussent certains, des personnes uniques, chercher le pourquoi de ces choses.  Alors, mme si vous, lecteur, tes sans aucun doute au courant de tout cela (puisque vous vous intressez la spiritualit), passons rapidement en revue certains de ces faits.   

Plus de 840.000.000 personnes sur Terre souffrent de la faim.  C’est plus du triple de la population des Etats Unis tout entiers.   C’est une faim chronique, persistante, qui tue 24.000 personnes chaque jour, plus de  8 millions chaque anne.   Trois sur quatre de ceux qui meurent de faim ont moins de cinq ans.  

Selon le Historical Atlas of the Twentieth Century (Atlas Historique du XXe Sicle) au cours des 100 dernires annes il y a eu environ 2 milliards de morts (y compris les civils) dans des guerres, cause de gouvernements tyranniques,  ou cause de famines provoques par une intervention humaine.  Lorsqu’on groupe ces chiffres en dcs provoqus par le  Communisme et dcs provoqus par d’autres facteurs que le Communisme, on arrive peu prs galit, bien que les chiffres soient lgrement plus levs pour les facteurs autres que le Communisme, ce qui peut surprendre les dfenseurs du capitalisme.  

Si l’on veut consulter les statistiques de mortalit non due la guerre ou la  famine, on ralise qu’il est difficile d’obtenir des chiffres rels, parce que ces statistiques sont presque toujours exprimes en pourcentages et non pas en  nombres d’tres humains composant les populations.  On a donc l’impression que le dcompte rel est tellement effrayant que cette approche est adopte pour viter d’avoir affronter les faits.   Une des choses que nous savons est que dans 31 des 35 des pays de l’hmisphre occidental qui publient des statistiques de dcs lis des maladies,  la majorit de ces dcs sont attribus des maladies cardiovasculaires  et des attaques d’apoplexie.  Les taux de mortalit les plus levs se trouvent parmi les anglophones des Carabes, Etats-Unis,  Canada, Argentine, Chili et Uruguay.  Les taux de mortalit lie ces mmes causes augmentent en Amrique Centrale et dans les rgions Carabes latines, mesure qu’elles passent de plus en plus sous l’influence du capitalisme occidental.  

Nous parlons ci-dessus de statistiques “discrtes” dans notre ralit factuelle.  Mme prsent, il est facile d’oublier que la deuxime guerre mondiale a fait elle seule 65 millions de morts et que les dcs dus la maladie et la famine augmentent silencieusement mais srement derrire les morts fracassantes dues des tirs dans des coles, et les procs internationaux sensation pour meurtres ou pour la garde parentale d’un petit Cubain.

Je ne pense pas qu’il y ait une seule personne sur cette plante, qui ne souhaite une meilleure vie pour elle-mme ou pour ses enfants.  Et la plupart de ces personnes ajouteraient sans doute qu’elles sont dans l’impossibilit de faire de ce souhait une ralit, dans l’tat actuel des choses.  Sauf pour une trs petite minorit de gens trs malades, je ne pense pas que quiconque aime voir la misre et la souffrance, la maladie, la mort et le dsespoir, dans aucun contexte.    Et il nous faut ici nous reposer la question:  si tout cela est hassable pour la grande majorit des tres humains, si tant de personnes travaillent, pensent et prient pour amliorer les conditions dans lesquelles nous vivons dans ce monde, alors pourquoi est-ce que cela ne se ralise pas? 

Les aspirants l’Ascension sont conscients de ces choses, et ils se demandent quelle est l’origine de toute la misre, de toute la souffrance. Est-ce que cela se produit juste  comme a ?  Est-ce que ce sont les gens et seulement les gens qui se font souffrir les uns les autres ?  Est-ce que Dieu est bon mais permet que des choses mauvaises se produisent ?  

"N’oubliez pas le pouvoir de la prire" nous disent nos autorits ecclsiastiques; ou “la pense positive” nous disent les gourous du Nouvel Age.  Le seul problme est que ni la prire ni la pense positive ne semblent avoir beaucoup amlior le monde, mme quand, certaines occasions, il est certain que pratiquement toute l’humanit a pri en vue d’un rsultat prcis. 

Jsus avait promis que “si deux d’entre vous demandent d’un commun accord..... cette demande sera exauce" (Mat 18:19)  C’est une promesse.  Que souhaitez-vous ? Il vous suffit de demander.  Mais nous voyons bien que cela ne marche pas.  

Plus de 60 millions de gens sont morts parce que Dieu n’a pas fait ce que tout le monde pensait qu’Il ferait.    C.S. Lewis s’est battu avec ce problme pendant la dernire partie de sa vie.  Il voyait clairement qu’avant la seconde guerre mondiale pratiquement tous les tres humains de cette Terre avaient pri  Jsus, Dieu le Pre, la Vierge Marie,  Allah, Bouddha, etc. donc toutes les bases tant couvertes, cette terrible chose ne pouvait pas se produire.   Le souvenir de la Grande Guerre prcdente tait encore dans toutes les mmoires. Tout le monde se souvenait de l’horrible carnage et personne ne voulait qu’il se reproduise jamais!

En fin de compte, aprs le plus puissant cri de prire jamais jailli de la Terre, pratiquement un tiers du globe est devenu inhabitable et soixante-cinq millions d’tres humains sont morts.  Voil quelle a t la rponse de Dieu la prire.  Voil quel a t le rsultat de la  pense positive .  

PENSEZ-Y.

Tout au long de l’Histoire il y a eu des groupes qui ont pri leur dieu de les protger des dprdations d’un autre groupe.  L’autre groupe a pri avec tout autant de ferveur pour que leurs dprdations russissent.   Lorsqu’un groupe russit en tuer un autre, est-ce une preuve que son dieu est suprme ?   Que se passe-t-il ensuite si des membres du groupe victorieux sont rincarns dans le groupe des vaincus ?  Ceci n’est pas une  question rhtorique, puisqu’un livre ayant connu un assez grand succs parle du grand nombre de Juifs ayant pri dans l’holocauste, et qui sont prsent incarns en tant que Chrtiens.  Il a aussi t suggr que de nombreux Nazis sont maintenant incarns en tant que Juifs.  Alors, que vaut cette ide dans le cadre du concept :  mon dieu est le seul vrai dieu  ? 

Je peux assurer aux lecteurs, de par ma propre exprience en tant qu’hypnothrapeute, que tous les cas sur lesquels j’ai travaill dans le cadre d’une thrapie “par les vies passes” ont montr qu’il y avait une telle varit de nationalits et de religions dans les  chanes de vies passes , que l’on peut vraiment considrer comme un plaisantin celui qui affirme  en toute certitude  que ses croyances ou convictions actuelles sont les seules valables.  Il est vident que ceux qui s’opposent avec vhmence un autre groupe se retrouveront trs probablement dans ce groupe-l dans une de leurs incarnations suivantes.  Et franchement, cela importe peu que les lecteurs croient ou ne croient pas cela: les  preuves cliniques concluantes sont assez nombreuses.  Et si l’on devait prsenter ces preuves circonstancies devant un tribunal, elles sont tellement nombreuses et videntes que le juge et le jury seraient persuads de cette vrit mme sans devoir prsenter un  pistolet encore fumant .   

Ici, la question se pose de savoir pourquoi les gens n’ont aucun souvenir des leons prcdentes des vies antrieures.  Pourquoi la sagesse de l’me ne leur est-elle pas accessible?  Si les tres humains ont une me ou un esprit, pourquoi la connaissance des cycles karmiques prcdents ne fait-elle pas partie de la sagesse des gens?  

Quelle peut tre la rponse la question de savoir pourquoi les tres humains se livrent des activits qui les emprisonnent ici-bas pour des myriades de cycles de vie?   Est-ce que cette plante ne serait rien d’autre qu’une vaste poubelle de recyclage?  Et y aura-t-il toujours de nouveaux moyens de plus en plus sophistiqus de tuer d’autres tres humains, quoi que nous fassions? 

Cela nous ramne au fait que pour une raison qui nous chappe, nous n’avons pas accs notre moi suprieur.  Et donc les gens continuent se tuer les uns les autres pour leurs croyances, sans raliser le prix qu’ils auront payer pour ces actions.   

Quelle pourrait tre la raison valable d’une telle ralit base sur une structure qui force l’me se recycler sans cesse?   Quelle pourrait bien tre la raison pour laquelle de telles tnbres perptuent cette ignorance  immense, abyssale?    Quel est le rsultat final de toute cette misre et de toute cette souffrance: les mes tourmentes et la mort d’innocents?  Pourquoi ce foss mystrieux entre intentions, dsirs et manifestations physiques?  Quelles tnbres existent donc dans notre inconscient, qui ont cr un monde si hostile et indiffrent ?  Quelle force nous spare-t-elle de la connaissance de la vraie nature de notre ralit et nous laisse exposs la souffrance  et la douleur?  

Peu importe la dfinition de la ralit: une manifestation auto-cre ou un fait accompli que nous sommes bien forcs d’accepter; la ralit de la souffrance doit tre vue comme une consquence de cette sparation.  Et si le monde matriel est cr et entretenu par nous, qu’est-ce donc qui a provoqu notre aveuglement ?  

Si le monde est cr par Dieu, est-ce que notre souffrance est une consquence d’une dsobissance voulue?  Si oui, alors l’existence de l’homme est une plaie pour le  cosmos.  Et si c’est le cas, alors qu’adviendra-t-il de la bont, de la noblesse, de l’amour fraternel sans gosme, et de l’adoration respectueuse ?   D’o provient donc cette dualit ? 

Si nous acceptons cela d’une manire ou d’une autre, un aspect de la cration a manifest les trois dimensions limites dans laquelle se trouve notre conscience.  Comment pourrions-nous dcrire cette condition et son potentiel de changement?   Qu’est-ce que cela signifie lorsqu’on dit que l’univers peut laisser  ouvertes  toutes ses options jusqu’au dernier instant?  S’il en est ainsi, alors que faisons-nous lorsque nous prions en vue d’un rsultat prcis ou lorsque nous croyons la Fin des Temps? 

Les questions que nous nous posons quant la manire dont nos croyances peuvent former notre ralit sont parmi les plus importantes dans notre recherche spirituelle.   C’est pourquoi de nombreux chercheurs s’cartent des religions traditionnelles et tentent de trouver la  vrit  par l’ Ascension.

Il est vident que l’ “Ascension" est largement discute dans des livres, des  articles, sur la  Toile , dans des classes et des ateliers, et dans d’autres  media.  La tendance gnrale des ides exprimes est que l’on recherche “LA chose qui va transformer notre vie .   Des “techniques” diverses promettent la disparition de l’anxit, et mme  la cl des niveaux les plus levs de la conscience humaine .     Le client au supermarch des outils d’ascension reoit l’assurance qu’il peut DES MAINTENANT  librer son systme nerveux de l’anxit , qu’il peut donner libre cours sa crativit, obtenir clart et sant, exprience, paix intrieure, contentement et joie”; et bien sr, changer ses croyances qui le limitent. 

Un autre point de vue sur l’ "ascension" nous dit que l’ ascension est “le moyen d’intgrer toutes les parties du soi d’une manire consciente .   L’aspirant est inform qu’il est “un tre multidimensionnel qui a sem des fragments de lui-mme dans la ralit physique” et que “se souvenir de qui on est” est un acte d’intgration qui permet  “la disparition des voiles du temps, des identits et de la sparation intrieure .   Ce que sera le rsultat de tout cela, part  la sant, la richesse et la sagesse , n’est pas clairement dit.   

Si nous poursuivons notre lecture de cette littrature, nous dcouvrons d’autres ides.  Un auteur nous dit que : “ des poques recules, l’ascension se produisait aprs la mort du corps physique”.  De nos jours, il est possible d’oprer l’ascension avec le corps physique : il n’est plus ncessaire de le laisser derrire soi.  […] A prsent, il est nettement plus facile, pour les mes qui arrivent, de spiritualiser leur corps physique, parce que le processus a progress.  Les jeunes de notre poque peuvent s’veiller trs tt la vrit spirituelle et contribuer faire progresser le processus de la conscience de masse plutt que de passer leur vie entire aller son encontre.  Ils peuvent aider stimuler l’ascension des masses avant la mort physique, avant l’puisement total du corps physique par sa rsistance l’volution.  Incomparablement plus d’nergie peut tre investie dans ce qui est positif et incomparablement moins dans ce qui est ngatif .

Apparemment, de tels auteurs n’ont pas prt beaucoup d’attention ce qui se passe dans le monde rel. 

Ceci amne un autre  point: Il semble que nous devions accepter le fait objectif que toute tentative de changer le monde spirituellement, ou de rguler des vnements grande chelle, ne marche tout simplement pas.   Oui, il semble vident que des individus isols ou de petits groupes d’individus soient capables de provoquer de petits changements ou de produire des effets dont la porte d’influence est limite.  Mais le monde tel qu’il est semble fonctionner sur la base de rgles ou lois que nous ne comprenons pas.  La nature fondamentale du monde physique semble tre l’antithse de la  spiritualisation .  Nous aimerions pouvoir penser que nous pouvons transformer notre monde par la prire et/ou par la pense positive; mais nous devons nous rappeler que l’vidence  semble prouver que les relles transformations de la plante ont t dues de nombreux cataclysmes.  Une philosophie qui veut ignorer ce fait court au dsastre.  

Ds lors, nous entrevoyons que le problme pourrait bien tre plus difficile rsoudre que ne l’assurent les nombreux promoteurs des diffrentes mthodes ou techniques d’ Ascension.

Mais tout le monde ne peut pas faire abstraction de la vie et devenir un  Yogi.

La question devient alors: Si le processus d’ascension est tellement plus complexe que ne le laissent entendre les  nombreux promoteurs de mthodes diverses et varies, pourquoi les 115.000 pages sur la  Toile?

En 1958, Aldous Huxley crivait, dans son Brave New World (Le Meilleur des Mondes):

Les dictateurs des temps anciens sont tombs parce qu’aucun d’entre eux n’a pu donner ces sujets assez de pain, assez de cirques, assez de miracles, ni assez de mystres.  Et ils ne disposaient pas non plus d’un systme efficace de manipulation des esprits.  

Sous un dictateur scientifique, l’ducation fonctionnera vraiment bien, et aura pour rsultat  que les hommes et les femmes en arriveront aimer leur servitude, et ils ne rveront jamais plus de rvolution.  Il ne semble y avoir aucune raison valable pour qu’une dictature profondment scientifique en arrive tre renverse.  

Aldous Huxley a d’ailleurs trs tt fait le lien entre drogues psychdliques et exprience de mysticisme oriental, et il a rapidement mis le feu aux poudres de la prise de conscience ! Presqu’aussitt, on a vu apparatre  Timothy Leary, Richard Alpert alias Baba Ram Dass, avec leur LSD et autre modes, en tte de la parade des  allums et aligns .   

Abraham Maslow fut un des pres fondateurs de la nouvelle “vague” de ceux qui souhaitaient remplir le foss de leur ralit avec des expriences  au sommet .    Maslow a cit les drogues psychdliques parmi les moyens, disponibles mme pour les personnes ordinaires,  susceptibles d’apporter un peu de ce que les mystiques orientaux avaient mis des annes dvelopper. Maintenant, tout cela pouvait tre obtenu en un week end de sminaire Big Sur, ou en un cours par correspondance pour le prix de  $29.95 seulemnt la leon! Quelle aubaine!

Les expriences au sommet - expriences, expriences, expriences – devinrent le pot d’or que l’on trouvait chaque extrmit de l’arc-en-ciel  dans les annes 1960. Il ne fallait plus ncessairement vivre  dans un dsespoir existentiel! Tout le monde pouvait  voyager dans la spiritualit   et passer de longues priodes dans des mondes de conscience dont on n’avait jamais entendu parler qu’en termes voils, par mystrieuses allusions, travers les ges.  

Les groupes de rencontre, les thrapies radicales, de nouvelles et anciennes combinaisons de thories et de pratiques furent lances sur la chane roulante de la techno-spiritualit.    L’esprit intangible avait t mis sous le harnais! N’importe qui pouvait vivre une exprience enviable en manipulant la conscience aux premiers niveaux physiques et psychologiques.   Qu’importait si tout cela faisait fi des processus vitaux de la raison et de la prise de dcision consciente. Par sa nature mme, toute la machine technico-spirituelle fonctionnait absolument sans aucune pense critique: elle puisait la source ternelle des sentimenst: motions, tre primordial. Peu importait que la plupart de ces motions fussent ngatives, provoquant la confusion l’anxit et la crainte ! Il fallait TOUT sortir au grand jour et s’amuser avec!

Chacune des nombreuses techniques employes cette poque tait parfaitement capable de provoquer une extase motionnelle.  Il y eut d’innombrables  “expriences au sommet” et de dramatiques et spectaculaires dcouvertes de personnalit .   Les mlanges de  Zen, yoga, mditation, et drogues accompagns d’une technologie strictement mcanique reprsentrent une vritable aventure de la prise de conscience!

Le seul problme fut que parmi tous ces “ptages de plombs”, extases au sommet, “allumages” et alignements, extases et rencontres,  de nombreuses personnes rencontrrent des choses qui, peut-tre, n’auraient pas d tre veilles.  Des frontires furent abolies entre mondes invisibles et terrifiants mondes de conscience.

Ds lors, prservez-vous, mes Frres, des calamits de ce lieu, car le distinguer est extrmement difficile! Les mes le trouvent doux, et une fois l’intrieur elles sont dupes, car elles en tombent perdument amoureuses. [1]

De nos jours, la plupart des personnes qui s’intressent la spiritualit orientale dsirent “l’exprience”, bien qu’il leur soit possible de savoir ce qu’elles sont grce une communion intime avec Dieu.  Ceux qui sont familiariss avec les rgles et normes de l’exprience spirituelle tablies par des disciplines comme le soufisme par exemple, sont gnralement effrays  par la manire dont les Occidentaux considrent toute apparition en dehors du domaine normal de la conscience comme une manifestation du  spirituel .  En fait, il y a d’innombrables royaumes dans le monde de l’invisible, et certains d’entre eux sont bien plus dangereux que les pires  jungles du monde visible. [2]

Pour la fin de la dcade 1960, le mouvement du “potentiel humain” tait devenu un vritable pot-pourri de religions, sciences, mysticisme, magie et de l’ occulte. L’utilisation de drogues avait chapp tout contrle, les  "techniques" commencrent rvler leurs faiblesses lors des nombreuses tragdies qui se produisirent au cours de certaines de ces pratiques, et l’ide gnrale que les humains taient en train de devenir des “surhommes physiques” fit long feu.  Les promesses des annes 60 tombrent dans le vague l’me: les vieux hippies vivant en communaut tressaient leurs boucles grises en guignant du coin de l’oeil les jeunes minettes, tout en allumant leurs ptards , et  ils se souvenaient du bon vieux temps Esalen.

Mais attention! Quelque chose d’autre s’est produit alors! Rappelez-vous: ceci est l’Amrique! La patrie de la Libert ... de march.

Les grosses socits entrevirent des mines d’or dans le mouvement de prise de conscience des annes 60, et on assista alors au dveloppement de la psycho-analyse et du psychodrame prsents dans de nouveaux emballages tincelants! Il y eut distribution en masse,  et Madison Avenue mit sur le march des choses telles que Mind Dynamics (Dynamique de l’esprit), Arica, Silva Mind Control (Contrle du mental par la mthode Silva), Mditation transcendentale, etc., etc.  Les hommes d’affaires reconnaissent une bonne affaire au premier coup d’oeil.

Et les sectes se mirent prolifrer.  Oui, de nombreux blesss de l’me se prcipitrent droit dans les bras de la foi de leur enfance; mais de nombreux autres furent victimes de sectes nouvellement nes qui furent heureuses de les accueillir et de mettre des rustines sur les trous de leur psych ou de les rparer au cours de mditation  Merkaba, Travaux d’Equinoxe, Fourre-tout d’une cole de mystres, ou pow-wows paens.  Beaucoup de ces sectes, et mme des religions anciennes, mirent profit les nouvelles stratgies de marketing pour polir leur image, envoyrent leur quipes suivre des cours de publicit, et les dispersrent ensuite dans le vaste monde pour lever des fonds et recruter massivement.  Beaucoup d’entre elles possdaient mme leurs propres services de publicit!

Et donc, la course tait de nouveau ouverte! Seulement, maintenant c’tait comme d’acheter du  Coca-Cola!: la "pause qui rafrachit" ici mme, grce cette srie de cassettes audio, grce des cours d’lvation de conscience, ou la pratique d’un culte! C’tait devenu une sorte de  masturbation spirituelle o chacun trouvait sa propre satisfaction dans l’intimit.  On pouvait mettre ses lunettes strobo, couter une cassette de voyage astral, canaliser ses propres guides, confrer avec les esprits ophaniques, fusionner ave les "Neuf Netjers," et arriver l’extase sans mme devoir quitter la ferme! On pouvait "changer ses croyances," "crer sa propre ralit," laisser s’exprimer son “enfant/moi intrieur”, faire l’ascension et devenir Un avec toute la Cration, par correspondance, s’il vous plat!

Cependant, ce dont personne ne parla, apparemment, sont les changements concomitants  qui allaient survenir dans notre monde, et qui pourraient bien tre le rsultat direct de ce prtendu  basculement de conscience .  Personne ne veut parler de la dure ralit de ce qui est rellement en train de se produire ici.  

Je sais bien que je prche des convaincus.  Les lecteurs ne seraient pas en train de lire ceci s’ils n’en taient pas venus aux mmes conclusions.  Et en outre, vous ne seriez pas en train de lire ceci si vous n’aviez dj l’ide que ceux qui ont suivi le “filon de l’Ascension selon le Nouvel Age”  semblent avoir ferm leur esprit, et l’effet sur leur descendance est effrayant.  Ils sont devenus une partie de ralit qui est prte se laisser dominer par le premier  homme fort  venu, qui sera environn de  signes et de merveilles .  Et voil donc encore une raison pour laquelle vous avez ce livre entre les mains : Vous SAVEZ que toutes les conditions runies dans notre monde actuel veulent dire quelque chose!

Pendant  2.000 ans le christianisme a t  le seul “mode d’ascension” acceptable pour le monde occidental.  Machiavel avait observ que la religion et ses enseignements sur la foi, l’esprance, la charit, l’amour, l’humilit et la patience dans la souffrance taient des facteurs qui rendent les hommes faibles et les cartent des choses du monde et de la politique, de sorte qu’ils remettent le pouvoir politique dans les mains d’hommes peu recommandables qui ne sont pas embarrasss de tels idaux.  Le vrai truc est de convaincre les gens que l’aprs-vie est la seule chose digne de proccupation, et c’est dans ce but que le christianisme a t construit. 

Ces lecteurs qui sont familiariss avec la prophtie biblique sont indubitablement conscients que nous nous trouvons dans une priode  vidente de “ralisation des prophties”.  Les vnements dans le monde, et tout spcialement les activits prsentes de l’administration Bush, montrent clairement une intention de mettre en place un contrle draconien, prcisment comme il a t annonc dans les prophties du  Livre de la Rvlation Book of Revelation. Ce qui m’intrigue vraiment, c’est le silence quasi complet des groupes de Chrtiens fondamentalistes, qui ont pass de si nombreuses annes prcher et avertir tout un chacun, et maintenant que c’est l, que c’est rel, ils ne semblent mme pas le voir.

Ceci nous amne naturellement ce que les auteurs Clive Prince et Lynn Picknett nomment La Conspiration des Etoiles ( The Stargate Conspiracy. ).  C’ est ce qu’on pourrait appeler fondamentalement une opration  COINTELPRO mise en place pour piger les aspirants l’ascension,  afin que  cette ascension devienne en fait impossible.   

Autrement dit, la promesse originelle du christianisme a  non seulement t corrompue, mais le fait mme que de si nombreuses personnes cherchent des rponses l’ide d’ascension ou du dveloppement d’une REELLE spiritualit, a rendu ncessaire que le systme de contrle en place depuis de nombreux millnaires, en vienne faire exactement la mme chose :  corrompre, rpandre des mensonges, de la dsinformation, etc.  Et la dsinformation est certainement plus efficace si elle contient une part de vrit mle des inexactitudes, de manire ce que l’aspirant ne soit jamais mme d’atteindre son but.  .

Une des ides principales de  Machiavel est qu’une  religion n’est bonne que si elle soutient l’Etat et participe aux objectifs de celui-ci. En utilisant la religion, on peut accorder la “sanction divine” des lois auxquelles les gens n’auraient autrement aucune raison d’obir.   Ds lors, l’Etat doit avoir le contrle des enseignements de l’Eglise.  C’est certainement ce que  Constantin avait en tte quand il a fait du christianisme une religion d’tat. 

Si nous changeons simplement le mot “Etat” en “Systme de contrle hyperdimensionnel”, il est ais de voir comment une recherche de l’ascension peut tre utilise pour soutenir des intentions exactement opposes.  

Il y a de nombreuses variations sur ce thme, la plupart d’entre elles comportant l’ide que nous pouvons exercer notre volont et notre voix pour changer “ce qui est en haut” afin de changer notre ralit, notre vie, nos ides, notre dsir d’harmonie mentale ou d’ouverture du coeur,  notre  dsir d’harmonie et d’quilibre  qui permet  d’ouvrir les fentres de notre mental, de notre coeur, de notre esprit , etc.  Et il est alors ajout (en toute vrit, je dois le reconnatre, puisqu’une bonne dsinformation est toujours enrobe de bonnes vrits bien chaudes) que “sans une unit divine l’intrieur de nous-mmes, ces fentres d’inspiration sont rarement l."

Bien sr, de telles activits produisent temporairement des changements chimiques qui donnent une sensation de confort, tout comme un bon repas apaise temporairement la faim.  On se sent vraiment bien, mais tout comme le steak et la salade sont digrs et excrts quelques heures aprs avoir t ingrs,  et qu’un autre steak et une autre salade sont ncessaires pour remplir une nouvelle fois l’estomac, ces pratiques ne font que perptuer la  chane alimentaire .  Et pour rester dans la mme analogie, bien peu de la "substance" de ces pratiques reste vraiment l’intrieur de l’individu.   

Aprs plus de trente annes de recherche, la seule chose qui est devenue vidente est que les nergies de Cration manent “vers le bas”  et notre individualit en tant qu’tres humains n’est que l’expression des  Drames Thologiques  pour ainsi dire.  Tenter d’exercer notre volont ou faire entendre notre voix  vers le haut , CONTRE la Cration n’a pour tout rsultat qu’un conflit avec des forces que l’tre humain n’est tout simplement pas quip affronter.  C’est, en essence, une tentative de violer le Libre Arbitre de la Cration.  C’est pourquoi prier, pratiquer des rituels destins changer la ralit, envoyer des penses positives dans l’intention de “changer quelque chose l-haut”, afin d’en rcolter les bnfices “ici-bas”, est toujours vou produire plus de conflits, de misres et de souffrances d’une manire gnrale.  

Ce que nous POUVONS faire c’est nous prparer mieux recevoir les manations qui sont en train de descendre “ici-bas”.  C’est l le point essentiel du Don Juan de Castaeda lorsqu’il dit:

L’un des plus grands accomplissements des clairvoyants de la Conqute a t une construction qu’ils ont appele la progression en trois phases.  En comprenant la nature de l’homme, ils ont t capables d’arriver la conclusion incontestable que si les clairvoyants sont capables de faire face aux petits tyrans humains, alors ils sont certainement capables de faire face impunment l’inconnu et ils peuvent mme alors supporter la prsence de l’inconnaissable.   

La raction de l’homme moyen est de penser que l’ordre de cette affirmation devrait tre renvers, poursuivit-il.   Un clairvoyant qui est capable de faire face l’inconnu peut certainement faire face  des petits tyrans. Mais ce n’est pas ainsi.  Ce qui a dtruit les orgueilleux clairvoyants des temps anciens c’est cette affirmation.  Nous en savons davantage prsent.  Nous savons que rien ne stimule plus l’esprit du guerrier que le dfi de se trouver en face de gens impossibles en position de pouvoir.   Ce n’est que dans de telles circonstances que le guerrier acquiert la sobrit et la srnit qui lui permettront de supporter la pression de l’inconnaissable.[3]

Tout autour de nous nous voyons les rsultats de cette erreur: l’ide que nous pouvons exercer notre volont et faire entendre notre voix vers le haut, pour changer ce qui est “en haut” afin de changer notre ralit ici-bas.  Cette ide est l’origine de rites et rituels, demandes, supplications, visualisations, “travaux”, etc.  Si les gens pensent que  mditer sur la compassion”, ou "prouver les sentiments de tous les tres" aura pour rsultat “l’entranement sonore du rythme cardiaque des schmas plus complexes et plus cohrents”, ce qui rendra cette personne capable de "crer un imprissable corps de diamant utiliser comme vhicule d’enseignement  ici sur la Terre , ils sont compltement ct de la plaque.   Celui qui compare de telles ides au rel travail de l’aspirant l’ascension est tout simplement un ignorant. 

L’tude approfondie de la littrature historique montre que ceux qui ont probablement REELLEMENT fait l’Ascension ne se sont pas contents de rester assis mditer pendant une journe sur la  compassion ou le sentiment d’unicit pour, boum ! faire l’exprience soudaine d’une implosion de l’me. Avant que l’aspirant l’Ascension puisse en arriver penser ne serait-ce qu’un instant   l’unicit de toute la cration, ou aux sentiments de toutes les cratures, il aura d passer de nombreuses, de trs nombreuses annes s’efforcer de faire face aux petits tyrans ou connatre pleinement la ralit.  Il aura d passer par d’innombrables expriences dplaisantes tout en s’efforant de dominer ses motions, ses dsirs, sa physicalit.  Il aura d travailler rendre rceptif  le vhicule physique d’ici bas tout ce qui peut exister “l haut” et non faire contraire, c’est--dire s’efforcer de crer quelque chose l-haut afin de l’obtenir “ici-bas”.    

Nanmoins, les nombreux instructeurs qui consacrent leur enseignement l’ascension continuent disserter sur le sujet en disant des choses intressantes comme: “il est possible de faire une ascension physique comme Jsus et d’autres matres l’ont dmontr .  Dans ce processus, les cellules physiques sont amenes vibrer une frquence plus leve.  Le corps physique se met briller de l’intrieur et irradie de la lumire.  Tout comme les lames d’un ventilateur semblent disparatre mesure qu’elles tournent plus vite,  un corps qui vibre une frquence plus leve semble disparatre de la troisime dimension.  Il se concentre principalement dans une dimension suprieure.  Cela semble magique ceux qui restent concentrs sur la troisime dimension, plus dense, mais il s’agit l d’un processus parfaitement naturel .   

Malheureusement, ceux qui rpandent cette sorte de sagesse ne semblent pas tre capables de faire la preuve de ce qu’ils enseignent.  Mais personne ne le remarque parce que les aspirants sont trop occups faire des “expriences spirituelles” produites par des techniques qui les font se “sentir bien” pendant un temps assez long que pour qu’ils exhibent leur carte de crdit ou signent un chque.  Un temps considrable s’coule avant qu’ils ralisent que les techniques qui effacent l’anxit ou produisent l’impression de se sentir bien n’ont en fait rien chang dans leur vie ni dans leurs  vibrations.   Ils sont tout de mme encore reconnus par le chien de leur voisin, ils trouvent toujours de nouveaux cheveux gris sur leur tte, ils tombent encore malades, et ils prouvent toujours douleurs et souffrances comme tout le monde.  Et ils continuent  mourir dans leurs pchs .    

Ce que les aspirants modernes l’ascension recherchent (qu’ils le ralisent ou non) c’est toujours  l’antique Queste.  Ceux qui ne sont pas familiariss avec la littrature ne ralisent pas que la Queste du Saint Graal et le Grand Oeuvre Alchimique sont dcrits dans pratiquement les mmes termes comme les avantages promis par les prometteurs d’ Ascension."  Ce que cela nous suggre, est que la Queste du Saint Graal et l’Oeuvre des Alchimistes pourraient nous fournir de nombreux indices sur le REEL TRAVAIL D’ASCENSION.     Sans cesse, ils prsentent des allgories de luttes, duperies, combats avec des dragons, mystificateurs, et forces malfiques de tout poil.   L’histoire du chevalier qui tue le dragon et sauve la belle princesse dans la tour aprs des annes de recherche, de combats, de souffrances et de triomphes, est une allgorie qui est de nos jours aussi valable que par le pass.  C’est l le VRAI CHEMIN VERS l’ ASCENSION – la queste de l’unification du moi suprieur  avec le moi  infrieur , l’union divine du masculin et du fminin, Hieros Gamos (le jeu sacr).   

Sur la base de ce qui nous a t transmis par les Cassiopens, et de notre recherche subsquente, le lecteur de ce  site a t familiaris avec l’ide que la science des anciens pourrait bien avoir contenu une connaissance trs complte de la ralit profonde que les sciences modernes (physique, chimie, mathmatiques, astrophysique), ne font que redcouvrir.   Et nous ne parlons pas ici des Egyptiens, ni des Babyloniens, ni des Sumriens, etc.,  mais bien de peuples d’une antiquit bien plus recule, ce qui signifie que les Egyptiens, Babyloniens, Sumriens, etc.  n’avaient retenu que des versions dformes et corrompues de ce savoir, sous la forme de mythes et lgendes qu’ils ont ensuite toffs et utiliss dans leurs  pratiques magiques.  D’autre part, nous suggrons que c’est seulement la lumire des connaissances scientifiques actuelles que la vraie connaissance antique contenue dans ces mythes, lgendes et rites religieux, peut tre comprise de manire approprie.  Il y a dans ces histoires anciennes, de nombreux indices qui suggrent l’existence d’une science avance trs ancienne, qui peut avoir permis une interface entre des couches ou dimensions de ralit sur cette plante en des temps archaques.  Et dans ce sens c’est  la Science, et non le fatras mystique promulgu pendant des millnaires, qui est la cl de la comprhension.   

Arthur C. Clarke a dit: “toute technologie suffisamment volue est indiscernable de la magie . 

Ce n’est pas nous qui avons trouv cette ide, comme le savent de nombreux lecteurs.  Cependant, nous pensons que nous avons t mme de jeter une lueur dans certains coins demeurs sombres jusque l et, de ce fait, rests incompris.    

Lorsque nous tons de notre esprit toute ide prconue propos de ce que les Anciens pourraient ou ne pourraient pas avoir connu, et si nous nous contentons d’analyser encore et encore les mythes et lgendes, substrats des religions,  nous nous rendons compte qu’il y a l des descriptions d’activits et d’vnements, des  termes et potentiels qui expriment des choses telles que la connaissance de l’nergie libre, l’antigravitation, les voyages dans le temps, les voyages interplantaires, l’nergie atomique, la molcularisation et la dmolcularisation atomiques; c’est--dire toutes choses  qui ne peuvent tre exprimes que de nos jours en termes de technologies. Mais il est clair qu’il s’est agi de technologies trs diffrentes.   

Maints rudits verss dans les mythes et le folklore expliquent que ces histoires ont t des tentatives de comprhension de l’environnement, par la personnalisation ou l’  anthropomorphisation  des forces de la nature.  D’autres font l’erreur de penser qu’il s’est agi d’une  science sacre  ce qui exclurait entirement toute forme d’interprtation technologique.   

J’ai pendant longtemps tourn cette ide dans ma tte, tout en observant le dveloppement des enfants et en voyant comment ils remarquent les choses, et ce qu’ils remarquent, et comment ils se les expliquent eux-mmes et entre eux.  Une des premires  observations que j’ai faites propos des enfants et de leurs ractions leur environnement a t qu’ils l’acceptent en grande partie tel qu’il est.  Ils ne semblent pas avoir besoin d’explications ce sujet.  Il est tel qu’il est, jusqu’ ce que des adultes leur racontent des histoires pour les amuser ou les effrayer.  Jusqu’ ce qu’on leur raconte des histoires, les enfants s’occupent simplement et intensment   imiter ce qu’ils voient faire par d’autres personnes, et la plupart du temps par les adultes qui les entourent.  Sans histoires fantastiques, leurs jeux “faire semblant” reproduisent des scnes de la vie quotidienne ordinaire.  Et mme quand on leur raconte des histoires “magiques” propos de chevaux qui volent ou de gens qui ont des super-pouvoirs, ils rsistent souvent ces rcits et prfrent ceux qui s’appliquent directement   leur propre exprience et leur propre observation. 

Peut-tre la comparaison entre la faon de penser des enfants par rapport leur environnement, et le dveloppement de la pense en volution des humains en gnral est-elle un peu audacieuse, mais je pense que nous devrions nous y arrter et nous poser la question de savoir quand et comment la cration de mythes et de lgendes a vraiment contribu l’volution des hommes.  Pourquoi raconterait-on une histoire propos d’un homme dont les  sandales magiques  lui permettent de voler, si c’est l seulement anthropomorphiser les forces de la nature?  S’il s’agit d’un  tre magique  comme un dieu, pourquoi a-t-il besoin de sandales magiques pour voler?  Il pourrait se contenter d’avoir des ailes qui fassent partie de sa structure physique.  Il est dj un dieu, aprs tout.  Ce n’est pas un humain.  Alors, pourquoi les sandales ?  Pourquoi est-ce que l’histoire dcrit un objet extrieur, ncessaire l’utilisation de ses  pouvoirs  ?  Comment les gens des temps anciens auraient-ils eu de telles ides?

En fait, il pourrait y avoir un “fonds archtypal d’ides” dans lequel l’humanit puise ses rves et visions, mais cela nous amne dans des domaines de pense  qui ne rpondent pas la simple question de savoir comment et pourquoi des sauvages hurlants  auraient tir avantage de contes fantastiques sur les forces naturelles, contes qui auraient inclus certains lments suggrant une technologie et non pas vraiment un  tat magique ?"

De nos jours, il existe toutes sortes de groupes et organismes “mystiques” qui prtendent dtenir des savoirs anciens et des connaissances ayant trait ce qui est communment appel  occultisme,  sotrisme , ou pratiques magiques.   Il y a plthore de livres qui se prtendent scientifiques mais qui rejettent totalement toute science  orthodoxe  dans n’importe quel contexte.  Des sujets tels que gomtrie sacre,  archo-astronomie, nouvelle physique, sont devenus des domaines d’tude fivreuse cherchant extraire la  signification occulte  des travaux des anciens.  Et invariablement, tout cela est fait sur des bases tout--fait fragiles, prtendant que toutes les facults des anciens reposaient sur des rites ou rituels magiques.  Leur objectif tant de produire des effets dans le corps, ce qui mne aux pouvoirs.  Une autre variation sur le thme prtend que les effets se produisent seulement dans un autre monde thrique, et qu’il est impossible d’en constater les effets ici-bas; mais il nous est affirm qu’ils se produisent, et si nous sommes trs chanceux, nous parviendrons dvelopper une autre facult, qui nous permettra de les percevoir. Ce qui est pass sous silence est qu’il est extrmement rare qu’aucune de ces activits ait un rsultat objectivement observable qui produise des changements ou effets  remarquables dans notre ralit.   

Les occultistes prtendent que les pouvoirs mentaux et spirituels des anciens sont ce que nous avons perdu.  Ils prtendent mme que cette antique sagesse a t fragmente et cache dans des doctrines magiques que les “non-initis” ne peuvent absolument pas apprhender.  Ils prtendent que des fragments de ce savoir ont t transmis par la tradition et sont livrs au monde lorsque les temps sont opportuns, tandis que d’autres fragments ne sont transmis qu’ une petite lite dont, bien sr, leur groupe fait partie.  Mais ici non plus il n’y a aucune preuve : tout dans les mots, rien dans les actes.

Ces ides nous font penser qu’il est trs probable qu’il y a derrire tout rituel des rites, histoires, ou mythes,  qui pourraient en effet avoir t transmis des groupes secrets sous une forme plus pure que les histoires qui font le tour du globe depuis des millnaires.  Mais cela ne signifie pas que le “clerg” de ces groupes soit mme de comprendre les histoires ou rites dont ces groupes sont les gardiens, spcialement s’ils n’admettent pas la possibilit que ces informations pourraient reprsenter  purement et simplement des codes scientifiques que seuls des scientifiques confirms pourraient tre mme de dcoder. 

La majorit des prtendus “occultistes” et “gomtres sacrs” me rappellent "Motel Of Mysteries,[4]" (le motel des mystres) de David Macaulay: un rcit humoristique dcrivant des fouilles archologiques dans un motel du  vingtime sicle, o tout est mticuleusement extrait, inscrit et compltement mal interprt.  Le  vaste complexe funraire  dcouvert par  Howard Carson contient des merveilles comme un “matre autel  (poste de tlvision), une statue de la desse WATT (lampe de chevet) et un  conteneur de composantes internes  (bote rfrigrante).  Mais il y en a d’autres qui semblent faire partie de ce mme Systme de Contrle auquel nous avons fait allusion plus haut, avec des implications extrmement dangereuses, comme nous allons le voir   

En termes d’archologie, il existe des processus suivre dans l’archivage archologique.  Un manque de comprhension de ces processus d’enregistrement n’est pas toujours le propre de non-professionnels.  C’est assez rcemment seulement qu’il a t suggr que l’archologie d’un site ne consiste pas l’enregistrement de ce qui s’y est pass, mais plutt la recherche de ce qui peut avoir t dform par tout une srie de procds et processus.   

Nous pensons qu’il en va de mme pour les mythes et lgendes ainsi que pour les rites religieux.   Ce sont des sortes d’enregistrements archologiques de l’histoire de l’humanit sous la forme d’archtypes, ensevelis dans des histoires, dforms par toute  une srie de processus.  

Mme si certaines des anciennes coles de mystres et voies mystiques ont conserv plus ou moins intactes certaines des informations,  il semble bien que la plus grande partie de la “page” ait t efface tant donn la trs longue priode coule depuis le temps o ces choses faisaient partie de la ralit extrieure.  Cependant, il y en a qui ont vu les contradictions qui existent dans notre ralit et dans nos croyances  et qui ont fait des recherches dans ces enseignements anciens pour dcouvrir ce qui a pu tre connu jadis.  Et beaucoup d’entre eux ont fait des dcouvertes qui mises en parallle avec des informations recueillies dans de nombreux autres domaines, nous aident dans la dcouverte capitale de notre vraie condition, de notre vraie raison d’tre. 

Bien sr, on peut se demander ce que l’histoire du sujet peut nous apporter comme rponse la question de savoir ce qui  marche vraiment  et ce qui ne marche pas. Pouvons-nous l’examiner, pouvons-nous retrouver et dcouvrir non seulement les entraves au processus mais galement les AVANTAGES REELS que pourrait en retirer l’aspirant ?  Sommes-nous mme de retrouver et redcouvrir les apparentes facults qui sont les signes de l’ACCOMPLISSEMENT d’une Queste russie ?    Est-ce que tout cela peut tre OBJECTIF?

En bref, qu’est-ce que la vraie Pierre Philosophale?  Qu’est-ce que le hros peut vraiment accomplir quand il a trouv le Saint Graal ? 

Suite


[1] Suf Shaykh, Ibn Al-'Arabi, in Futuhat (Unveiling) III 38.23, traduit par William Chittick

[2] Chittick, William, The Sufi Path of Knowledge, (1989) State University of New York, Albany.
[3] Castaneda, Carlos, The Fire From Within
[4]   Boston, Houghton Mifflin, 1979


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .