Un article par
Laura Knight-Jadczyk


Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols

Traduction franaise: Henri R.


Lundi 8 mars 2004 : Hier nous avons fait un certain nombre de dcouvertes intressantes qui ont laiss quelques fils pendants l-bas que l'on doit tirer juste un peu avant que nous ne continuions.

Tout d'abord, il y a la question de la mort du docteur David Kelly, le spcialiste d'armes de guerre biologiques qui avait des liens avec trois autres microbiologistes de haut niveau qui sont dans la liste effroyablement longue des microbiologistes qui sont morts mystrieusement dans les quelques annes passes.

Les lecteurs rguliers du site ici savent dj que je fais des connexions peu communes entre des choses et cet article a certainement travaill sur moi. Ce qu'il m'a rappel tait le film "V", o les aliens commencrent viser les scientifiques parce qu'ils taient les seuls capables de calculer la gntique des envahisseurs et ce qui pourrait tre utilis comme une arme contre eux. Je sais que c'est trange, mais quand vous essayez de calculer une raison des morts de tant de microbiologistes dans une priode si courte de temps, considrant ce qui se passe sur la scne politique mondiale, vous devez commencer quelque part.

Bien sr, ce n'est qu' la mort de David Kelly que l'indice des Armes Ethniques Spcifiques fit surface et ensuite tout cela a commenc prendre une sorte de sens malade.

Les morceaux de nouvelles nous disent que Kelly tait impliqu avec le travail ultra secret l'Institut d'Isral pour la Recherche Biologique. On nous dit aussi qu'il y a eu des "rapports persistants" que l'institut est engag dans la recherche de squence d'ADN. Ce qui semble vraiment tre fond sur les faits est qu'un ancien membre du Knesset, Dedi Zucker, a dclench une tempte au Parlement isralien quand il a prtendu que l'institut "essayait de crer une arme ethnique spcifique " avec laquelle les Arabes pourraient tre viss par des armes israliennes.

Ce qui ne va pas dans ce petit scnario est le fait que c'tait des sources israliennes faisant la revendication que Kelly a rencontr scientifiques Israliens de l'institut plusieurs fois Londres dans les deux annes passs, dont, il semble, nous devons dduire que Kelly tait impliqu avec le travail ultra secret POUR Isral.

Comme j'ai dj crit, le problme qui a captur mon attention - en supposant que Dedi Zucker vendait la mche quand il disait qu'Isral "essayait de crer une arme spcifique ethnique avec laquelle les Arabes pourraient tre viss" - tait quel genre de "marqueur" utiliseraient-ils pour inclure ou exclure bas sur l'APPARTENANCE ETHNIQUE ?

Il y a deux points garder l'esprit ici. D'abord, les tudes faites de la perspective du chromosome Y, ou la ligne gntique masculine, montrent des ressemblances entre des Juifs Ashknazes, des Juifs Spharades, des Arabes/Palestiniens israliens et des populations libanaises aussi bien que des connexions gntiques limites aux populations europennes.

Deuximement, dans la plupart des populations Europennes et Proche-Orientales, la frquence la plus haute de type ADNm est la Squence de Rfrence de Cambridge HVS-1 (CRS). Ce type arrive 16 %, en moyenne, en Europe et 6 %, en moyenne, dans le Proche-Orient. Toutes les sept populations Europennes et Proche-Orientales non-juives ont la CRS comme leur haplotype modal.

Actuellement, ce qui m'a t rvle par les tudes gntiques disponibles, suggra que n'importe quelle arme biochimique spcifiquement conue pour supprimer des Palestiniens enlverait aussi la plupart de Communaut juive d'aujourd'hui ET un grand nombre des Europens et leurs descendants, comme beaucoup d'Amricains.

Le regarder du point de vue de l'ADNm n'tait pas entirement satisfaisant non plus. Rappelez-vous la remarque : deux des neuf populations juives avaient la CRS comme leur haplotype modal.

Le modle dans les Juifs Ashknazes est d'un intrt particulier. Malgr l'avis commun que cette population a subi un vnement fondateur fort, elle a un haplotype modal avec une frquence semblable celle de sa population hte (9,0 % contre 6,9 %), fournissant peu de preuve d'un vnement fondateur fort sur le ct fminin.

Cela signifiait que l'ADNm en tant qu' "excluant" travaillerait seulement pour environ 30 pour cent des Juifs et les 70 pour cent restants seraient aussi susceptibles un agent Spcifique Ethnique que les Palestiniens. Cela n'avait pas beaucoup de sens. Bien sr, je me suis rendue compte qu'il doit y avoir srement beaucoup plus sur cette question qu'il n'tait disponible au public. Qui sait quel genre de recherche continue dans les Enclaves de l'tat de Scurit nationale ?

Donc le problme est rest l, comme j'ai continu creuser pour trouver des indices.

Maintenant, prenons un moment pour rpondre la question : qu'est-ce que l'ADNm et que fait-il prcisment?

Les mitochondries sont les structures minuscules qui existent dans chaque cellule, quoique pas dans le noyau de la cellule avec les chromosomes. Les mitochondries aident la cellule utiliser l'oxygne pour produire de l'nergie. Plus une cellule est active, plus elle a besoin d'nergie et plus elle contient de mitochondries. Des cellules actives comme celles qui composent les muscles et les neurones peuvent bien contenir mille mitochondries.

Chaque mitochondrie est dans un petit sac membraneux qui contient aussi des enzymes pour le mtabolisme arobie, ou la combustion de carburant que nous prenons, comme la nourriture. Cette "combustion" a lieu dans une "mer d'oxygne" qui ne produit ni "flamme", ni ne dgage de lumire, mais produit le plus certainement de la chaleur.

La production principale de ce processus est une molcule de haute nergie appele ATP qui est ncessaire pour le corps pour tout excuter, du battement de cur la pense avec les cellules du cerveau.

En plein milieu de chacune de ces petites cellules de puissance est un morceau minuscule d'ADN qui est de seulement seize mille cinq cents paires de base en longueur. Pour comparer, les bases dans les chromosomes du noyau sont au nombre de trois mille millions.

L'ADN mitochondrial est compos de codes gntiques pour les enzymes capturant l'oxygne qui font le travail dans la mitochondrie. De faon intressante, beaucoup de gnes qui contrlent les travaux de la mitochondrie sont trouvs dans les chromosomes nuclaires.

Il y a aussi quelque chose de trs bizarre concernant l'ADNm : l'ADN mitochondrial forme un cercle. Comme il se trouve, des bactries et d'autres micro-organismes ont aussi des chromosomes circulaires.

Quelques experts pensent que les mitochondries tait autrefois des bactries libres qui ont envahi des cellules plus avances il y a des centaines de millions d'annes. Les cellules ont obtenu une suralimentation en tant capables d'utiliser l'oxygne - une cellule peut crer beaucoup plus d'ATP de haute nergie de la mme quantit de carburant en utilisant l'oxygne que cela peut sans cela - et la mitochondrie peut avoir trouv la vie dans la cellule plus "confortable" qu' l'extrieur. Oui, je sais que c'est une explication vraiment sauvage, mais a s'amliore. Les experts thorisent que, trs lentement, au cours des millions d'annes, certains des gnes mitochondriaux ont t transfrs au noyau o ils restent. Cela signifie que les mitochondries sont prises au pige dans les cellules et ne peuvent pas retourner l'extrieur mme si elles voulaient.

Cette ide est base sur le fait que les chromosomes nuclaires sont parpills avec les fragments casss des gnes mitochondriaux qui ne peuvent rien faire parce qu'ils ne sont pas intacts.

Bien sr, avec les connexions tranges qui surgissent dans ma tte, tous cela m'a rappel un certain nombre de remarques faites par "Nous dans l'Avenir" auxquelles je ne peux pas rsister les incluant ici dans l'ordre chronologique, quoique chaque extrait soit venu des moments diffrents, rpandu sur plus de 8 ans :

Le cur de l'ADN est l'enzyme encore non dcouverte touchant au carbone. Des ondes lumineuses ont t utilises pour annuler les dix premiers facteurs d'ADN en les brlant. ce point, un certain nombre de changements physiques ont eu lieu...
Q: (L) Pourriez- vous me dcrire la vraie signification du cycle Osirien. Quel tait la symbolique du meurtre d'Osiris et la dcoupe du corps ?
A: Enlvement de centres de connaissance.
Q: (L) Centres de connaissance dans quoi ?
A: Votre ADN.
Q: (L) Ainsi, le dmembrement du corps d'Osiris reprsente le dmontage de l'ADN dans nos corps ?
A: En partie. Signifie aussi la rduction de capacit de connaissance. Le temps est une illusion qui fonctionne pour vous cause de votre tat d'ADN modifi.
Q: (V) Il y a quelques semaines plusieurs d'entre nous ont commenc souffrir de chaleur interne, d'insomnie et d'autres choses. Qu'est-ce que c'tait ?
A: Image. Conjonction profonde de lien fibreux dans la structure d'ADN.
Q: (L) Est-ce l une possibilit de rcuprer ou de restructurer cet ADN ?
A: Il y avait, sera de nouveau.
Q: (L) Bien, nous avons toute une grappe entire d'ADN, dans ces drles de doubles hlices. Et, selon le livre, seulement 2 % sont en ralit utiliss et les autres 98 % sont ce que ces ' les experts ont le plaisir d'appeler l'ADN 'rebut'. Ils l'appellent rebut. Maintenant, je voudrais savoir, y a-t-il une faon d'activer cet autre ADN ?
A: Il ne sera pas activ tout seul ?
Q: Est-ce que la ligne est quelque chose qui est distinct ou diffrent de la gntique ou de l'ADN ?
A: Rapport symbiotique.
Q: Ces lignes portent-elles un codon spcifique qui est conu pour s'activer une certaine priode de temps ou en rponse une certaine frquence ?
A: Probablement, mais pourquoi cela ne devrait pas s'appliquer chacun ?
Q: J'ai eu cette sensation d'une charge lectrique s'accroissant dans mes jambes et je voudrais savoir ce que je peux faire pour la dcharger. Tous les muscles sont durs et inconfortables.
A: Changements molculaires en raison du dveloppement de l'ADN.
[ Pause. Le groupe observe la vido : Riverdance.]
Q: H les gars! Vous aimez le film ?... Comment ces danses sont proches des danses celtiques originales ?
A: Moiti.
Q: Qu'est-ce qui rendrait ces danses plus proches de l'original ?
A: Action de flotter.
Q: Mais, pourquoi la rigidit stylise des bras?
A: A un rapport avec le son par l'utilisation base sur l'enzyme chimique pour des buts de pouvoir.
Q: Comment la position de bras raides se rapporte-t-elle du son ?
A: Flux d'metteur chimique.
Q: Vous voulez dire que quelque chose a coul par leurs bras et de leurs mains pour augmenter la lvitation ?
A: Proche.
Q: Bien, si vous y pensez, le folklore celtique parle de l'norme chaleur de certains hros qui ont d tre plongs dans l'eau trs froide plusieurs fois pour qu'ils puissent se rafrachir assez pour s'habiller. Ajoutez-y le fait que les Celtes sont entrs en bataille nus parce qu'ils entraient en 'fureur' et produisaient tant de chaleur qu'ils ne pouvaient pas tolrer des vtements. Et, en ce qui concerne la chaleur des 'tats' [dcrit par Ibn Al-'Arabi] que j'prouve de temps en temps identifi que comme une 'rflexion' de la connexion la 4me densit. C'est un tat vraiment bizarre parce que la chaleur est si intense que c'est presque insupportable, cependant ne se voit mme pas sur un thermomtre et quelqu'un d'autre qui me touche, je ne suis pas chaude. Cependant la chaleur interne est incroyable.
Q: (L) Quel serait l'effet de rayons cosmiques mis par une supernova, qui est une certaine proximit la terre, sur le corps humain ?
A: Epissure gntique de toron
Q: (L) A quelle distance une supernova doit tre pour avoir cet effet ?
A: 2000 annes-lumire.
Q: Vous avez une fois dit que le cur de l'ADN est une enzyme encore non dcouverte lie au carbone. Est-ce correct ?
A: Oui.

Q: Ici dans ce livre il dit : "La preuve s'accumule que seulement une partie relativement petite de la squence d'ADN est pour des gnes structurels prtendus. Les gnes structurels mnent la production de protines. Il y a environ 50 000 gnes structurels avec une taille moyenne d'environ 5000 paires de base, qui reprsente alors seulement 250 millions des 3 milliards environ de paires de base.
Pour quoi est le reste de l'ADN ?
Une partie de l'ADN est des squences rptitives prtendues, rptes des milliers de fois. La fonction est inconnue. L'ALU, rpt, par exemple, contient plus de 300 000 copies de la mme squence de 300 paires de base. Certainement cet ADN n'est pas du rebut et joue un certain rle important dans l'architecture chromosomique de rgulation de gne ou la rplication chromosomique.
Jusqu'en 1977, on a pens que les gnes taient les squences simples d'ADN qui sont codes dans l'A.R.N. et ensuite dans la protine. Cependant, l'tude ultrieure a montr une complexit plus grande. On sait maintenant qu'il y a des pices d'ADN dans un gne qui ne sont pas traduites dans la protine. Ces squences intervenantes, ou INTRONS, sont une sorte de mystre, mais semblent tre un phnomne trs commun. "
Maintenant, est-ce que cette chose dont ils parlent, ces INTRONS, est-ce que ceux-ci sont le cur dont vous parliez ?
A: En partie.
Q: En ce qui concerne cet ALU se rptant avec plus de 300 000 copies de la mme squence de paire de base. Qu'est-ce que c'est que a ?
A: Unit tribale.
Q: Qu'est-ce qu'une unit tribale ?
A: Zone divise en sections de composs marqueurs significatifs.
Q: Pour quoi ce code est-il ?
A: Profil d'union physiologique/spirituel....

Q: Qu'est-ce que le reste de l'ADN code, qu'il ne code pas pour les gnes structurels. Quoi d'autre peut-il faire ?
A: Flux tronqu.
Q: Flux tronqu de quoi ?
A: Liquides....
Q: (L) Flux tronqu signifie-t-il un flux de liquide qui a t arrt ?
A: Oui. cause du changement de conception!
Q: Est-ce que ce liquide qui a t tronqu est un metteur chimique ?
A: Oui.
Q: Et cet metteur chimique, s'il lui tait permis de couler, causerait des changements significatifs dans d'autres segments de l'ADN ?
A: Oui.

Q: Ainsi, il y a un segment de code qui est l, qui est dlibrment insr, pour tronquer ce flux de liquide, qui est un metteur chimique, ou neuropeptide, qui ouvrirait les parties significatives de notre ADN ?
A: Proche : Ingnierie biogntique....
Q: Bien, pouvez-vous nous dire ce que ce liquide spcifique ou metteur tait tronqu ?
A: Penser au conducteur le plus efficace de composs chimiques pour la charge d'onde de basse frquence.
Q: Salin ?
A: Tout prs. Il est une combinaison reliant naturellement.
Q: (L) Bien, je devrai y faire des recherches. Le fait est, nous avons 3 milliards de paires de base... est-ce que certains de ces segments prtendus de "l'ADN de rebut," s'ils taient activs, informeraient la reproduction chromosomique d'avoir lieu avec plus de 23 paires comme rsultat ?
A: En partie.
Q: Y a-t-il quoi que ce soit que nous pouvons faire en termes d'activits ou...
A: Non ingnierie biogntique
.
Q: Est-ce que la pense que j'ai eue une nuit que, un certain point dans le temps quelque chose peut arriver qui activera les gnes dans nos corps, ce qui sera la cause pour nous transformer physiquement, une perception prcise de ce que pourrait arriver ?
A: Pour la plus grande part, oui.

Q: Y a-t-il des limitations ce que nos corps physiques puissent se transformer si instruit par l'ADN ? Pourrions-nous littralement devenir plus grands, rajeunir, changer notre apparition physique, capacits, ou quelque chose de cette sorte si instruit par l'ADN ?
A: Capacit de fonction de receveur.
Q: Quelle est la capacit de fonction de receveur?
A: Changer pour une fonction de receveur plus large...
Q: (A) Cela signifie comment est bon votre rcepteur.
A: Oui.
Q: (L) Quel est votre rcepteur ? Le corps physique ?
A: Esprit par la connexion du systme nerveux central aux niveaux plus levs.
Q: Ainsi, c'est toute la question de gagner la connaissance et dvelopper le contrle de votre corps. Si votre esprit et votre systme nerveux central sont rgls aux niveaux plus hauts de conscience, cela a une signification en termes de votre capacit de fonction de receveur?
A: Proche.
Toutes les personnes d'hritage nordique dtiennent des centres de pouvoir secrets, pouvant tre d'obscurit, ou de lumire...
La souffrance active les produits chimiques neurologiques qui activent des rcepteurs d'ADN.

En revenant notre ADNm, nous nous rendons compte que c'est la centrale lectrique du corps. Le mystre quant pourquoi les parties d'ADNm sont attaches l'ADN nuclaire pourrait tre rsolu facilement en thorisant qu' autrefois il faisait partie de l'ADN nuclaire. De nouveau, un segment de nos transmissions supraluminiques de Nous dans l'Avenir vient l'esprit :

Q: Durant le temps o l'homme de Neandertal tait sur la Terre, a-t-il vcu ct de l'homme Moderne ?
A: Oui. Sauf que l'homme de type moderne tait diffrent alors.
Q: De quelles manires ?
A: ADN et frquences psycho/lectriques.
Q: Cela signifie-t-il que leur apparence physique diffrait ce que nous considrons tre l'homme moderne ?
A: Radiance....
Q: Oh, c'est intressant. Bien, il y a des lgendes que les gens du Nord avaient de la "lumire" dans leurs veines. Croyance trs antique. Est-ce ce quoi vous vous rfrez ?
A: Peut-tre.

Je ne veux pas spculer trop loin sur l'ADNm ce point sauf suggrer que cela puisse tre la cl des armes biochimiques Ethniques Spcifiques quand vous considrez que sa configuration est semblable celle des bactries.

Maintenant, comme j'ai mentionn, rendant compte que les Juifs Ashknazes taient diffrents d'une certaine faon significative d'autres Juifs, j'ai dcid de regarder le livre de Koestler qui prsente la thorie que les Juifs de l'Europe de l'Est sont descendus des Khazars antiques. Regardons de nouveau le diagramme ci-dessous pour noter la position des Juifs Ashknazes quant d'autres groupes selon l'analyse d'origine masculine.

Graphique de l'tude de Michael Hammer, Uni. de l'Arizona.

Les juifs sont reprsents par des triangles : Ashknazes = Ash, Juifs romains = Rom, Juifs africains du Nord = Naf; Juifs Proche-Orientaux = Nea; Juifs Kurdes = Kur, Juifs Ymnites = Yem; Juifs thiopiens = EtJ; non-juifs du Moyen Orient = Pal, Syriens non-juifs = Syr, Libanais non-juifs = Leb, Druzes israliens = Dru, Arabes saoudiens non-juifs = Sar; Europens non-juifs : Rus = russes, Bri = britannique, Ger = allemands, Aus = Autrichiens, Ita = Italiens, Spa = espagnol, Gre = Grecs, Ft = Africains du Nord et Tunisiens; Egy = Egyptiens, Eth = Ethiopiens, Gam = Gambiens, Bia = Giaka, Sac = Bagandans, San = San, Zul = Zoulou. Tur = Turcs non juifs, Lem = Lemba de l'Afrique du Sud

Remarquez, dans le graphique ci-dessus, que le coin infrieur droit du graphique est o les Juifs Proche-Orientaux sont placs. On pourrait donc thoriser que les Juifs Proche-Orientaux sont, plus ou moins, les plus "juifs" des Juifs en termes de beaucoup de gnrations de "Juifs" leurs lignes familiales. En regardant autour de ce groupe, nous remarquons qu'il y a plusieurs "familles" qui sont trs proches, y compris les Juifs Ymnites, les Druzes, les Juifs africains du Nord et les Palestiniens. D'autre part, les Juifs Ashknazes sont non seulement beaucoup plus proches des Turcs, des Syriens et des Juifs romains, ils sont tout fait loigns tant des Juifs Proche-Orientaux que des Palestiniens. J'ai aussi not avec quelque intrt considrable que les Arabes saoudiens sont beaucoup plus proches des Europens et mme des Juifs Ashknazes que des Palestiniens.

Naturellement, les Juifs Sionistes - la plupart d'entre eux Ashknazes - n'aiment pas les ides de Koestler - que les Juifs de L'Europe de l'Est taient l'origine des Khazars, une tribu aryenne de l'Asie Centrale. La version courte d'une des thories tenues par les Ashknazes eux-mmes est que les Juifs romains sont descendus d'un groupe de Juifs qui se sont enfuis d'Isral au moment de la diaspora et que certains d'entre eux ont migr en l'Europe de l'Est, allant ensuite plus loin vers l'Est et se mlangeant avec des Turcs, formant les Juifs Ashknazes. Une autre thorie est que les Khazars incluaient des restes de Juifs d'origine qui se sont enfuis d'Isral au moment de la captivit babylonienne. Quand ils ont adopt le Judasme au 9me sicle, ils "venaient la maison" pour ainsi dire. Avec n'importe laquelle de ces thories, ils conservent leur "droit imprescriptible" en Isral.

Je peux seulement dire que j'ai lu la plupart du matriel des deux cts de la question et je constate que la recherche de Koestler est original et crdible. Qui plus est, il n'y a rien du flux de gnes des Juifs de l'Europe de l'Est que l'on ne peut pas expliquer beaucoup plus compltement avec sa thorie qu'avec l'hypothse "hors d'Isral un certain moment". Les ides de Koestler expliquent les anomalies des clans khazars aussi, quand elle est juxtapose avec les Juifs Spharades et leur famille paternelle, les Palestiniens.

Hillel Halkin a crit dans un article intitul : Wandering Jews and Their Genes (Les Juifs errants et Leurs gnes) :
Finalement, publis dans les Compte-Rendus de juin dernier de l'Acadmie nationale des Sciences se trouvaient les rsultats d'une tude conduite par une quipe internationale de scientifiques mens par Michael Hammer de l'Universit de l'Arizona et Batsheva Bonn-Tamir de l'Universit de Tel-Aviv...
Bas sur des chantillons gntiques de 1 371 hommes ... ses conclusions principales sont :
1. l'exception des Juifs thiopiens, tous les chantillons juifs montrent une haute corrlation gntique...
3. Dans l'ordre dcroissant aprs ces gens du Moyen-Orient, les Juifs Ashknazes corrlent le mieux avec les Grecs et les Turcs; puis avec les Italiens; puis avec les Espagnols; puis avec les Allemands; puis avec les Autrichiens; et en dernier avec les Russes... Et d'autre part de nouveau : tandis que l'explication traditionnelle d'origines juives europennes de l'Est tait que la plupart des Juifs Ashknazes atteignirent la Pologne et la Russie de ... Rhnanie; Rhnanie de la France du nord ... cette version est venue sous le dfi en accroissement ces dernires annes sur des raisons tant dmographiques que linguistiques.
La plupart des Juifs, les challengers maintiennent, doivent tre arrivs en Europe de l'Est pas de l'ouest et du sud-ouest, mais du sud et de l'est - c'est--dire via l'Italie du nord et les Balkans; l'Asie Mineure et la Byzance grecque; le royaume de la Volga des Khazars ... ou une combinaison de tous les trois.
Maintenant viennent les Compte-Rendus du Rapport de l'Acadmie nationale des Sciences, qui semblent confirmer cette version plus rcente d'vnements. Les juifs Ashknazes, il nous informe, ont un mlange plus significatif de gnes italiens, grecs et turcs que d'espagnols, d'allemands, ou mme d'autrichiens.

Autrement dit, pour les Juifs d'avoir voyag par l'Italie jusqu'en Europe de l'Est, ils auraient se d mlanger avec des allemands ou des Autrichiens - mais ce n'est pas le cas.

Bien sr, les choses ne sont pas si simples. Mme sans mettre en doute les procdures fortement techniques de l'tude, des interprtations diffrentes pourraient tre mises sur elles. Il pourrait tre discut, par exemple, que la ressemblance des chromosomes Y juifs aux grecs et aux italiens est capable d'tre trace par le proslytisme dans le monde de la Mditerrane pendant la priode de l'Empire romain...
Ce qui doit aussi tre rappel est que les chromosomes Y nous parlent seulement des hommes. Mais nous savons que dans la plupart des socits, les femmes vont plus probablement se convertir la religion de leur mari que vice versa... Si c'est vrai, cela pourrait aussi expliquer un certain nombre de diffrences entre l'tude de Hammer/Bonn-Tamir et la recherche prcdente sur la distribution gographique des maladies, des groupes sanguins, des enzymes et l'ADN mitochondrial spcifiques aux Juifs...

Cette question est en ralit si litigieuse que, aprs que le papier sur les Huit Mres Fondatrices du Judasme a t publi, Michael Hammer, lui-mme d'hritage Ashknaze, et d'autres, sont retourns au laboratoire et ont produit leur propre papier "vnement de Mre Fondatrice des Juifs Ashknazes".

Publi le 14 janvier 2004, le papier, intitul MtDNA evidence for a genetic bottleneck in the early history of the Ashkenazi Jewish population (la preuve ADNm pour un goulot d'tranglement gntique dans l'histoire premire de la population juive Ashknaze) nous dit la chose suivante :

Le terme 'Ashknaze' se rfre aux Juifs de gnalogie europenne rcente, avec une sparation historique d'autres populations juives principales au Nord de l'Afrique et du Moyen-Orient. Le patrimoine hrditaire Ashknaze contemporain est pens pour avoir t originaire d'un dme fondateur qui a migr du Proche-Orient dans les deux derniers millnaires. Aprs le dplacement par l'Italie et la Valle du Rhin, la population Ashknaze a vraisemblablement prouv une histoire dmographique complexe caractrise par de nombreuses migrations et fluctuations dans la taille de la population. Pendant les 500 ans passs, il y avait une priode de croissance rapide culminant dans une taille de population value 8 millions de Juifs Ashknazes l'clatement de la Deuxime Guerre mondiale.

Remarquez que dans cela la recherche la plus rcente, Hammer essaye de nouveau de ressusciter l'ide "En haut par l'Italie et la Valle du Rhin " qui est plutt contredite fond par sa propre recherches antrieure sur la gnalogie paternelle comme Hillel Halkin le faisait remarquer. Une des questions de gnalogie Ashknaze est la haute frquence de plus de 20 allles de maladies rcessives connues. Comme n'importe quel slectionneur animal le sait, cela arrive souvent avec la consanguinit. Koestler a fait remarquer que les Khazars taient plus "Juifs que les Juifs." Comme convertis, ils taient plus ardents suivre les "rgles" de ne pas se marier l'extrieur de leur groupe. Aprs la destruction du royaume Khazar, la population de Juifs Khazars a t sans aucun doute normment rduite et cela rend compte non seulement d'un goulot d'tranglement, mais aussi des conditions dans lesquelles la consanguinit arriverait, menant l'expression d'allles de maladie rcessive dans le patrimoine hrditaire.

La lecture du nouveau papier de Hammer est presque douloureuse car ses efforts "de rapatrier" les Juifs Ashknazes sont tout fait transparents. Il se rfre, au tout dbut, au "papier des Huit Mres Fondatrices" qui a plutt bien laiss l'Ashknaze dehors dans le froid, judaquement parlant.

Dans une tude rcente base sur la variation de squence de l'ADNm ... les auteurs ont dduit des vnements de fondation maternels spars pour plusieurs populations juives, avec le flux de gnes suivant limit des populations htes environnantes. De faon intressante, l'chantillon juif Ashknaze dans cette tude a sembl tre une exception ce modle, ne montrant aucun signal fort d'un vnement de fondation...
Pour adresser la question de savoir si l'ADNm de populations Ashknazes montre les signes d'un goulot d'tranglement gntique, nous excutons une analyse plus vaste de variation gntique d'ADNm ... dans un chantillon de 565 Juifs de 15 communauts Ashknaze diffrentes tant originaires d' Europe de l'Est et occidentale et compare ces modles de variation avec ceux de populations non-juives voisines.
Dans notre analyse, nous profitons de la capacit de dduire la preuve de goulots d'tranglement de population maternels sur la base des valuations comparatives de diversit de squence d'ADNm.

Ce dernier paragraphe nous dit juste dans Sciencespeak qu'ils ont l'intention "d'interprter" les donnes selon leur dviation.

Les rsultats prsents peignent ici un modle de diversit ADNm fortement rduite pour la population Ashknaze, une exceptionnellement grande proportion de haplotypes ADNm qui est unique au patrimoine hrditaire Ashknaze et une rduction de la frquence de haplotypes rare et des sites de singleton compars avec des populations Proche-Orientales.
Par exemple, les trois haplotypes Ashknazes les plus frquents expliquent 27,8 % du rpertoire total d'ADNm dans notre chantillon Ashknaze. Ces haplotypes ADNm Ashknazes sont pratiquement absents des populations non-juives environnantes et fournit donc une signature gntique de patrimoine hrditaire maternel Ashknaze et tmoigne des effets forts de la drive gntique agissant sur cette population.

Comme Koestler le montre, le susdit tmoigne aussi de l'isolement auto-impos des groupes juifs parmi leurs populations htes. Ils ont voulu vivre dans des Ghettos murs et tenir leurs gnes pour eux-mmes si cela a signifi une endogamie extrme. Autrement dit, ce que Hammer et al dcrit est la consanguinit. Il le reconnat ci-dessous :

Cela contraste avec la situation tant dans des populations non-juives Proche-Orientales qu'europennes, o seulement un seul haplotype (CRS) a t trouv des frquences leves (c'est--dire, au-dessus de 5 %).
Il y a plusieurs priodes dans l'histoire des populations juives quand les goulots d'tranglement peuvent tre arrivs, par exemple : (1) dans le Proche-Orient avant la migration initiale en Europe (e.g., il y a 41 500 ans), (2) pendant les migrations de Juifs du Proche-Orient l'Italie aprs le 1er sicle ap. J.-C., (3) sur l'tablissement de petites communauts dans la Valle du Rhin au 8me sicle ap. J.-C.. Et (4) au 12me sicle., quand les migrations ont eu lieu de l'Europe de l'Ouest l'Europe de l'Est.
De plus, l'endogamie en combinaison avec la croissance dmographique 4100 plis dans les 500 dernires annes a sans aucun doute jou un rle dans la formation des modles de variation dans le patrimoine hrditaire Ashknaze.
Bien que plusieurs auteurs ont pos en principe que la haute frquence de conditions gntiques, comme la maladie Tay-Sachs, est le rsultat d'avantage htrozygote, 5,28 - 30 autres ont donn les raisons pour un rle important de drive gntique. Par exemple, Risch. Et al. ont propos que les effets fondateurs rsultant de la dynamique de croissance dmographique dans les 16me - 19me sicles, particulirement dans les Territoires juifs d'Etablissement au nord (Lituanie et Bilorussie), expliquent la plupart, sinon toutes les maladies gntiques observes haute frquence dans la population Ashknaze aujourd'hui. Cette hypothse a t supporte par l'infrence d'un ge rcent de la mutation du fondateur simple (B350 annes) qui cause le dbut prcoce de la torsion de dystonie idiopathique.
L'ge valu beaucoup plus vieux de la mutation du facteur XI type II (B3000 annes), qui a une haute frquence tant dans des populations juives Ashknazes que dans des populations juives irakiennes, implique que sa frquence est en grande partie indpendante des bouleversements dmographiques rcents particuliers la population Ashknaze. [...]

Tout ci-dessus - et plus - est couvert rationnellement et plausiblement par Koestler dans son livre la Treizime Tribu. Nanmoins, Hammer et al continuent enfoncer le clou d'une origine de Proche-Orient pour le patrimoine hrditaire d'ADNm Ashknaze.

Le sommet de frquence mutationniste observ pour les populations Ashknaze et Proche-Orientales non-juives est semblable et compatible avec l'ge de l'expansion du Plistocne, qui est plus vieille que cela dduite du sommet de frquence mutationniste pour des non-juifs europens. C'est compatible avec une origine de Proche-Orient pour une partie principale du groupe d'ADNm juif Ashknaze.
Si le goulot d'tranglement de population juive a vraiment commenc dans le Proche-Orient, d'autres populations juives le sont dans le monde entier prvues pour hberger les valeurs semblables de f 0 et f 1 dans leurs distributions mal adaptes. Pour tester cette prdiction, nous avons examin les distributions mal adaptes rsultant des donnes de Thomas et d'autres., qui inclut les chantillons des communauts juives Bukharienne, Gorgienne, Indienne, Iranienne, Irakienne, Marocaine et Ymnite. Tous les ensembles de donnes de squence de HVS-1 ont montr un f 0 significativement lev (seuls les Juifs Spharades ont montr une augmentation de f 1) par rapport aux populations non-juives Proche-Orientales... Ce rsultat implique que des communauts juives mondiales ont subi un goulot d'tranglement commun dans le Proche-Orient, ou des vnements fondateur indpendants pendant la Diaspora juive. [...]

Remarquez dans le susdit que les Juifs Spharades, n'ont pas rempli la prdiction de la "thorie mal adapte" ci-dessus. Notez aussi que cette prdiction n'a t teste contre rien d'autre que des populations juives. Et si d'autres populations montrent des distributions mal adaptes semblables? Mais Hammer appuie bravement dans sa tentative d'expliquer pourquoi les Ashknazes ne sont pas comme d'autres Juifs dans la gnalogie maternelle :

Cela suggre la possibilit que la diversit de l'ADNm Ashknaze contemporain peut provenir, en partie, d'un patrimoine hrditaire ADNm petit et subdivis et est compatible avec l'hypothse que des allles de maladie d'une certaine haute frquence prirent leur origine avant la sparation de communauts juives dans le Proche-Orient. En effet, les valuations de l'ge de mutations causant des maladies gntiques Ashknazes s'tendent de temps rcents (c'est--dire, pendant des bouleversements dmographiques dans l'Europe dans les 500 ans passs), aux temps o des populations Ashknazes hrditaires migraient d'abord vers et dans l'Europe, aux temps avant que les populations juives ne migrent du Proche-Orient. [...]
L'ADNm combin et les donnes de mutation de maladie suggrent que les populations juives Ashknazes ont prouv une longue priode de drive gntique accentue marque par un premier goulot d'tranglement, commenant peut-tre au Proche-Orient. Les priodes prolonges de taille de population efficace basse peuvent mener l'accumulation de mutations lgrement dltres partout dans le gnome. Des petites populations fondatrices tires de grandes populations hrditaires ne sont pas toujours capables de purger ces mutations dltres. Cela peut tre la cause suprme de la sgrgation de mutations de maladie dans des Juifs Ashknazes. Cependant, cette explication n'carte pas plus de causes de maximum pour l'augmentation de la frquence de mutations de maladie, comme celles formules par Risch et d'autres., 7 contribution ingale d'un segment particulier de la communaut juive Ashknaze la croissance dmographique explosive arrivant dans le Lieu d' Etablissement il y a environ 25 gnrations. La taille efficace basse peut avoir permis aux mutations dltres de devenir tablies dans la population juive, tandis que la croissance rcente des segments affects de la communaut a amplifi ces mutations aux frquences suffisamment hautes pour former des homozygotes.

Autrement dit, il a dcrit les rsultats du scnario exact que Koestler a prsum - la consanguinit d'une petite population de Khazars, et la ghettosation de fanatiques convertis - et n'a toujours pas russi fournir un seul morceau convaincant de preuve de l'origine de l'Ashknaze dans le Proche-Orient.

Le rsum de cela est que la thorie de Koestler, malgr beaucoup de tentatives pour la dmolir, fournit toujours les meilleures rponses pour les origines des Juifs Ashknazes : ils taient les Khazars qui, pour des raisons politiques, se sont convertis au Judasme. Le lecteur intress est invit cliquer ICI Et lire le livre de Koestler avec sa recherche originale et clarifier l'exposition des liens entre les Khazars et les Juifs de L'Europe de l'Est.

La grande question maintenant est: qui taient les Khazars? Koestler tait seulement capable d'aller jusqu'ici avec la rponse cette question. Dans ma recherche propre, je pense que je peux tre arrive un peu plus prs qu'il n'a fait et, en mme temps, peut-tre que j'ai dcouvert l'indice quant pourquoi Nostradamus et Edgar Cayce ont dit ce qu'ils ont fait :

Nostradamus a crit :

L'an mil neuf cens nonante neuf sept mois,
Du ciel viendra un grand Roy d'effrayeur:
Resusciter le grand Roy d'Angolmois*
Avant aprs Mars regner par bon heur. X 72
 
(*NdT: grand Roi des Mongols dans le texte anglais)

La mention d'Edgar Cayce des Mongols tait comme suit :

S'il n'y a pas l'acceptation en Amrique de la fraternit plus proche de l'homme, l'amour du voisin comme soi-mme, la civilisation doit se rendre vers l'ouest - et de nouveau le Mongolisme doit, un peuple dtest doit se lever.

 


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .